Publicité
Reportage

Cyclovia Camillien-Houde – 8 rendez-vous pour la saison

12-06-2019
Cyclovia montreal 2019

📸: Cyclovia

Marc-Antoine Desjardins a saisi la balle au bond. Dans le dossier Cyclovia, il a pris le relais de Vélo Québec, qui avait entrepris les premières démarches. En septembre 2016, sa demande citoyenne a enfin abouti, et la voie Camillien-Houde a été fermée à la circulation automobile durant quelques heures. Entrevue avec celui qui a à cœur de développer des espaces dédiés aux activités sportives urbaines.

CYCLOVIA

«Piste cyclable», en espagnol. Le concept est de fermer quelques rues à la circulation automobile en vue de favoriser la pratique sportive ou de loisir. C’est à Bogotá, en Colombie, en 1974, qu’ont eu lieu les premières Cyclovia. Quant aux vélos-dimanches d’Ottawa/ Gatineau, ils existent depuis les années 1970 ; de la fin de mai au tout début de septembre, tous les dimanches matin, une cinquantaine de kilomètres sont interdits aux automobiles, pour le bonheur des cyclistes, coureurs, marcheurs et patineurs.

Publicité

D’où vient cette implication dans la création de la Cyclovia Camillien-Houde, à Montréal?

J’ai toujours aimé m’entraîner sur la voie Camillien-Houde. L’endroit est parfait, il est enclavé et n’est pas un accès à des résidences. Je voulais créer un moment d’activité physique en famille, une demijournée d’apaisement en zone urbaine. Cela concerne les cyclistes, les coureurs, les marcheurs avec des poussettes… Cette année, nous aurons aussi des skieurs à roulettes.

Comment s’est déroulée la première édition?

En 2016, la ville centre a alloué une enveloppe dans le but d’organiser une Cyclovia. J’ai déposé ma demande citoyenne, qui a été acceptée. Le projet a été lancé sur Facebook en avril pour le mois de septembre. La veille de la Cyclovia, il pleuvait des cordes, mais au jour J de 6h à 9h, il y a eu une éclaircie et 250personnes sur CamillienHoude: des cyclistes, des tricycles et des poussettes! En 2017, nous avons programmé trois dates et réuni 1500 personnes; en 2018, six dates. À Ottawa/Gatineau, il y a 15 vélos-dimanches ; nous sommes donc à mi-chemin.

Qu’en est-il pour 2019?

Nous aurons huit rendez-vous au cours de la saison. La première Cyclovia était le 19 mai, la dernière sera le 29 septembre. Celle du 2 juin était particulière: elle se déroulait en même temps que le Tour de l’Île. C’était par conséquent possible de se faire le plaisir de quelques montées avant d’entamer le Tour.

Quel avenir peut-on prédire aux Cyclovia?

J’ai créé deux OBNL. Plein-Air Montréal a comme objectif de donner un coup de pouce aux groupes sportifs qui veulent proposer de l’activité physique dans la métropole et sur le mont Royal. Quant à Cyclovia Québec, son mandat est d’élargir le concept à toute la province; quelques villes se sont déjà montrées intéressées.

Publicité