Actualités

Un antidouleur bientôt illégal dans le peloton?

Maxime Bilodeau - 09/11/2017
-
L’Agence mondiale antidopage (AMA) pourrait vouloir reconsidérer le statut du Tramadol, un antidouleur qui améliore les performances cyclistes, rapporte une étude.

L’usage de Tramadol serait très en vogue dans le peloton, où il serait utilisé pour enrayer la douleur et repousser les limites du tolérable. « Le Tramadol […] tue la douleur dans les jambes et vous pouvez pousser vraiment dur, appuyer plus fort que d’habitude sur les pédales », a déjà déclaré l’ex-cycliste professionnel Michael Barry.

Or, il serait aussi en cause dans une partie des chutes qui ponctuent la vie des coureurs. Parce si l’antidouleur rend euphorique, il provoque aussi somnolence, nausées ou vertiges, ce qui nuit à la concentration et aux réflexes.

Placé sur la liste des produits surveillés de l’AMA depuis 2012, le Tramadol jouissait d’un certain laisser-aller. Jusqu’à maintenant, du moins.

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Grenade – et financée par l’AMA — conclut que la substance améliore les performances d’environ 5 % lors d’un effort de type contre-la-montre de 20 minutes chez des cyclistes amateurs.

En moyenne, les cyclistes ont poussé 220 watts sous l’effet du Tramadol. C’est 11 watts de plus lors de la prise d’un placebo.

Les résultats, déjà accessibles en ligne, doivent encore être publiés dans une revue scientifique avec comité de lecture.

Photo : Flickr - frankieleon
 


motCle_url:
motCle_url2: tramadol
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: