Le blogue de David Desjardins

Revue de l'année 2017: le printemps

David Desjardins - 11/12/2017

Dans cette première partie de la revue de l'année cycliste: presque juste de la compète, de la route, de la poussière et de la bouette. Des héros inattendus, des rêves brisés, des fins de parcours douces-amères.


Dans cette première partie de la revue de l'année cycliste: presque juste de la compète, de la route, de la poussière et de la bouette. Des héros inattendus, des rêves brisés, des fins de parcours douces-amères.
 

L’espoir de Porte



Départ de saison canon pour Richie Porte au Tour Down Under. L’Australien remporte le général, et déjà on spécule : est-ce enfin SA saison. Pourrait-il vaincre son ex-patron, Chris Froome, au Tour? Malheureusement, la tragédie l’attendait sur les routes de France.
 

Coup de théâtre aux mondiaux de cyclocross



Après une saison d’enfer, le jeune Mathieu Van Der Poel connait un jour « sans » au pire moment et donne la victoire à son rival de toujours, avec lequel il partage les podiums depuis le plus jeune âge : Wout Van Aert.



Chez les femmes, comme tout le reste la saison, on ignorait ce qui allait se produire. Comme c’est encore le cas cette année, chaque course est surprenante, et aucune des coureuse ne domine outrageusement. Lors des mondiaux, la Belge Sanne Cant est parvenu à garder la redoutable Marianne Vos à distance pour remporter les honneurs. Une fichue de belle course.
 

Début de printemps à Kwiatkowski



Les routes pierreuses de Toscane n’ont pas déçu cette année, tant dans la course des femmes (remportée par Elisa Longo Borghini (Wiggle High5) que celle des hommes, dominée pour une seconde fois par Michal Kwiatkowski. Le Polonais s’est fait une jolie escapade, parti en facteur pour arriver au centre de Sienne devant Greg Van Avermaet et Tim Wellens. Quelques jours plus tôt, il terminait second du classement général à la Volta ao Algarve, puis il doublera Peter Sagan –et Julian Alaphilippe- dans un sprint de fou à San Remo. Sa saison de classiques se poursuivra presque aussi richement, avec deux podiums dans les Ardennes (2e à l’Amstel et 3e à Liège-Bastogne-Liège).
 

Van der Breggen explose les Ardennaises




Pour la première fois, en 2017, le peloton féminin pouvait affronter une véritable semaine de classiques ardennaises. C’est la Néerlandaise Anna van der Breggen et son exellente escouade de la Boels Dolmans qui s’y sont imposées. S’appuyant sur l’ancienne championne du monde Lizzie Deignan (autrefois Armistead), van der Breggen a pu se faire les trois joyaux de la couronne, autant grâce à ses jambes qu’à sa tête, les tactiques de l’équipe se révélant chaque fois imparables.
 

Classiques : autres moments forts



Par où commencer? Le retour de Philippe Gilbert (2e à Dwars Door Vlaanderen, 2e à E3 Harelbeke, 1er aux trois jours de De Panne, 1er dans une épique échappée solitaire au Tour des Flandres et 1er à l’Amstel) qui annonçait une superbe saison pour Quickstep, si les sprints moyen-orientaux de Marcel Kittel ne l’avaient déjà fait? La chute de Sagan et Van Avermaet au Tour des Flandres? La victoire de ce dernier (sa 4e en saison) à Roubaix tandis que « Tornado » Tom Boonen faisait des adieux doux-amers au peloton?
 
La suite la semaine prochaine...



motCle_url:
motCle_url2:
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: