Publicité
Le blogue de David Desjardins

Le Tour de France pour les nuls : les règlements

29-06-2022

Photo: ASO \ Aurélien Vialatte

Le Tour de France s’élancera le 1er juillet. Vos amis n’y comprennent rien? Vous avez de la difficulté à leur expliquer les règles, les différents maillots, les stratégies d’équipe dans un sport individuel? On essaie, ici, de bien vulgariser ce sport complexe pour mieux le faire partager à vos amis. Premier texte de la série : les règlements et les maillots du Tour.

C’est la 109e étape du Tour de France. Comme vous le verrez dans le texte suivant, il n’en a pas toujours été ainsi, mais dans son acception moderne, la plus prestigieuse épreuve cycliste au monde comprend 21 étapes.

Comment choisit-on les villes de départ et d’arrivée des étapes?

 Chaque année, plus de 200 villes envoient leur candidature pour être du Tour de France.

Comme c’est le cas en 2022, on débute parfois le Tour à l’étranger. Les pays et villes qui accueillent le Tour, en France comme ailleurs, déboursent d’importantes sommes pour figurer sur le parcours de ce qu’on surnomme aussi la Grande Boucle.

Pour le Grand Départ à Copenhague, la ville a facilement pu débourser jusqu’à 10 millions d’Euros. Sinon, il en coûte entre 120 000 et 160 000 Euros pour être une ville départ ou arrivée. Il faut aussi, très souvent, se conformer à un cahier de charge qui nécessite de la sécurité, des aménagements du mobilier urbain, de l’asphaltage de routes, etc.

Comme il s’agit du troisième événement sportif le plus diffusé du monde, la visibilité reçue est considérée comme un excellent retour sur investissement (j’ai moi-même visité Foix spécialement parce que le Tour y était passé cette année-là, il retourne cette année, d’ailleurs).

Les maillots

En gros, c’est le cycliste qui parcourt la distance totale dans le moins de temps qui gagne. Tout au long de l’épreuve, celui qui détient le temps le moins long porte le maillot jaune, celui du meneur au classement général. Son temps à lui, cumulant le total de toutes les épreuves passées, est l’étalon à partir duquel on mesure l’écart avec les autres positions au classement.

Si ce maillot est jaune, c’est parce que le Tour a été fondé par un journal, L’auto, qui était imprimé… sur du papier jaune.

Le maillot blanc fonctionne de la même manière, mais il est réservé au coureur « jeune », soit de 25 ans et moins, détenant le temps le plus court sur l’ensemble du parcours à date.

Le maillot à pois est aussi surnommé celui du meilleur grimpeur, ou du classement de la montagne. Il est attribué selon un système de points, attribués au sommet des montées lors des différentes étapes. Plus les montées sont difficiles (allant de catégorie 4, les plus faciles, à Hors Catégorie, les plus dures), plus il y a de points à la clé.

Le maillot vert, enfin, est attribué à celui qui cumule le plus de points dans un système qui favorisait autrefois les sprinteurs, mais qui est désormais le plus souvent sur les épaules de coureurs complets, capables de franchir des côtes, pour aller grappiller des points dans ce qu’on appelle les « sprints intermédiaires », mais aussi de se positionner favorablement lors des arrivées. Un coureur capable de prendre les points intermédiaires et de bien se classer lors des arrivées peut donc remporter le vert.

Dans tous les cas, le porteur d’un maillot peut terminer le Tour de France en le portant, sans jamais avoir remporté une étape. Pour plusieurs coureurs qui n’ont aucune chance au classement général (dont les sprinteurs, reconnus pour leur force brute, mais certainement pas leurs qualités de grimpeur) ou qui ont connu de moins bonnes journées, les privant d’aspirer au maillot de meneur, remporter une étape du Tour est excessivement prestigieux. La valeur d’un coureur qui remporte une étape est automatiquement gonflée et permettra à son agent de négocier son contrat à la hausse.

Pour une équipe, surtout celles de seconde division qui sont invitées par le Tour, il peut s’agir du moment le plus important de l’année lorsqu’un de ses coureurs remporte une étape. Le Tour de France est LA plus importante vitrine pour les commanditaires des équipes, et celles-ci dépendent financièrement de ces entreprises (ou des états) qui les commanditent en échange de visibilité.

Qui est invité?

Au total, cette année, 22 équipes seront présentes, alignant 176 coureurs au départ. Les 18 équipes de première division (ou WorldTour, selon l’appellation officielle de l’Union Cycliste Internationale) sont invitées d’office. Les deux équipes de seconde division, les plus performantes, sont aussi invitées automatiquement. Enfin, le Tour a le droit d’inviter deux équipes de son choix. Toujours françaises. Comme en Italie, on invite pas mal toujours des équipes locales pour le Giro. Idem en Espagne.

Ces règlements changent toutefois avec le temps et varient donc selon les années.

PROCHAIN TEXTE: L’histoire du Tour

Publicité

Autres suggestions

Le blogue de David Desjardins

Objectifs 2024 : aventure et formation continue

Je poursuis ici ma liste d’intentions pour l’année. Après vous avoir parlé de voyage et de mécanique, je vous explique pourquoi je souhaite être ...
David Desjardins 19-02-2024
Le blogue de David Desjardins

Laurent Gervais : de retour chez les pros

Après un hiatus de quelques années, Laurent Gervais revient chez les professionnels, porté par le vent de dos de la gloire locale. Ça faisait plaisir ...
David Desjardins 15-02-2024
Le blogue de David Desjardins

Objectifs 2024 : voyage, mécanique et bénévolat

Je trouve toujours constructif et motivant de me fixer des objectifs pour l’année. Si je les partage publiquement, je me sens aussi contraint d’au ...
David Desjardins 28-01-2024