Actualités

Choisir sa selle

Comme le disait Yvon Deschamps à propos des fesses : y en a des grosses, des plates, des fermes, des slacks, des rondes, des étroites, des larges, des dures, des molles… et plein d’autres sortes. Voici donc comment mettre un peu d’ordre dans tout ça et assurer que le bien-être de votre derrière soit à la hauteur du confort que vous méritez.


Mathieu Fagnan - 25/04/2017
Le rôle de la selle est de supporter adéquatement les ischions, les deux pointes osseuses à la base du bassin, sans exercer de pression indue sur les tissus mous du périnée ni gêner le mouvement de pédalage. La selle doit aussi permettre une inclinaison suffisante du bassin vers l’avant afin que celui-ci reste aligné avec le dos. L’atteinte de cette posture est essentielle au maintien d’une position confortable, car cela évite de mettre sous tension les muscles du dos, des épaules et du cou. L’amplitude de l’angle que forme le bassin avec la selle est dictée par la hauteur du guidon ; par exemple, sur un vélo de ville dont le guidon est relativement haut, le bassin tout comme le dos seront pratiquement verticaux, alors qu’ils seront beaucoup plus inclinés sur un vélo de contre-la-montre, sur lequel le dos est quasi à l’horizontale.
La forme de l’assise et la largeur de la selle seront donc sélectionnées en fonction de la largeur des ischions, du type de positionnement et de la flexibilité du cycliste. L’épaisseur et la fermeté du coussinage doivent également être adaptées à l’utilisation. Les cyclistes occasionnels seront bien servis par une selle relativement molle, qui a l’avantage d’offrir un confort instantané. Par contre, un coussinage épais supporte peu les ischions, qui auront tendance à s’y enfoncer, exagérant la pression sur le périnée et compromettant le confort à long terme. Les cyclistes passant de nombreuses heures en selle seront plus à l’aise sur une selle ferme sans être dure, qui permet une très bonne stabilité des ischions, favorisant la vascularisation du périnée et des jambes, et optimisant d’autant l’efficacité du pédalage.

Par bonheur, il existe une infinité de designs de selle, histoire d’accommoder à peu près toutes les morphologies, les positions de pédalage… et les goûts esthétiques. Les manufacturiers ont développé des systèmes de sélection relativement simples ; que ce soit à l’aide d’outils de mesure comme ceux de Selle Italia ou de Fi’zi:k, ou d’empreintes comme chez Bontrager, Giant et Specialized, tous les systèmes prennent en compte la largeur des ischions et la flexibilité globale du cycliste afin de proposer des choix pertinents. À partir d’une soixantaine de dollars, votre arrière train sera confortable et vous serez à l’aise pour pédaler.

Les selles sont donc catégorisées par profil général de l’assise puis par largeur. Question de simplifier les choses, regroupons l’offre globale en trois familles, même si quelques sous-catégories se glisseront entre les différentes options.Les selles creuses
Les selles creuses ont un profil longitudinal très arrondi et participent  à la stabilisation du bassin en limitant considérablement les mouvements avant/arrière. Dans la majorité des cas, le nez relativement relevé restreint le pivotement du bassin vers l’avant. Ce type de selle, qui réduit l’angle possible d’inclinaison du tronc, convient donc bien aux positions de guidon relevées de même qu’aux cyclistes néophytes, car elles favorisent une position de pédalage fixe et stable. La famille des Aliante chez Fi’zi:k en est un exemple populaire. Les selles SMP, aussi très arrondies, ont l’avantage d’améliorer grandement le confort grâce à une large ouverture coïncidant avec la majeure partie de la zone d’assise.

Les selles tronquées

Les selles à nez tronquées sont  popularisées en raison des besoins spécifiques des triathlètes. Par souci d’aérodynamisme, la position de contre-la-montre commande un très bas appui au guidon, donc une inclinaison importante du bassin. Le design moderne des selles de contre-la-montre règle le problème en supprimant tout simplement le bec de selle. Le concept, popularisé par ISM, vise à garder le poids du cycliste sur les ischions tout en éliminant complètement la pression sur le périnée.
 

