Publicité
Actualités

Cape Epic 2021 : Poussière et défis sur près de 100 km d’épreuve

18-10-2021

2021 Cape Epic / © Sam Clark

Jour 1 – 20 km, 600 mètres de dénivelé

Gary Perkin/Cape Epic

Départ: 9h47. Après une matinée pluvieuse, notre départ pour le prologue de 20 km se déroule sous un ciel dégagé! Avec un temps de 1h02, nous sommes 17ème dans notre catégorie, soit les maîtres. Nous avons joué la carte plutôt conservatrice afin d’éviter une éventuelle chute dans les sections rendues boueuses et glissantes, un parcours très différent de ce que nous avons roulé ces derniers jours. Nous réalisons que les conditions météorologiques changent très rapidement en cette période de l’année, passant d’un soleil chaud à des averses de pluie froide. C’est difficile de choisir les vêtements adéquats pour l’épreuve.

Demain débute LA course avec une étape de 98 km. L’ordre de départ est selon le classement de l’épreuve d’aujourd’hui.


À lire aussi : L’équipe Vélomag sur la ligne de départ de l’Absa Cape Epic 2021


Jour 2 – 98 km, 1 850 mètres de dénivelé

Nick Muzik/Cape Epic

Cette étape est la première d’une série plus exigeante. Le départ, froid (autour de 4-6 degrés) et inconfortable, s’effectue cependant sous un ciel dégagé. Nous avons roulé avec le peloton les huit premiers kilomètres, bénéficiant de l’aspiration de groupe au maximum. Évidemment, dès la première butte, le peloton s’est scindé en plusieurs petits groupes de coureurs. Nous avons alors trouvé notre allure pour compléter le parcours, ne pensant seulement qu’aux prochains kilomètres à franchir. Il y a suffisamment de stations d’eau et de nourriture sur le parcours. Nous nous sommes arrêtés au deuxième ravitaillement afin de récupérer nos deux bouteilles préparées avant la course. On a également profité de cet arrêt pour goûter aux barres de l’organisation, faire nettoyer nos lunettes à la station Oakley et ajouter de l’huile sur notre chaine. Très bon service, vraiment. Côté parcours, tout s’est déroulé sur un terrain très sableux et glissant, ponctué de sections techniques rocailleuses délicates pour les pneus. Le risque de chutes était également élevé en descente à cause de la surface sablonneuse très instable. Nous avons donc opté pour la prudence. La course s’est déroulée sans problème mécanique, ce qui est toujours l’un de nos premiers objectifs pour des épreuves longues.

Demain, étape 2, encore une belle aventure nous attend

Publicité

Autres suggestions

Le blogue de David Desjardins

Des nouvelles de Simone

Figure dominante du cyclisme amateur féminin au Québec, Simone Boilard a connu un début de parcours professionnel marqué par les aléas des équipes ...
David Desjardins 24-05-2024
Actualités

Défi Vélo Mag dans les Cantons-de-l’Est

Le Défi Vélo Mag dans les Cantons-de-l’Est propose un parcours sur route ou sur gravelle non chronométré où vous roulez à votre rythme. Une belle ...
Vélo Mag 17-05-2024
Actualités

Vélo Mag Mai 2024 : L’histoire de la page couverture

La photo de la page couverture de ce Vélo Mag (mai 2024) a été prise par Nicolas Didtsch pour Tourisme Montérégie. C’est en fait une image quasi ...