Publicité

Le blogue de David Desjardins

Le blogue de David Desjardins

Sagan, champion d’un monde meilleur

Peter Sagan ne s'est pas contenté de remporter les championnats du monde. Il vient de se transformer en vecteur d'inspiration. Pour le cyclisme. Et pour l'humanité en général.
Le blogue de David Desjardins, Santé

Privé d’identité

Blessé, loin du vélo, la liste des choses dont je suis privé est longue. Et je me rends compte qu'il y a de grands bouts de moi qui pédalent dans les limbes pendant que mon corps, lui, est condamné à l'inaction.
Le blogue de David Desjardins

La loi du plus fort

Je ne vais pas m’excuser pour les autres, sous prétexte qu’une infime minorité de mes semblables est constituée d'imbéciles. Ce serait avouer que mes droits sont subordonnés à ceux des automobilistes.
Publicité
Le blogue de David Desjardins

Pourquoi j’aime le Tour (et le vélo)

Pourquoi j’aime le Tour? Pour la bravoure récompensée, qui est le tribut de ceux qui essayent, échouent souvent, puis touchent à la gloire parfois.
Le blogue de David Desjardins

Une vie en chasse patate

Oeuvre iconoclaste dans un milieu sportif qui se prend (trop) au sérieux, l'hilarante autobiographie du cycliste américain Phil Gaimon est une fenêtre ouverte sur la pénible réalité des professionnels au sein de petites équipes sans le sou.
Le blogue de David Desjardins

Le Giro en deux livres

L'histoire du Giro, c'est beaucoup celle de l'Italie. Et personne ne les raconte mieux que le journaliste sportif anglais Herbie Sykes.
Publicité
Le blogue de David Desjardins

Et moi, et moi, et moi.

Petite analyse médiatique. Ou pourquoi j'ai vraiment halluciné sur un reportage sur le dopage où je n'ai pourtant rien appris.
Le blogue de David Desjardins

Wô les moteurs!

Vouloir surveiller de nouvelles formes de dopage, c'est bien. Mais il faudrait commencer par appliquer les sanctions qu'impliquent les anciennes.
Le blogue de David Desjardins

L’exemple de Paris

Paris s'est doté d'un plan vélo très ambitieux que les gens d'ici envient certainement.
Publicité
Le blogue de David Desjardins

Aimer l’enfer

Paris-Roubaix est une course dont la légende atteint des proportions homériques. Pour chacun des coureurs, c'est un accomplissement, qu'ils affrontent avec, entre les dents, un couteau et un morceau de bravoure. C'est pour cela que j'aime cette course: chaque année, elle produit une nouvelle histoire, et alimente ainsi son propre mythe.
Le blogue de David Desjardins

La grande bellezza

Documentaire de facture classique, Marinoni : Le Feu de la passion, retrace le parcours d’une légende et d’un immigrant aux mains sales qui ne comprend pas qu’on veuille faire un film sur sa vie.