Au final

Rien ne vaut un essai routier en vue de départager les prétendants, pourvu que votre position soit adéquate. Une sortie sur votre propre vélo alors que vous avez revêtu votre cuissard préféré vous donnera l’heure juste. Heureusement, plusieurs boutiques, soutenues par la vaste majorité des marques de selles, proposent d’effectuer un essai ; il vous est possible d’emprunter la selle en vue de la mettre à l’épreuve, question de confirmer votre choix.

Les marginales

Au-delà des selles Italia, Fi’zi:k, Specialized ou Bontrager fortement présentes en boutique, quelques marques plus marginales mettent en avant des concepts novateurs mais démontrés. Voici celles qui retiennent particulièrement notre attention tant pour les gars que pour les filles.

 

BiSaddle • Da Vinci

Historiquement, le concept de selle modulaire a connu un succès mitigé en raison de la lourdeur et de la complexité des mécanismes. Grâce à une conception efficace et des matériaux modernes, BiSaddle réinvente le style, et c’est une réussite. Le cycliste sélectionne le matériau des rails et l’épaisseur du coussinage, puis ajuste l’espacement et l’angle des appuis. Comme les deux appuis sont indépendants, le concept sied bien aux cyclistes dont le bassin est asymétrique. • 375 $ • bisaddle.com
 

ISM • PN 1.0

ISM est le pionnier des selles au nez tronqué. En 2016, la marque a renommé l’ensemble de ses modèles selon un système alphanumérique facilitant leur identification. La gamme couvre pratiquement tous les types d’utilisateurs. La PN 1.0 (Performance Narrow) a été conçue pour les coureurs, mais elle trouve un nombre élevé d’adeptes parmi les triathlètes. Sa forme permet les positions aérodynamiques les plus pointues, et son étroitesse réduit le frottement aux cuisses, ce qui est pratique lorsqu’on pédale en maillot de bain. • 320 $ • ismseat.com

Kontact

Le design minimaliste de la selle Kontact cache une extrême attention aux détails. Plutôt que d’y aller d’une ouverture centrale, la Kontact présente une assise complètement plate et surélevée par rapport au nez de la selle, lui-même considérablement aminci. Le concept assure un appui optimal des ischions sans pression indue sur le périnée. L’étroitesse du nez réduit significativement la pression appliquée sur l’intérieur des cuisses et le nerf sciatique, fluidifiant le coup de pédale. • 160$ • kontactbike.com

Duopower • Linx

On a ici affaire à la selle dans sa plus simple expression. Duopower a tout bonnement ôté la partie avant de la selle en plus d’incorporer un canal central sur la portion restante. L’appui est concentré sur les ischions, ce qui enlève toute pression sur la région pelvienne. La marque décline sa gamme selon différents coussinages afin d’adapter la selle à une position de bassin spécifique, de la plus verticale pour une utilisation urbaine à la plus horizontale en contre-la-montre. Le modèle Linx est destiné aux cyclosportifs aguerris. • 150$ • xactperformance.com

SMP • Evolution

A priori, les selles SMP ont une forme d’assise creuse, plutôt traditionnelle, qui apporte une grande stabilité au bassin. SMP y intègre par contre sur toute la longueur un large canal central, diminuant tangiblement la pression exercée tant au niveau du périnée que du coccyx. La gamme se décline en plusieurs largeurs et épaisseurs de rembourrage, question de couvrir toute la plage de pratique. L’Evolution arbore un coussinage ferme et un luxueux recouvrement de cuir parfaits pour les cyclosportifs passant de longues heures en selle. • 340$ • sellesmp.com

Fabric • ALM Ultimate

Fabric dispose d’une gamme de selles au design hyper soigné qui n’est pas sans rappeler la marque à la pomme. C’est qu’elle a repensé la conception de la selle, de sa structure jusqu’au coussinage, en faisant appel à des techniques de fabrication modernes. La ALM est l’expression de tout le savoir-faire de l’entreprise. Les rails et la coque sont unifiés dans une structure de fibres de carbone quasi organique qui fait office de lame de ressort, et le coussinage est obtenu par le collage sous vide de mousse polyuréthane et de cuir synthétique. Le nec plus ultra du cycliste sophistiqué. • 450$ • fabric.cc







 


motCle_url: Choisir-sa-selle
motCle_url2:
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: