Publicité
01-05-2019

Avec le majestueux fleuve Saint-Laurent en contrebas, sa topographie unique convenant aussi bien aux grimpeurs qu’à ceux qui préfèrent se la couler douce sur relief plat, la ville de Québec offre un terrain de jeu incroyable aux cyclistes. Le généreux réseau de pistes cyclables laisse découvrir la cité sous tous ses angles. Il ouvre également la porte à une dispersion dans toutes les directions afin de profiter rapidement de la quiétude de la campagne et des montagnes. Une multitude d’itinéraires sont possibles, dont les trois suivants, que vous ne pouvez pas manquer !

Île d’Orléans – 66,5 km

ouple dans champ a l'ile d'orleans

couple explorant un champ au lever du soleil sur la route du mitan a l’ile d’orleans
credit_Jeff Frenette Photography_OTQ

« Y a l’tour de l’île, 42 milles de choses tranquilles… » L’île a à peine changé depuis l’époque où Félix en chantait les mérites. Elle tient mordicus à garder sa personnalité, son cachet historique et champêtre. C’est à vélo qu’il vaut mieux l’explorer, en embrassant du regard ses maisons centenaires, en s’arrêtant sur les quais ou le parvis des églises, question de prendre le pouls des six villages insulaires.

Les épicuriens comme les amateurs de patrimoine historique y seront comblés. L’Espace Félix-Leclerc, à Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans, rappelle la mémoire du plus grand ambassadeur de l’île. Le village de Sainte-Pétronille mérite le détour, avec ses boutiques et sa perspective éblouissante sur Québec et la chute Montmorency. Après une grimpette à travers champs, le chemin Royal descend à toute vitesse vers le village de Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans, où l’histoire du village et les rudiments de la construction navale sont expliqués dans la chalouperie restaurée du Parc maritime de Saint-Laurent. La route reste au niveau du fleuve jusqu’à Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans, où La Boulange trouvera à vous aider à refaire vos forces, car la voie s’élève ensuite en direction de Saint-François-de-l’Île-d’Orléans, traversant des secteurs moins achalandés et plus exposés au vent. Si vous désirez écourter le trajet, la route du Mitan coupe par les terres agricoles et rallie Sainte-Famille-de-l’Île-d’Orléans, diminuant d’une quinzaine les kilomètres au compteur. Au retour, payez-vous un verre ou une crème glacée à base de cassis sur la terrasse de Cassis Monna et Filles, à Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans.

À savoir

Les cyclistes privilégient la direction antihoraire, afin de mieux se jouer des vents dominants. On se stationne à l’entrée de l’île, au bureau d’accueil touristique, ainsi on n’a pas à franchir le pont de l’île, dont l’étroitesse rebutera certains. On y va en semaine, de préférence, car on y est tranquille ; les week-ends, la circulation est dense, notamment dans le temps des fraises ou des pommes.

Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf – 68 km

Velopiste JC_credit_SPJCP_Monica Diaz

credit_SPJCP_Monica Diaz

Construite sur l’emprise du chemin de fer qui menait jadis de Québec au lac Saint-Jean, la Vélopiste met le cap au nord de Québec, frôlant champs et forêts, côtoyant lacs et rivières. Ici, pas de côtes et tout juste quelques courbes ! Au rythme d’un petit train qui va loin, la piste s’enfonce graduellement dans la campagne, visitant quelques villages par la porte d’en arrière.

Ce tracé plus que plat convient parfaitement à l’initiation des enfants au tourisme à vélo, particulièrement entre Fossambault-sur-le-Lac et Saint-Raymond, parce que s’y trouvent suffisamment d’objectifs à atteindre, comme la chute Bourg-Louis, la Vallée Secrète et ses mignons petits nains ou la station touristique Duchesnay, qui possède un circuit Arbraska et un labyrinthe, ainsi qu’une plage où se baigner sur le lac Saint-Joseph.

Les adultes apprécieront la Microbrasserie Roquemont et la Fromagerie Alexis de Portneuf à Saint-Raymond, de même que le reste du chemin, qui s’ensauvage entre le charmant village de Saint-Léonard-de-Portneuf et le terminus, à Rivière-à-Pierre.

À savoir

Cet itinéraire cyclotouristique est relié à Québec par le Corridor des Cheminots, une piste cyclable pavée bien aménagée et très populaire. La surface en poussière de pierre fine est bien compactée. Un vélo de garnotte ou un hybride sont indiqués, sinon, un vélo de route chaussé de pneus d’au moins 25 mm. Près de la station touristique Duchesnay, un lien mène au Chemin de la Liseuse, une magnifique piste cyclable fort appréciée des jeunes.

Corridor du Littoral – 48 km

deux femmes cyclistes au quai des cageux au lever du soleil
credit_Jeff Frenette Photography_OTQ

Cette piste cyclable asphaltée longe le Saint-Laurent de Saint-Augustin-de-Desmaures jusqu’à la chute Montmorency. C’est un des trajets préférés des résidents de la capitale parce qu’il est facile et que chaque virage propose un nouvel angle sur la ville ou le fleuve. Le tronçon allant de Québec au parc de la Chute-Montmorency jouit de vues époustouflantes sur la chute emblématique, l’île d’Orléans et la Côte-de-Beaupré.

À l’ouest, la promenade Samuel-De Champlain, ouverte sur le Saint-Laurent, va de station en station, au fil des jardins de sculptures et des divers parcs laissant voir le trafic maritime, la ville de Lévis et le pont de Québec ; elle donne accès au quartier historique du Vieux-Port, où les occasions de faire halte sont nombreuses, entre autres pour contempler le fameux Château Frontenac en contre-plongée.

Plusieurs aiment prolonger cette promenade en empruntant le pont de Québec pour rejoindre le Parcours des Anses, qui suit le fleuve, par sa rive sud, jusqu’au Vieux-Lévis. Le retour pourra s’effectuer par le traversier, qui offre le plus beau point de vue qui soit sur la silhouette de la capitale.

À savoir

Un entraînement fétiche des cyclistes sportifs de Québec consiste à faire la promenade Samuel-De Champlain en se tapant successivement toutes les côtes qui conduisent à la haute ville. Pas game de relever le défi ?

Publicité