Publicité
Actualités

Conjurer le passé

17-05-2019
Blood-Road film vélo vietnam

Rebecca Rusch ne lève jamais le nez sur une bonne aventure. Elle collectionne les médailles en vélo de montagne et en gravel bike.

Dans ce superbe film, c’est à la recherche de son passé que part l’Américaine, ainsi que de celui de deux nations qui furent en guerre pendant dix ans. Lorsqu’elle était enfant, Rebecca a perdu son père: un pilote américain, abattu en vol alors qu’il bombardait les positions nord-vietnamiennes.

Publicité

Rusch entreprend de retrouver la carcasse de son avion tout en parcourant la mythique piste Hô Chi Minh. En compagnie d’une comparse locale elle aussi descendante d’un soldat ayant pris part au terrible conflit, elle découvre une nature sauvage, magnifique, mais également scarifiée par une guerre pourtant terminée depuis 1975. Le produit filmique de sa quête acquiert de la consistance à mesure que le voyage avance et que ses péripéties génèrent un nombre croissant de situations émotives.

Pour une rare fois, le récit n’est pas un prétexte un peu foireux pour tourner un film de sport. C’est plutôt l’inverse: document éducatif témoignant des impacts de la guerre sur les populations du Vietnam, du Laos et du Cambodge, Blood Road illustre avec justesse les conséquences du conflit sur les familles de soldats tués. Pédaler permet de prendre du recul, de donner du sens aux choses. Et la douceur des amitiés qui naissent en route apparaît comme une sorte d’antidote à l’absurdité de la guerre.

Blood Road, réalisé par Nicholas Schrunk, disponible gratuitement sur le site ou l’application Red Bull TV.

Publicité