Reportage

Vol de vélos

Robin Black - 08/06/2011
Je vous écris aujourd’hui dans le but de solliciter votre aide. Voyez-vous, je gagne ma vie en volant des vélos et j’ai besoin de vous afin de rendre ma tâche moins ardue. Des vélos mal verrouillés, des cadenas de piètre qualité et la demande grandissante pour des bicyclettes à bas prix sont pour moi de multiples occasions de faire de bonnes affaires. Alors si vous voulez aider la fraternité des voleurs de vélos, lisez ce qui suit: je vous y fais part de mes préoccupations. ainsi, vous pourrez me faciliter la vie.

À Montréal, qui ne connaît pas quelqu’un qui a vu son vélo s’envoler? C’est peut-être même vous qui avez eu la mauvaise surprise de ne retrouver que quelques morceaux de cadenas au pied d’un poteau à la place de votre destrier. En fait, la peur de vous faire voler figure parmi les raisons majeures pour lesquelles vous n’utilisez pas votre vélo en ville. À New York, c’est la raison numéro un! Pourtant, cela ne semble pas rendre les gens plus vigilants, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour moi!

Commençons par les cadenas. S’il vous plaît, continuez à verrouiller vos vélos avec des cadenas à bas prix. Beaucoup de gens ne semblent pas réaliser le peu de pouvoir de dissuasion qu’offre ce type de produit et considèrent le simple fait d’avoir un cadenas comme une protection suffisante. Or, il me prendra en moyenne 25 secondes pour couper votre cadenas en U à 25$, le tout avec une scie à métaux bien ordinaire ou même avec un marteau. Si je suis en forme et que j’applique la bonne technique, je mettrai même beaucoup moins de temps.

Faites le calcul: une scie à métaux à 15$, moins d’une minute de travail, quelques gouttes de sueur et me voilà avec un vélo prêt à être revendu n’importe où, pour un prix variant de 20$ à 300$. Un bon investissement, n’est-ce pas?

Les cadenas à câble, quant à eux, ne vous seront utiles qu’à deux choses: sécuriser votre vélo dans les zones où l’absence d’êtres humains réduit considérablement les risques de vols et alimenter les moqueries de la part des voleurs envers leurs victimes!

Un bon cadenas peut prendre plus d’une minute à couper, c’est beaucoup de travail, et nous ne voulons pas souffrir de tendinite! C’est pourquoi nous évitons généralement les vélos (bien) verrouillés avec les cadenas des marques connues (de qualité) et surtout dépassant les 40$ pièce. Nous préférons nous attaquer à une plus faible victime. Cela dit, un bon cadenas ne nous empêchera pas de prélever quelques pièces intéressantes sur votre vélo. Après tout, avec un peu de temps, nous sommes tout à fait capables de ne vous laisser qu’un squelette attaché à un poteau.

Même après bien des années dans le métier, une chose me met encore des bâtons dans les roues: les cyclistes qui prennent la peine d’enlaidir volontairement leur vélo. Par exemple, ils en cachent la marque ou certains composants avec du ruban adhésif, des autocollants et même de la peinture! Cela me semble beaucoup de travail, mais il est vrai que cette tactique rend votre vélo moins attrayant pour nous, les voleurs, puisqu’il est beaucoup plus difficile à revendre.

D’autres astuces qui nous irritent sont les mesures visant à rendre plus difficiles à voler les différentes parties de votre vélo, comme l’utilisation d’un collier de serrage de plomberie pour verrouiller les déclenches rapides, de la cire ou de la silicone dans le trou des boulons, et ces câbles qui nous empêchent de retirer facilement la selle et la tige de selle. Ces petits trucs rendent mon travail beaucoup plus difficile, alors abstenez-vous de les utiliser, s’il vous plaît! Cependant, ne vous bercez pas d’illusions: aucun de ces trucs ne nous arrêtera, ils ne font que rendre notre travail plus lent et moins attrayant.

Éloge de la paresse
En tant que voleur de vélos, j’apprécie particulièrement la paresse et le manque d’attention des cyclistes quand il est question de verrouiller leur vélo. Sinon, comment expliquer la façon peu efficace avec laquelle certains attachent leur vélo? Verrouillage d’une seule roue, cadenassage à des poteaux ou à des enseignes qui ne sont pas réellement fixés au sol, ou possibilité de «sortir» le vélo en hauteur... Si tout le monde prenait la peine de vérifier, après chaque verrouillage, si son vélo est là pour rester, nous nous retrouverions souvent Gros-Jean comme devant. Enfin, continuez à penser qu’un «j’en ai pour cinq minutes» protégera suffisamment votre vélo quand vous achetez du lait au dépanneur; pour nous, c’est du bonbon!

Vous croyez que de valeureux citoyens se porteront au secours de votre vélo lorsqu’ils me surprendront en train de le voler? Que c’est touchant! J’apprécie votre utopie, mais dans les faits, très peu de gens interviennent lorsqu’ils me voient en plein travail. Après tout, comment peuvent-ils être sûrs que ce n’est pas mon vélo?

Que faire quand je vous vole votre vélo? Rien du tout… C’est ce que font la plupart des victimes. Moins de la moitié des vols de vélos seraient signalés à la police. Une des raisons pour lesquelles la plupart des victimes ne déclarent pas le vélo est tout simplement parce qu’elles n’ont aucune preuve de propriété: pas de facture, pas de photos de leur vélo, pas de numéro de série... Peu importe l’opinion que vous avez des policiers, il est irréaliste de vous attendre à ce qu’ils recherchent un vélo volé quand vous n’avez pas la preuve qu’il vous appartient. Continuez comme ça, et la police ne mettra jamais son nez dans nos fructueuses affaires!

Mais où vont tous ces vélos volés? Les 15 000 à 25 000 vélos (chiffres officiels: 2600 vélos déclarés volés, mais il faut multiplier ce nombre par 6, 8 et même 9) que mes collègues et moi «empruntons» chaque année à Montréal doivent forcément se retrouver quelque part, non? Eh bien, pour encourager mon petit commerce, je vous invite à continuer à nous acheter des vélos. Je vous entends protester: «Comment pouvais-je le savoir?» La plupart de nos clients semblent ignorer leur instinct. Le vélo que nous offrons au coin de la rue pour le cinquantième du prix d’origine tombe-t-il du ciel? Avez-vous simplement pensé que c’était votre jour de chance? Il s’agissait en fait de la malchance d’un autre! Certains d’entre vous justifient l’achat d’un vélo volé par le fait qu’ils ont eux-mêmes déjà été volés – c’est ce que j’appelle une logique hermétique... qui me permet de maintenir à flot mon petit commerce!

J’espère que cet article vous a renseigné sur les besoins de ma profession et que vous continuerez à verrouiller votre vélo d’une manière profitable à mon métier!

Cadenas de qualité, vélo bien verrouillé et enregistré
Après avoir laissé la parole au voleur, il est temps de redevenir sérieux pour bien protéger votre vélo. Qualité du cadenas, soin du verrouillage et enregistrement sont les trois crédos à respecter pour contribuer à protéger votre vélo du vol. Un 50$ investi dans un cadenas représente un modeste 25¢ par jour pour les 6 mois d’utilisation par année de votre vélo (et les années suivantes, c'est gratuit!). Vous lui devez bien ça, pour tous les services qu’il vous rend! Aussi, plus soigneusement vous attachez votre vélo, plus le voleur devra faire d’efforts pour le débarrasser de ses liens. Dernier point, et non le moindre: si, par malheur, on vous vole votre monture, vous avez une petite chance de la retrouver pour autant que vous ayez pris soin de l’enregistrer. Signalez le vol de votre vélo; si tout le monde le faisait, le phénomène serait peut-être pris un peu plus au sérieux.

Verrouillage 101
Plus vous «remplissez» le cadenas, plus il est difficile de le forcer ou de le couper. Avec un cadenas en U, essayez de cadenasser au support le cadre du vélo ainsi que la roue. Si seul le cadre du vélo est verrouillé, il est plus facile de briser ou de couper le cadenas.

Il est plus laborieux de briser avec un marteau un cadenas installé plus en hauteur.

Évitez de verrouiller votre vélo toujours au même endroit. Cela empêchera que les voleurs se préparent.

Faites un effort pour verrouiller votre monture à un support à vélos (la plupart des vélos volés étaient cadenassés à une clôture, à un arbre, etc.). Si aucun support n’est libre, assurez-vous que l’objet auquel vous accrochez votre vélo est bien fixé au sol et que vous n’entravez pas la voie pour les piétons et les fauteuils roulants.

