Publicité
Actualités

Vélo Culte

09-09-2018
Velo culte

À chaque sortie de Vélo Mag, David Desjardins nous présente ses plus belles trouvailles dans le monde de la culture cycliste.

DANS LA TÊTE DES COUREURS

Etape

Nous voyons toujours la course de l’extérieur. Des caméras tournoient comme un essaim vorace autour du peloton, nous renvoyant un chatoyant tableau de couleurs qui irradient le bitume et jurent dans le paysage. Mais nous n’avons accès ni aux conversations ni aux pensées de ceux qui font l’histoire. Le vélo est un sport de messes basses, de secrets. Richard Moore a eu la brillante idée de jeter un regard en arrière et de rencontrer ceux qui ont animé certaines des plus spectaculaires étapes des 40 dernières années du Tour de France. Ainsi, le journaliste parvient à retrouver Luis Herrera dans son village colombien pour mieux disséquer sa prise d’armes de la 17e étape du Tour de 1984 avec Bernard Hinault et Laurent Fignon. Ou alors il revient sur la victoire rédemptrice de David Millar en 2012, ou sur le triplé de Eddy Merckx en 1971. Captivant, instructif, fichtrement bien écrit. Étape n’est vendu qu’en anglais, malheureusement. Étape, par Richard Moore, chez VeloPress.

BEAUX-ARTS

L’art du commerce

Toulouse Lautrec

Henri de Toulouse-Lautrec ne peignait pas que des scènes de cabaret. En 1896, il a produit les publicités pour une compagnie anglaise de chaînes de vélo prétendument révolutionnaires. On y voyait Constant Huret, au vélodrome de la Seine, rejoignant un tandem. Et l’allure particulière de l’engrenage n’était pas une licence artistique: les chaînes Simpson étaient constituées d’une série de triangles liés les uns aux autres. La compagnie soutenait que ces triangles, qui agissaient comme des leviers, procuraient un avantage mécanique aux cyclistes. Si c’était le cas, l’entreprise n’aurait sans doute pas fait spectaculairement faillite quelques années plus tard.

VÊTEMENT

Chapeau bas

Bas vélo

L’entreprise catalane Pacific & Co s’est offert les services d’illustrateurs barcelonais pour quelques-uns de ses récents modèles de chaussettes à l’usage des cyclistes: le résultat est tout simplement splendide. Baroque, résolument contemporain, imprégné de l’art de la rue. Amaia Arrazola et Nacho Eterno sont à l’origine des deux plus singulières propositions du lot. Disons que Justin Trudeau a du chemin à faire pour atteindre ce degré de coolitude de chaussettes.

pacificandco.com

FILM

Le bide La grande boucle - film

La culture, c’est également ses ratés. Plutôt nombreux. Mais les fictions sur le vélo se faisant passablement rares, un flop aussi monumental que celui de La Grande Boucle (2013) résonne comme une enclume qui tombe au milieu d’une usine de cymbales. Tous les clichés du cyclisme y percolent pendant deux interminables heures ponctuées par le récit éculé du père de famille nullard qui retrouve sa dignité en parcourant les étapes du Tour de France un jour à l’avance. Ce film redonne du même coup son lustre au sport entaché par les ego démesurés et le dopage: petite morale à la clé et dénouement heureux. Pourquoi en parler, si c’est si nul? Parce que cette chronique est un service public: vous venez de gagner quelques heures de votre vie. La Grande Boucle, réalisé par Laurent Tuel.

Publicité

À lire aussi

Actualités

Le Tour bien gardé

Le Tour de France se tiendra comme prévu, mais sous très haute surveillance. Depuis les attentats de Charlie Hebdo, puis ceux dans les rues...
David Desjardins 24-05-2016
Reportage

Au voleur!

Une journée qui débute mal : votre vélo n’est plus là. Il ne reste que les débris du cadenas. Votre colère monte instantanément, à la mesure de...
Vélo Mag 03-05-2016
Actualités

« Vélo de route tout-terrain », tranche l’Office québécois de la langue française

L’institution publique chargée de surveiller la situation linguistique du Québec suggère aussi d’utiliser les termes...
Maxime Bilodeau 02-08-2017