Publicité
Actualités

Cape Epic 2021 : 4 km de montée et 6 km de descente d’enfer !

20-10-2021

Jour 3 – 96 km, 2 100 mètres de dénivelé

L’étape reine du Cape Epic comporte des montées relativement techniques mais surtout, une descente d’enfer de 6 km ! Le départ est rapide mais contrôlé. Nous avons fait en sorte de nous placer en tête du peloton parmi les huit premiers rouleurs.

Les 20 premiers kilomètres ont été assez roulants, sur des routes de campagne en gravier bien dures. Nous avons bénéficié de l’aspiration créée par les coureurs qui poussent de gros wattage en terrain plat ou vallonné. Dès les premières buttes, le peloton s’est scindé en plusieurs petits groupes. Nous avons commencé à rouler à une allure nous permettant d’attaquer les plus fortes montées dont deux grandes ascensions. Le travail d’équipe a très bien été exécuté et nous avons pu tirer profit des avantages de chacun.

Les 16 derniers kilomètres nous ont offert une descente très exigeante de six kilomètres en single track rocheux et abrupt. Nous l’avons dévalée à la vitesse maximale nous permettant de garder le contrôle du vélo afin d’éviter tout risque de chute ou de crevaisons, faisant perdre un temps précieux au chrono.

Sur les dix derniers kilomètres, nous nous sommes relayés tout en gardant en tête de relever notre position au classement.

Résultat : 16ème chez les Maîtres, 93 Overall
Classement général : 19ème chez les Maîtres, 105 Overall


À lire aussi : L’équipe Vélomag sur la ligne de départ de l’Absa Cape Epic 2021


Jour 4 – 91 km, 2 100 mètres de dénivelé

Aujourd’hui, nous avons affrontés l’étape avec la montée la plus difficile de la semaine, longue de 4 kilomètres avec une inclinaison moyenne de 11%.

L’objectif du départ était de demeurer dans le peloton jusqu’à la première montée de la journée, autour du 20ème kilomètre. La chaleur a alors commencé à se faire sentir avec près de 37 degrés Celsius. Deux montées se sont succédés, la Bone Trail et Three Gorges, suivies d’une belle descente single track puis une traversée dans un champ de blé. Au 56ème kilomètre, nous nous trouvions juste derrière deux autres équipes lorsque, malheureusement, Daniel a chuté, aveuglé par la poussière du coureur devant lui. Quelques égratignures et un doigt probablement foulé, puis on est reparti… même s’il a fallu du temps pour récupérer le groupe. C’est alors qu’est arrivée LA montée signature du Cape Epic : Fanties Pass. Ouchhh ! La forme est ensuite revenue pour nous deux, juste à temps pour entamer une chasse au temps et dévaler la descente en repoussant la limite de nos capacités lors des 12 derniers kilomètres.

Malgré la chute et nos défaillances physiques, nous avons conservé notre position chez les maîtres. Il est maintenant temps de récupérer en vue de la prochaine étape.

Résultat : 20ème chez les Maîtres, 103 Overall
Classement général : 19ème chez les Maîtres, 99 Overall


À lire aussi : Jours 1 et 2, poussière et défis sur près de 100 km d’épreuve


 

Publicité

Autres suggestions

Le blogue de David Desjardins

L’amour des Strade Bianche

Les routes blanches (ou strade bianche) sont encore plus belles lorsqu’on y est. Surtout à l’automne, quand le vert des arbres et des moissons ...
David Desjardins 28-02-2024
Le blogue de David Desjardins

Objectifs 2024 : aventure et formation continue

Je poursuis ici ma liste d’intentions pour l’année. Après vous avoir parlé de voyage et de mécanique, je vous explique pourquoi je souhaite être ...
David Desjardins 19-02-2024
Le blogue de David Desjardins

Laurent Gervais : de retour chez les pros

Après un hiatus de quelques années, Laurent Gervais revient chez les professionnels, porté par le vent de dos de la gloire locale. Ça faisait plaisir ...
David Desjardins 15-02-2024