Publicité
Destinations

La route de Maskinongé

02-05-2011


La saison de vélo n’étant qu’à ses balbutiements, je vous propose une escapade sur une plaine fertile en contrastes et sillonnée de routes peu achalandées. Comme toile de fond: une rase campagne arrosée par la langoureuse rivière Maskinongé.
La randonnée s’amorce à Saint-Cuthbert, ainsi nommé en souvenir du seigneur James Cuthbert, ancien aide de camp du général Wolfe; en 1766, ce seigneur a fait don de ses terres sous condition qu’elles portent son nom. À la sortie du village, remontez la côte Joly jusqu’au rang York. Vous voilà roulant sur la Route verte 5 qui emprunte une portion de l’historique chemin du Roy. Cette voie ancestrale nous replonge à l’époque des seigneuries. Le meilleur exemple toujours tangible de cette période est cet alignement de terres agricoles perpendiculaires au fleuve Saint-Laurent. Pendant que vous admirez ce legs du passé, vous remarquerez une falaise parallèle à cette route singulière. L’escarpement en question est le reliquat d’une ancienne terrasse marine. Sur près de 20 km, vous longerez cette particularité géographique malheureusement méconnue. En contrebas de celle-ci, à Saint-Barthélemy, en 1672, naissait justement une des plus vieilles seigneuries du Québec, celle de Maskinongé.

Ne ratez pas le superbe musée du Magasin général Le Brun, un lieu jalousement protégé qui vous fait revivre la manière de commercer de jadis tout en vous donnant l’occasion de flâner au café. Poursuivez toujours sur la Route verte 5 en vous attardant au chef-lieu du coin, la municipalité de Maskinongé traversée par, vous l’aurez deviné, la rivière Maskinongé, puis jusqu’à Louiseville, où vous bifurquez dans le rang Barthélemy en direction nord.

Cette route ancienne, qui parcourt la plaine pour rejoindre les premiers contreforts laurentiens, est caractérisée par une enfilade de vieilles maisons perpendiculaires à la route. Cet agencement du bâti avec façade plein sud, plutôt rare au Québec, a l’avantage de faire bénéficier au maximum de l’ensoleillement. La première petite montée rencontrée sur cette route n’est autre que la terrasse ma rine du rang York citée précédemment. Une fois grimpée ladite terrasse, vous retournez sur le plat pour rapidement virer à gauche sur la route Sainte-Ursule. Après un court mais fort agréable passage en forêt, les terres déboisées laissent entrevoir à l’horizon les rondes collines laurentiennes.

À Sainte-Ursule, prenez le temps de faire un léger détour pour découvrir les superbes chutes du même nom. À cet endroit à la géographie si particulière, la rivière Maskinongé dévale le dernier rebord du bouclier canadien (un plan de faille) pour poursuivre son long cours dans la plaine jusqu’au lac Saint-Pierre. Forte d’un dénivelé de 73 m, la rivière s’engouffre dans d’étroites gorges et forme sept jolies cascades. On quitte le village en continuant dans le rang Fontarabie. Vous avez bien lu! Contrairement à l’idée reçue, véhiculée parfois par des clichés éculés, il y a au Québec une surprenante, et parfois cocasse, diversité d’odonymes; par exemple, à Maskinongé, vous croiserez sur le parcours la joliment nommée route du Petit-Trompe-Souris.

Juste après le cimetière municipal de Sainte-Ursule, une ravine découpe le plat paysage. Puis une première montée dans le piémont laurentien vous propulse au Petit-Poste, une ancienne station ferroviaire jadis trépidante d’activité. Encore quelques bosses à grimper et vous atteignez la route 350. Prenez-la en direction ouest et appréciez le lisse bitume de l’accotement qui descend jusqu’à l’intersection de la route 348, où vous devez trancher. Vous pouvez poursuivre plus au sud sur des routes secondaires où il n’y a pratiquement aucun trafic motorisé mais dont 5 km ne sont pas bitumés. Si ça vous intéresse, optez pour la 348 Sud qui vous mène au chemin du Ruisseau-Plat. Ça monte et ça descend sur une quinzaine de kilomètres isolés de tout avec plusieurs vues panoramiques et de beaux passages forestiers jusqu’à Saint-Didace. L’autre possibilité qui s’offre à vous est la 348 Nord, certainement plus passante mais asphaltée. Si vous voyagez en famille, tirez profit de ce choix en ­allant visiter le zoo de Saint-Édouard-de-Maskinongé.

À Saint-Didace, tout petit village oublié arrimé aux bords de la Maskinongé, arrêtez-vous à la halte routière où il fait bon regarder couler la rivière. Sur les lieux sont installés des panneaux d’information vous renseignant sur les us et coutumes de ce coin de pays. C’est dans cet endroit reclus et fort bien conservé qu’a été tourné le film culte de feu Gilles Carle, La vraie nature de Bernadette, œuvre majeure du cinéma québécois sélectionnée au Festival de Cannes en 1972.

