Publicité
Hors-Québec

Famille vélo à Nantucket

10-09-2019
Young’s Bicycle Shop

Young’s Bicycle Shop

Au cœur du centre-ville historique de Nantucket, cette petite île se dressant à une cinquantaine de kilomètres de Cape Cod, le Young’s Bicycle Shop prend ses aises depuis 1930. Fondée par son grand-père, reprise par son père, puis par son frère aîné, l’entreprise a à sa tête Harvey S. Young depuis près de 25 ans. Sur les murs de la grande salle de montre du Young’s Bicycle Shop, de son atelier de réparation comme sur ceux du bureau à l’étage, les vieilles photographies en noir et blanc sont nombreuses. L’une d’entre elles, surtout, se faisait déjà annonciatrice de la route qu’allait prendre la compagnie. Elle présente un trio composé du grand-père, Harvey A. Young, de son fils Roger Young et de l’un de ses petits-fils, Harvey S. Young, posant fièrement devant la boutique de vélo

 Young’s Bicycle Shop

Publicité

«Mon grand-père est venu de Framingham, en 1929, pour s’établir à Nantucket, explique celui qui se dit fier d’avoir hérité du prénom de son grand-père. Originaire du Maine et ayant épousé ma grand-mère qui venait de la Nouvelle-Écosse, il possédait une petite maison dans la ville. Comme il y avait dans le quartier beaucoup d’enfants qui faisaient du vélo, il s’est aperçu qu’il pouvait réparer n’importe quoi, dont les bicyclettes.»

Au moment où sévit la Grande Dépression, celui-ci se met à raccommoder les vélos mal en point en proposant à leur propriétaire de louer après coup leur monture afin de payer la facture. Il leur offrait ensuite de reprendre leur vélo ou de continuer à le louer, en partageant avec lui les profits. «C’était le début de l’entreprise, qui a commencé avec deux ou trois vélos. Aujourd’hui, nous en avons 1000 destinés à la vente, mais surtout à la location.»

En 1930, un premier local est loué pour l’entreprise, qui déménagera dans l’immeuble voisin – et actuel – en 1938. Le grand-père y travaillera – surtout à la réparation de vélos, son dada – jusqu’à l’âge de 80 ans.

Reconnue comme l’une des premières villes à avoir été dotée de pistes cyclables pavées au Massachusetts, Nantucket a vu ses premiers cyclistes se balader à dos de grand bi et de Velosophy (vélos et roues en bois) au début des années 1890.

«Mon père, Roger Young, et ma mère, Cynthia, ont eu six enfants, ajoute celui qui a repris et acheté la compagnie de son frère en 1996. Nous avons tous travaillé ici, ensemble. Dans les années 1960, mes sœurs pouvaient changer des pneus et réparer des vélos ; cela impressionnait les gens. Mon premier boulot consistait à réparer les crevaisons pour 25 cents du pneu.»

«Le vélo fait grandement partie de Nantucket, ajoute celui qui est maintenant épaulé par son fils Jasper et sa fille Emma. Beaucoup de magasins de vélos sont venus s’installer ici, et c’est tant mieux, car les visiteurs adorent pédaler pour se déplacer sur l’île.»

Reconnue comme l’une des premières villes à avoir été dotée de pistes cyclables pavées au Massachusetts, Nantucket a vu ses premiers cyclistes se balader à dos de grand bi et de Velosophy (vélos et roues en bois) au début des années 1890.

La première vraie piste cyclable moderne, la Milestone Road, d’une centaine de mètres seulement, a quant à elle vu le jour en 1959 – merci au politicien Robert Mooney qui s’est battu pour que l’État débloque des fonds à cet effet. Il aura fallu environ 10 ans pour que la piste se rendant jusqu’à Siasconset (la partie est, et la plus populaire de l’île, 30 km aller-retour) soit complétée.

Aujourd’hui sont proposées aux gens de passage ou habitant sur l’île sept routes cyclistes, un terrain de jeu généralement plat. Celles-ci mènent à ses différents quartiers et principales attractions: Cisco, Madaket, Cliff, Surfside, ‘Sconset, Polpis et Steamboat Wharf Town.

«Il n’y a pas beaucoup de pistes pour les vélos dans la ville, déplore Harvey S. Young. Par contre, l’administration municipale essaie de les améliorer et d’en ajouter chaque année. Nous sommes fiers de faire partie de cette culture à vélo sur l’île.»

Publicité