L’utilisation de deux types de verrouillage, comme un cadenas en U et un câble antivol, exige que le voleur utilise deux outils.

Que votre vélo soit laissé dans un lieu très fréquenté ou un endroit paisible, cela ne change pas grand-chose: peu de gens interviennent quand ils voient un voleur agir.


Enregistrement 101
La majorité des vélos volés que la police récupère chaque année ne sont pas retournés à leurs propriétaires, car ils ne sont pas enregistrés (ni déclarés volés). L’inscription ne prend que quelques minutes si on utilise un des programmes suivants: Operation Hands Off, Bike Revolution (anciennement connu sous le nom de Bike Registry Canada) ou Vélo Retour. L’inscription, qui coûte de 5$ à 30$, augmente considérablement vos chances de récupérer votre vélo si la police le retrouve. Un vélo enregistré peut aussi contribuer à un meilleur taux de condamnation chez ceux qui sont appréhendés en possession du vélo en question. Dans tous les cas, notez le numéro de série de votre vélo qui se trouve sous le boîtier de pédalier, de même que la marque et le modéle, sans oublier la couleur. Le prendre en photos peut s’avérer utile.

www.operationhandsoff.com/en/bike.php
www.bikerevolution.ca
http://veloretour.ca

«Ce n’est pas une question de minutes, mais plutôt de secondes», nous ont confirmé tous les pros du vol de vélo. Forts de ce constat, nous avons décidé de tester un certain nombre de produits antivol chrono en main. Comme les photos ci-contre le montrent, ce test s’est fait en hiver. Pour procéder, nous avons choisi les outils les plus couramment utilisés par les voleurs, outils généralement accessibles et peu coûteux. Nous avions aussi plusieurs exemplaires de chaque cadenas afin de valider qu’ils n’étaient pas affaiblis par nos attaques précédentes avec un autre outil. Enfin, nous n’avons pas tenté le crochetage de serrure (méthode plutôt rare) ni l’utilisation d’acide ou d’azote liquide (qui relève plutôt du mythe urbain) pas plus que d’outils électriques comme une scie circulaire. Bref, ce test a été fait en atelier et à l’extérieur avec des moyens simples. Nous ne sommes pas des voleurs professionnels, donc nous ne sommes pas des experts dans le maniement des outils. Avec l’expérience, le temps qu’il faut pour briser ces cadenas pourrait être réduit. Dernier point: ce test a été fait en partenariat avec le magazine Protégez-vous, histoire de partager notre expertise en matière de test. Nos amis de Protégez-vous abordent d’ailleurs le sujet dans leur édition de mai.



Testés pour vous: les antivols (en collaboration avec le magazine Protégez-vous)
«Ce n’est pas une question de minutes, mais plutôt de secondes», nous ont confirmé tous les pros du vol de vélo. Forts de ce constat, nous avons décidé de tester un certain nombre de produits antivol chrono en main. Comme les photos ci-contre le montrent, ce test s’est fait en hiver. Pour procéder, nous avons choisi les outils les plus couramment utilisés par les voleurs, outils généralement accessibles et peu coûteux. Nous avions aussi plusieurs exemplaires de chaque cadenas afin de valider qu’ils n’étaient pas affaiblis par nos attaques précédentes avec un autre outil. Enfin, nous n’avons pas tenté le crochetage de serrure (méthode plutôt rare) ni l’utilisation d’acide ou d’azote liquide (qui relève plutôt du mythe urbain) pas plus que d’outils électriques comme une scie circulaire. Bref, ce test a été fait en atelier et à l’extérieur avec des moyens simples. Nous ne sommes pas des voleurs professionnels, donc nous ne sommes pas des experts dans le maniement des outils. Avec l’expérience, le temps qu’il faut pour briser ces cadenas pourrait être réduit. Dernier point: ce test a été fait en partenariat avec le magazine Protégez-vous, histoire de partager notre expertise en matière de test. Nos amis de Protégez-vous abordent d’ailleurs le sujet dans leur édition de mai.





Vidéo réalisée en partenariat avec PROTÉGEZ-VOUS



 




motCle_url:
motCle_url2:
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: