Banc d'essai

Cervélo C3 (Shimano Ultegra 6800) Rigueur et technique • 4500 $

Technique

Les forces du marché entraînent parfois d’étonnantes mutations. Porsche offre désormais un VUS, Ferrari une voiture quatre places, et Cervélo, le maître incontesté des vélos qui vont vite, un vélo polyvalent destiné a priori à une utilisation plutôt récréative.


Mathieu Fagnan -

La série C déploie l’expertise de Cervélo à extirper toute la performance possible d’un vélo au profit d’un usage plus ludique, sur des routes incertaines. Après tout, les aficionados de la marque – accros de performance – peuvent bien avoir le goût de rouler pour le pur plaisir de temps à autre. Le fabricant prend cependant la peine de mettre cartes sur table en proposant un cadre à géométrie endurance tout en maintenant la performance au cahier de charges. Légèreté et rigidité restent les maîtres mots.

Le concept général du modèle s’inscrit dans la mouvance actuelle des vélos polyvalents : empattement allongé, centre de gravité surbaissé, direction relâchée, dégagement pour pneu volumineux de 30 mm, attache de garde-boue, tout y est. Le concept est décliné en deux gammes, C5 et C3, dont le design est identique mais qui diffèrent par la qualité du ­carbone employé. Cervélo ­annonce ces cadres comme ­les plus légers de la catégorie : 850 g dans le cas du C5, et 975 g dans celui du C3, que nous avons mis à l’essai.

Le design et l’esthétique sont du pur Cervélo – aucune chance de confondre ce vélo avec ceux des compétiteurs. On y trouve le concept de tube Squoval, mis de l’avant sur son coursier de série R, en sus d’un tube diagonal et de bases gigantesques, de haubans minimalistes et d’un boîtier de pédalier exclusif et asymétrique BBright.
La méticulosité de Cervélo est aussi apparente dans la conception de la patte de dérailleur arrière, qui intègre le filetage pour accueillir l’axe traversant, assurant ainsi un alignement impécable et une rigidité parfaite de l’ensemble. Cervélo sécurise les axes traversants à l’aide de déclenches rapides hybrides. On doit d’abord viser l’axe, puis activer une came. Le système fonctionne bien, mais il reste plus complexe et long à manipuler que d’autres systèmes.

Question d’être prêt à affronter les pires conditions, le cadre est muni de plots de fixation à garde-boue, d’une plaque protectrice sous le tube diagonal et d’une gaine complète de protection sur le côté droit de la base, soumise, sur terrain
accidenté, aux heurts de la chaîne.

La série C se décline en six tailles dont le poste de pilotage est surélevé de 15 mm et raccourci de 5 mm par rapport ­aux vélos de course de série R. Cervélo est un précurseur dans la mise au point de géométrie de positionnement rationnelle et linéaire, et le C3 continue dans la même lignée. Chaque taille s’oriente autour d’un gain de hauteur (stack) de 23 mm et de portée (reach) de 10 mm.

La géométrie directionnelle du C est assez unique pour un vélo d’endurance. En plus de bases de longueur généreuses, l’angle de direction très relâché et l’important déport de fourche augmentent significativement l’empattement du vélo, donc sa stabilité sur chaussée accidentée. Toutefois, la combinaison des deux donne
une chasse typique d’un vélo de course, et par conséquent conserve la légèreté et le dynamisme de la direction. Le vélo est clairement conçu pour l’utilisation de pneus de 28 mm. Lorsque le C3 est chaussé de pneus de ­25 mm, sa direction devient plus sensible et capricieuse.

Les roues Hed sont belles et robustes, mais lourdes au point d’inhiber le plaisir de rouler. Dans la même veine, les pneus Continental Grand Sport 28 mm livrés sur le C3 sont adéquats au regard d’une utilisation récréative peu ambitieuse, néanmoins leur poids important limite le rendement du vélo, si bien que la majorité du test a été conduit sur des Michelin Power All Season de 25 mm, nettement plus agréables et performants.

Sur le bitume

En selle, il n’y a pas de doute, on est sur un Cervélo. On est connecté à la route, ça brasse, et le vélo aime aller vite. La géométrie hyper stable est à l’aise dans les sorties soutenues à rythme constant et les montées au train, alors qu’on est bien calé en selle. En contrepartie, les accélérations en danseuse sont moins dynamiques, même si le vélo est hyper rigide et amplement efficace. Malgré le design voulant favoriser l’amortissement du cadre, le comportement du C3 est pour le moins rustre. Le cadre et la fourche sont extrêmement rigides et ont du mal à s’accommoder des fissures, ca-hots, trous et autres inégalités d’une chaussée endommagée même en réduisant considérablement la pression des pneus.

En fin de compte, le C3 remplit son mandat. Ce Cervélo est hautement technique et rigoureusement conçu. En étant conscients qu’ils ont entre les mains un vélo au tempérament de bolide de course de rallye, les habitués de vélos de haute performance se trouveront également devant une monture polyvalente, prête à avaler tout type de route.

On aime
Le côté performant du vélo malgré son orientation plus ludique

On aime moins
Son comportement rustre sur les fissures et cahots de la route
•••
5 configurations différentes de 2500 $ (cadre) à 5700 $
https://www.cervelo.com/en-ca


 


motCle_url:
motCle_url2:
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: