Publicité
Pratico-pratique

Fatbike ou ski?

23-01-2019
Fatbike ou ski

Où serez-vous cet hiver : sur vos skis ou à vélo ? Et pourquoi pas les deux ?

Dehors, il tombe des peaux de lièvres. Il est temps de préparer les skis ou les raquettes: ce sera une journée magnifique dans cette poudreuse éblouissante. Hier, c’était gris et humide, et la dernière chute de neige remontait à plusieurs jours. Qu’est-ce que nous nous sommes amusés dans les sentiers de fat bike parfaitement damés, lisses et durs, rapides comme jamais!

Vous comprenez pourquoi le vélo à pneus surdimensionnés est le complément idéal des sports de glisse? Parce que les conditions optimales pour en profiter sont totalement opposées !

Avant l’avènement du vélo patapouf, la routine hivernale du cycliste accompli consistait à faire les entraînements intensifs spécifiques à l’intérieur, sur vélo stationnaire, et à effectuer les entraînements de longue distance en ski de fond ou en raquette, deux sports qui utilisent des groupes musculaires similaires et sont excellents pour développer l’endurance aérobie. Il fallait jongler avec l’horaire afin de réagir aux caprices de la météo, parfois s’astreindre à skier sur de la vieille neige et des pistes glacées ou, pire, se taper la longue sortie sur le home trainer en visionnant quelques longs métrages. Pas facile de garder le moral et la motivation dans ces conditions.

L’ajout du fat bike dans l’équation permet de ramener le fun dans l’entraînement et de décloisonner les types d’entraînement. Disposer de skis, de raquettes et d’un fat bike dans votre arsenal de plein air, c’est être toujours prêt à vous amuser, peu importe ce que dame Nature nous enverra. De cette façon, vous vous assurez de passer beaucoup plus de temps au grand air, ce qui en soi justifie amplement l’achat d’une bécane à gros pneus… ou l’établissement d’un budget locatif, puisque la plupart des centres offrent des VPS en location.

Fini le chialage, plus d’excuses, tout le monde dehors!

Publicité