Après cette pause, continuez sur la route qui borde la rivière Maskinongé. Sur l’autre rive, en haut des talus, se dressent de vieilles maisons conservées avec grand soin. Plus loin, rang Saint-Louis, se déploient de spectaculaires ravines. Elles sont le fruit du surcreusement des cours d’eau qui, au fil des siècles, se sont frayé un passage à travers les terres argileuses et sablonneuses.
Finalement, ça descend tout doucement vers Saint-Gabriel-­de-Brandon où baigne le lac Maskinongé, une vaste étendue d’eau sise au bas des montagnes environnantes. Profitez-en pour faire une saucette à la plage municipale et prendre un rafraîchissement à l’une des nombreuses terrasses de la municipalité lacustre, terrasses évidemment fort différentes de celles rencontrées sur le parcours…

L’itinéraire emprunte le 5e Rang Nord puis le 4e en contrebas des collines arrondies et verdoyantes. Encore une fois, vous croiserez plusieurs grosses ravines, véritable marque de commerce géographique de cette région qui devrait miser un peu plus sur cet élément. Plus loin, maintenant dans le rang des Forges, un épais couvert forestier enveloppe la route jusqu’à la 131. Continuez vers le sud, sur le bel accotement pavé, jusqu’à Saint-Félix-de-Valois. Enchaînez dans le rang Saint-Pierre, une autre route campagnarde et sans grand relief. Au bout, virez à gauche dans le rang de la Rivière qui longe La Grande Coulée, rivière qui n’en porte pas le nom. À Sainte-Geneviève-de-Berthier, suivez la route 347 Nord jusqu’au rang Saint-Esprit. Encore quelques kilomètres vous permettront de boucler le circuit en empruntant le rang du Sud-de-la-Rivière-du-Chicot jusqu’à Saint-Cuthbert.


GÉOGRAPHIE La majeure partie de la balade se déroule dans les
basses-terres du Saint-Laurent avec un bref passage dans les collines laurentiennes. Sur le plan géologique, Saint-Cuthbert repose sur une importante faille qui met en contact les roches précambriennes (province de Grenville) et les roches ordoviciennes (calcaires et schistes, principalement). La rivière Maskinongé, longue de 40 km, prend sa source au lac du même nom à une altitude de 142 m.

REPÈRES Ce parcours circulaire totalise environ 150 km. Vous pouvez aisément boucler le tout en un week-end, ce qui vous laissera du temps pour faire des arrêts aux multiples points d’intérêt.

REVÊTEMENT En général, les petites routes offrent un revêtement de qualité moyenne. Des passages de bonne qualité alternent avec des secteurs carrément raboteux, voire lézardés. Par contre, les routes numérotées sont généralement en bonne condition. Il est à noter que l’état du secteur non pavé dépend des conditions du moment (météo, fréquence du nivelage).

OÙ DORMIR
Gîte l’Hibiscus
2040, rang York, Saint-Cuthbert
1 866 885-1530 ou www.gitehibiscus.com
Directement sur la Route verte 5, ravissant gîte dans une maison construite en 1865. Beaux meubles d’époque et spa thérapeutique. Certifié Bienvenue cyclistes!

Au jardin d’Éden
1510, 6e Rang, Saint-Gabriel-de-Brandon
450 835-5851
Gîte de quatre chambres douillettes et décorées avec goût. Magnifiques jardins fleuris qui lui ont valu le prix Maison fleurie.

Camping Saint-Gabriel
2271, route 347, Saint-Gabriel-de-Brandon
450 898-0432 ou www.campingquebec.com
Camping situé à proximité du lac Maskinongé. Jolis boisés.

AUTRES ACTIVITÉS
À Saint-Gabriel-de-Brandon, possibilité de faire du kayak ou du canot sur le lac Maskinongé. Location d’embarcations à la plage municipale, 450 835-2105.

Aux chutes de Sainte-Ursule, randonnée pédestre, hébertisme, passerelle suspendue, tour d’observation.
www.chutes-ste-ursule.com

Zoo de Saint-Édouard-de-Maskinongé. www.betes.com

Publicité

Autres suggestions

Présenté par Tourisme Bas-Saint-Laurent
Destinations

Bas-Saint-Laurent : Éloge à la diversité cycliste

Offrant une impressionnante variété de séjours à vélo, le Bas-Saint-Laurent est une destination incontournable pour les vacances sur deux roues. Les s
Vélo Mag 20-06-2024
Présenté par Tourisme Montérégie
Destinations

Trois découvertes à faire sur la Route verte en Montérégie

Saviez-vous que la Route verte est le plus grand itinéraire cyclable en Amérique du Nord ? D’une distance de 5 300 km, elle sillonne le Québec d’est
Vélo Mag 18-06-2024
Présenté par Tourisme Centre-du-Québec
Destinations

Centre-du-Québec : Bien placé pour vous étonner

Vous roulez un peu, beaucoup ou même passionnément et vous cherchez une destination qui sort de l’ordinaire pour vos prochaines sorties à vélo ? Pens
Vélo Mag 12-06-2024