Publicité
Destinations

La route de la côte-du-sud

21-08-2013

Le parcours proposé se scinde en deux parties. La première se déroule à l’intérieur des terres, sur un terrain vallonné, alors que la seconde longe le fleuve. On se met en selle à Berthier-sur-Mer, une petite municipalité située en bord de fleuve. En un rien de temps, la route Saint-François commence à monter tout doucement jusqu’au chemin de Morigeau. La chaîne des Appalaches se dresse dans le décor.

À Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, premier village croisé, les paysages agricoles forment un tableau bucolique. Ensuite vient la portion la moins agréable de cette balade, le chemin du Bras-Saint-Nicolas s’alignant sur l’autoroute 20. Heureusement, rapidement l’autoroute s’éloigne, et le chemin Bellevue fait honneur à son nom. À flanc de coteau, des vergers ont pris racine.

L’approche de Saint-Aubert se fait par une longue ascension sur une route aux courbes arrondies. À la sortie de la bourgade, un pont laisse libre cours à une chute qui termine sa cavalcade dans la riche plaine côtière. Un rare passage en forêt change la donne visuelle, puis la route s’élève et redescend au gré du relief, les montagnes appalachiennes toujours en arrière-plan. Ici et là, de vieilles fermes abandonnées trahissent l’époque révolue des petites exploitations agricoles familiales.

À Sainte-Louise, un parc municipal jouxte la très belle église. Après un virage à gauche sur la route de la Station au centre du village, la route plonge vers le fleuve à travers des champs de colza. Inoubliable mise en scène !

À Saint-Roch-des-Aulnaies, la randonnée change d’air. La route 132 Ouest, une portion de la Route verte 1, a pour compagnon le Saint-Laurent. Une montée graduelle rejoint un plateau d’où admirer l’autre chaîne de montagnes du sud du Québec, les Laurentides.

Quelques lieues plus loin, une jouissive descente mène à Saint-Jean-Port-Joli, l’un des plus beaux villages amarrés aux rives du Saint-Laurent. Réputé pour ses sculptures sur bois et son architecture, dont sa superbe église de pierre érigée en 1779, Saint-Jean-Port-Joli se laisse courtiser dans une ambiance feutrée datant d’une autre époque. Ce charmant endroit incite à profiter du parc aménagé près de l’église et du Musée de la mémoire vivante (memoirevivante.org) logé dans une élégante seigneurie où vécut l’écrivain Philippe Aubert de Gaspé, auteur d’un roman qui a connu un viif succès Les Anciens Canadiens.

Les panoramas côtiers défilent jusqu’à L’Islet, reconnu comme la patrie des navigateurs. Le Musée maritime du Québec (mmq.qc.ca) permet de bien saisir l’importance de la navigation qui a tant marqué l’histoire de la Côte-du-Sud. Encore une vingtaine de beaux kilomètres imprégnés d’air salin et voilà Montmagny, capitale québécoise de l’accordéon. Le musée qui lui est dédié (accordeonmontmagny.com) qui réunit sans fausse note une collection de 130 instruments.

La balade prend encore une autre tournure, cette fois par un crochet à l’île aux Grues. Un traversier effectue la navette entre l’île et la terre ferme, ce qui donne l’occasion de voguer sur l’eau et de découvrir un lieu exceptionnel. Une route au trafic rare en fait le tour dans un environnement splendide. Et pourquoi ne pas y séjourner ? Une tente plantée au camping municipal ou un gîte donneront la possibilité de randonner plus longuement dans le boisé donnant accès au fleuve.

Après cette incursion insulaire, de retour à Montmagny, la piste cyclable signalée Route verte 1 mène, en sortant de la municipalité, à la route 132 Ouest, qui grimpe vers une portion plus plane. Encore quelques coups de pédale, et le périple se conclut en revenant à Berthier-sur-Mer, point d’ancrage de cette belle aventure fluviale.

GÉOGRAPHIE
Deux cadres géographiques composent le paysage de la Côte-du-Sud. Les Appalaches occupent la partie intérieure des terres alors qu’une étroite bande de terres basses court dans l’axe du fleuve. L’île aux Grues fait partie de l’archipel de L’Isle-aux-Grues, qui compte 21 îles.

PARCOURS
Cette boucle s’étire sur environ 150 km. Le relief est peu accidenté, avec tout de même quelques raidillons çà et là. À ceux qui voyagent chargés de bagages, un triple plateau est conseillé. La traversée (traversiers.gouv.qc.ca) vers Saint-Antoine-de-l’Isle-aux-Grues est tributaire des marées, et gratuite ! Info : cotedusud.ca

REVÊTEMENT
La route 132 est en très bon état et dispose d’un confortable accotement de près d’un mètre de largeur. Les routes de l’arrière-pays sont en général en assez bonne condition, ce qui n’exclut pas quelques passages raboteux.

OÙ RONFLER
Auberge-restaurant Les Maisons du Grand Héron
199, chemin du Rivage, Saint-Antoine-de-l’Isle-aux-Grues
418 248-9679, maisonsdugrandheron.com
Certifiée Bienvenue cyclistes !
Hébergement idyllique en auberge ou en chalets, en yourtes ou en tipis, sur l’île aux Grues. Certifié « Arrêt gourmand ». Accueil chaleureux.

Auberge-restaurant La Marguerite
88, chemin des Pionniers Est, L’Islet
1 877 788-5454, aubergelamarguerite.com
Certifié Bienvenue cyclistes !
Magnifique ancien manoir datant du régime français et abritant six chambres décorées avec goût. Certifié « Arrêt gourmand ». Belle salle à manger et luxuriants

Publicité

À lire aussi

Destinations

Cuba à vélo

Ce n’est plus un secret d’État: Cuba est une magnifique destination vélo. Si on choisit de s’écarter un peu des circuits traditionnels et de...
Vélo Mag 04-06-2012
Destinations

La route des draveurs

La drave, dans l’Outaouais, relève de l’épopée. Sa pratique a disparu, mais une partie de son héritage demeure. La randonnée proposée sillonne...
Gaétan Fontaine 13-04-2012
Hors-Québec

On the Road 7: de ce mystérieux facteur R…

KYOTO, JAPON. OCTOBRE 2006. Vous est-il déjà arrivé d'avoir besoin d'une vis, d'un écrou ou d'un collier de serrage, de regarder par terre et de...
Pierre Bouchard 05-04-2007