Banc d'essai

Le Trek Fuel EX 8 27.5+ • Le meilleur de plusieurs mondes • 4200 $

Technique

Le Trek Fuel EX 8 27.5+ nous a bluffé par sa polyvalence. Un vélo capable de tout faire sur toutes les sortes de terrain.


Félix Hudon - 27/06/2017
Construit autour d’un cadre en aluminium, le Fuel EX 8 s’adresse aux cyclistes de tous les niveaux qui se plaisent autant dans les sentiers techniques que sur les pistes plus fluides et rapides. La qualité des soudures du triangle avant est telle qu’on se croit au guidon d’un pur race en carbone ! L’utilisation du standard Boost 12 x 148 permet le design de bases courtes et l’installation de plus grosses roues. La transmission est effectuée par le remarquable groupe Sram GX 1 x 11, et les freins Shimano Deore complètent l’ensemble – un choix de composantes d’entrée de gamme fonctionnel et ludique, en plus d'être parfaitement équilibré.

Comme il se doit, le vélo est muni de facto d’une tige de selle télescopique et d’un cockpit court et large qui assureront un positionnement juste et une maîtrise efficace dans les sections techniques. Le vélo à l’essai est de grandeur 18,5 po (équivalent à médium), et la géométrie respecte les standards d’aujourd’hui – angle de direction de 67,2° et portée (reach) de 450 mm –, ce qui centre le pilote sur la monture. Le contrôle de la traction est exercé par Fox au moyen à l’arrière de l’amortisseur Evol RE:aktiv (réglage maison issu de la F1), et à l’avant de l’intrigante fourche Rhythm 34.
Grâce au système Mino Link, on règle en un tour de clé la géométrie, modifiant l’angle de direction par bonds d’un demi-degré et du même coup la hauteur du boîtier de pédalier avec une latitude de 10 mm. Enfin, cette version est équipée des roues aux pneus de 27,5 x 2,8 po, un diamètre qui se rapproche des 29 po. Le cadre est d’ailleurs compatible avec ces dernières.

Dans les sentiers

Mes premières impressions une fois en sentier sont révélatrices : malgré le poids de 14,5 kg, le Fuel EX 8 est agile et agréable à piloter. Certes, le surpoids se fait sentir dans les longues montées et les relances musclées, mais le bénéfice des gros pneus est indéniable : on accède à une vitesse de pointe malgré l’état des sentiers automnaux qui ne permet pas d’anticiper tous les obstacles. La traction est au rendez-vous, et aussi le confort typiquement attribuable aux roues : on dirait un 29 po ! Il est vrai que les gros pneus filtrent les imperfections du chemin, ce qui chatouille le puriste en moi, toutefois la fluidité que procure ce Trek donne un degré de contrôle jusqu’alors jamais atteint sur aucun vélo. Initialement réticent à prendre mon envol, j’ai été convaincu dès les premiers essais.

Outre les avantages associés à ses pneus, le Fuel EX présente une géométrie bien équilibrée qui contribue à un positionnement optimal en montée comme en descente. Sinon, la formidable plateforme de suspension couplée à l’amortisseur RE:aktiv produisent un pédalage souple et réactif tout en apportant un soutien approprié dans les compressions. On ne ressent pas le besoin d’utiliser la position climb de l’amortisseur, sauf lors de longues et interminables montées.

On peut avoir tendance à réduire à outrance la pression dans ces pneus qui semblent énormes. Attention, cependant : arrivera un point où ceux-ci auront trop de rebond, surtout à l’atterrissage de sauts ou dans les passages rapides et techniques, rendant le pilotage délicat, voire instable. Après quelques essais et erreurs, je me fixe sur une pression autour de 16 ou 17 psi  (pour un poids de 75 kg), ce qui offre le meilleur compromis entre traction et maniabilité du vélo.

Une autre belle révélation sur ce vélo est l’impressionnante Rhythm 34. Fox fournit ici une fourche abordable générant un excellent rendement, comparable à celui de sa fourche haut de gamme. Certes, moins de réglages sont possibles, mais la qualité est à mon avis suffisante pour la majorité des vététistes.

Petite ombre au tableau : la hauteur du boîtier de pédalier est très basse, même quand le Mino Link est en position haute, ce qui se traduit par de nombreux accrochages des pédales aux roches qui parsèment les sentiers laurentiens. Cet inconvénient est probablement le résultat du partage de plateforme avec les roues de
29 po, qui ont un diamètre externe d’une dizaine de millimètres supplémentaire. Une fourche de 150 mm de débattement (au lieu de 140 mm) aiderait à remédier à la situation.

Si vous vous êtes à la recherche d’un vélo passe-partout, abordable et joueur, le Fuel EX 8 (ou un autre des 14 modèles) devrait se trouver au haut de votre liste,  surtout qu’il vous laissera en plus la possibilité de profiter des sentiers en hiver lorsque les conditions sont adéquates, à savoir une neige bien tapée ou même dure. Et quoi que certains puissent en penser, le format de roue 27,5 Plus s’adresse à un vaste public, du débutant au vététiste confirmé.

On aime
Sa polyvalence • Sa géométrie équilibrée • Son efficace plateforme de suspension
On aime moins
Le boîtier de pédalier un peu bas
•••
14 versions du Fuel EX de 2 500 $ à 11 200 $
https://www.trekbikes.com/
 


motCle_url:
motCle_url2:
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: