Le cyclotourisme ultra léger pour voyager en simplicité.

François-Léo Fortin G. - 06/07/2018
-
Prendre son vélo, un billet vers une destination exotique et rouler sans fin… Si vous lisez ces lignes, vous en rêvez certainement. C’est d’ailleurs l’une des joies du cyclisme: découvrir de nouveaux endroits! Cependant, entre la photo du web et la réalité plusieurs embûches peuvent gâcher votre aventure. Voici donc quelques trucs pour bien réussir votre prochain voyage de “cyclotourisme de carte de crédit”.

Un vélo de route tout simple, un petit sac à dos et un parcours prévu pour les premiers 3-4 jours, c’est tout ce que ça vous prend pour compléter autour de 1000km, dépendant évidemment de votre condition physique. Loin d’un voyage de luxe, ce genre de voyage procure une expérience sensationnelle, à mi-chemin entre l'entraînement et le cyclotourisme.

Set up pour 1 semianePrêt pour 1000km de route


Se rendre à destination

Rien ne vous oblige à trouver une destination exotique pour partir à l’aventure en cyclotourisme ultraléger. Vous pouvez prendre le départ de la maison et rejoindre le parcours de votre choix.

Si toutefois, vous prenez l’avion, la bonne vieille boîte de carton est certainement l’option la plus simple. Facile à se procurer avant votre vol dans presque tous les magasins de vélo, vous pouvez vous en débarrasser une fois sur place et elles sont sécuritaires… avec beaucoup de papier bulle! Utilisez un fond de canette pour protéger l’extrémité de votre fourche et pensez à votre patte de dérailleur. D’ailleurs, avoir cette pièce en “spare” est essentiel. Il est probable que vous ne puissiez pas la remplacer facilement à la shop du coin et un bris à ce niveau peut gâcher toute l’opération.

Routes

Ça n’a jamais été aussi simple de découvrir de nouvelles routes de nos jours. Grâce à l’interweb et les téléphones intelligents, nous avons à portée de main une quantité incroyable d’information! L’outil le plus efficace pour trouver de belles routes sécuritaires est certainement le Strava Global Heatmap (LINK). En utilisant les millions de données accumulés par la populaire app Strava et l’ajoute à une carte Google Maps. Le résultat est convaincant et permet de choisir les itinéraires favoris des cyclistes du coin.

HeatmapCapture d'écran de la Heatmap dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean

Porte-bagage, sacoches… BACKPACK?

Si vous cherchez en ligne, on vous dira d’éviter le sac à tout prix. Cependant, ça reste l’option la plus simple. Qui n’a pas un bon vieux sac à dos dans le fond d’un garde-robe? Le duo porte-bagage et sacoche, tout comme le matériel de bikepacking, vous permettent de prendre trop d’équipement. Le sac vous oblige à ne garder que l’essentiel. Vous nous remercierez à mi-chemin de la montée épique du jour 3.

Évidemment, d’autres personnes peuvent désapprouver le choix du backpack, surtout avec les options de bikepacking actuelle, mais ce type de randonnée puise dans la simplicité. Gardez votre argent pour les brasseries sur la route.

Quoi prendre?

La vraie question doit plutôt être: quoi laisser à la maison? Il est facile de justifier de l’extra… jusqu’à ce que vous ayez à le traîner au sommet d’une montagne! Votre idée de « voyager léger » chez vous peut être bien différente après 2-3 jours de route.

sac a dosEssentiel pour le voyage - Photo Luke Pegrum cyclingtips.com

En plus de l’ensemble de vélo que vous portez, votre kit de départ devrait être plus ou moins: un maillot/cuissard de rechange, une veste coupe-vent, manchettes et jambières, 2 t-shirts, un short, 2-3 paires de bas et sous-vêtements, un chandail chaud, des souliers de course légers, un petit sac de couchage, vos outils de bases, votre trousse de toilette, votre iPhone et votre portefeuille… et peut-être un petit livre pour les soirs. Évidemment, prévoyez faire du lavage à l’hôtel.

Ceci dit, il est possible qu’étendu sur le bord de la route, exténuer de votre dernière montée de col, votre concept « d’item essentiel » soit drastiquement différent et que vous ressentiez l’envie de vous débarrasser de quelques items. Faites-le! Vous vous sentirez plus léger.

Logement

Se déplacer à vélo vous emmène dans des endroits hors des sentiers battus. Attendez-vous donc à moins d’options que d’habitude. Sans équipement de camping, les hôtels et auberges jeunesse s’imposent comme des logements facilement accessibles via le web. Cependant, ils ont tendance à être dispendieux et inexistants respectivement. Les auberges, B&B peuvent faire des choix intéressants à moindre coût. Informez-vous auprès de l’office touristique ou en demandant au serveur au resto. Ils vous pointeront la bonne direction.

logement auberge jeunesseLogement en auberge de jeunesse - Photo Luke Pegrum cyclingtips.com 

Pensez à rester flexible et à arriver où vous logerez pour la nuit assez tôt. Le WIFI peut être difficile à trouver et vous ne voulez pas vous retrouver sur un banc de parc.

Mot de la fin

La chose cruciale à se rappeler lorsqu'on entreprend un voyage de cyclotourisme ultraléger est que vous échangez votre confort pour la liberté et la vitesse. La clef est donc d’être créatif et flexible dans ses plans. L’une des beautés de voyager à vélo n’est-elle pas l’aspect inconnu de la chose?

sac a dos Lunch du midi version station service

Cet article est inspiré par l’aventure de Luke Pegrum publié par cyclingtips.com - https://cyclingtips.com/2014/09/ultralight-touring-a-how-to-guide/
 


motCle_url: Le-cyclotourisme-ultra-leger-pour-voyager-en-simplicite-
motCle_url2:
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: