Publicité
Québec

9 sentiers de vélo de montagne aux couleurs automnales

02-10-2020
les crans, saint félicien

Photo: @minegab71 sur Trailfork

Il paraît que c’est en automne que les sentiers sont les plus beaux. Vélo Mag vous propose des pistes colorées qui valent le détour.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Empire 47 (@empire_47_) le

Publicité

1- Vallée Bras-du-Nord, Saint-Raymond (secteur Shannahan)

LÉGENDE

La dernière-née des pistes du secteur Shannahan a déjà acquis le statut de légende, surtout en raison de sa finale spectaculaire. Après une rapide descente rocailleuse et quelques passages très pentus qui plairont aux experts – avec lignes de contournement pour les petits poulets –, le sentier rejoint le torrent qui se jette plus bas dans la célèbre chute à Gilles. La piste déboule alors à proximité d’une magnifique cascade, qu’elle traverse ensuite pour s’avancer sur une gigantesque plaque de granit d’où la vue s’ouvre sur la montagne de l’autre côté de la vallée. Ce moment grandiose donne la chair de poule chaque fois, particulièrement lorsqu’on baigne dans la lumière et les coloris de l’automne.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vallée Bras-du-Nord (@valleebrasdunord) le

les crans, saint félicien

Photo: @minegab71 sur Trailfork

2- Centre de vélo de montagne de Saint-Félicien

LES CRANS

C’est un classique qu’il faut faire ou refaire, une immersion dans un environnement unique, où les épinettes poussent sur le sol rocheux, où, comme à Moab, dans l’Utah, le sentier se faufile avec imagination, sautant d’un cran de roche à un autre, avec des défis à relever ici et là afin de mettre du piquant. Si jamais vous tombez, il y a de fortes chances pour que votre chute soit amortie par une grosse talle de bleuets. Profitez-en pour vous sucrer le bec!

3- Empire 47, Lac-Delage

HURON

Un autre sentier classique, le préféré de nombreux fatteux qui l’empruntent l’hiver, vient tout juste d’être complété dans sa version estivale… et automnale! C’est une randonnée de 7 km qui contourne l’ensemble du domaine cyclable E47, à travers hêtraies et érablières. Ça débute doucement, avec une pause près d’une rivière. Le sentier prend ensuite de l’élévation, mais les pentes sont bien dosées et l’effort raisonnable. On est rapidement récompensé par la fameuse descente, qui culmine en zigzaguant dans de charmants vallons.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Empire 47 (@empire_47_) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mont-Saint-Joseph (@montsaintjoseph) le

4- Mont Saint-Joseph, Carleton-sur-Mer

TRACADIGASH

D’autres sentiers ont poussé récemment à Maria (6 km de sentiers pour débutants) et à Carleton-sur-Mer (12 km, d’un niveau plus avancé). Il s’en rajoute chaque année, assez pour justifier une visite. On n’a pas encore essayé la Tracadigash, mais on dit du bien de ce sentier de type flow trail, conçu et aménagé par Sentiers Boréals, dont le but est de mettre en valeur les magnifiques paysages gaspésiens. La piste, très fluide, de calibre intermédiaire, enchaîne des virages en épingle, de modestes sauts et une grande surprise: une passerelle monumentale qui donne le goût de passer tout droit et de sauter direct dans la baie des Chaleurs en bas!

5- Énergie CMB, Trois-Rivières

PAS FINE

Comme son nom l’indique, c’est un sentier mal aimé, probablement parce que la première partie est jonchée de racines. Pourtant, la Pas Fine est à la hauteur des meilleures pistes «bleues» de ce centre très sympathique, où l’on croise bon nombre de familles et de débutants. Des sections rapides et étourdissantes, avec beaucoup de flow, des compressions subites suivies de courtes montées casse-pattes, quelques sauts en option pour les experts. Le tout dans une hêtraie qui en automne hêtraie belle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Énergie CMB (@energiecmb) le

6- Le Chantecler, Sainte-Adèle

ÉRABLIÈRE

L’Érablière porte bien son nom, sculptée à coups de longs lacets au milieu d’une forêt d’érables matures bien dégagée. C’est une descente d’un peu plus d’un kilomètre où il fait bon filer à toute allure, frôlant les érables, s’appuyant dans les virages juste assez relevés, grimpant debout sur les pédales les quelques courtes remontées, s’élançant à l’occasion sur les pierres plates placées dans un angle parfait en bord de sentier, reprenant son souffle dans une longue section de granit doux, bornée par de jeunes feuillus. Profitez-en dès cet automne, car ces sentiers feront bientôt place à des résidences.

7- Parc national du Mont-Orford

CHANTERELLE

La phase 1 du projet-pilote d’aménagement de sentiers de vélo est à peine terminée qu’on planche sur une deuxième phase. Allez-y en grand nombre afin de convaincre la Sépaq du bien-fondé de ces nouveaux sentiers. Pour des pistes faciles et les plus ravissants décors forestiers, recherchez les sentiers qui portent des noms de champignons. La Chanterelle est vraiment facile, l’Amanite est une coche au-dessus. Du côté sud, les pistes, cette fois sur le thème des papillons, sont plus ludiques et de niveau plus avancé. Il faudra essayer l’Amiral, la Vice-Roi et la Monarque.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kingdom Trails (@kingdomtrails) le

8- Kingdom Trails, East Burke, Vermont

BLACK BEAR

C’est une tradition pour plusieurs d’aller passer une fin de semaine en gang au Vermont, quand les couleurs sont à leur apogée et que les feuilles forment un tapis croustillant. Si ce n’est déjà fait, il faut essayer le nouveau secteur de East Haven, ouvert l’automne dernier. Vous y trouverez Black Bear, un sentier étroit mais facile, qui descend en pente douce, sans qu’on ait besoin de freiner. Laissez-vous aller au gré des courbes, en vous appuyant dans les virages légèrement surélevés. Dix bonnes minutes de pur bonheur.

9- Perry Hill, Waterbury, Vermont

RASTA MAN

Tant qu’à être au Vermont, un détour par Waterbury est conseillé. Vous pourrez vous y époumoner en grimpant la montagne tout en vous émerveillant devant la créativité des bâtisseurs de sentiers qui ont trouvé un chemin à travers ces imposantes crêtes de granit. Le sentier Rasta Man est la façon la plus drôle de dévaler, avec quelques passages exigeants, beaucoup de vitesse et des améliorations apportées l’automne dernier et ce printemps, notamment l’élimination d’une remontée vraiment brutale qui vous brisait les jarrets en fin de parcours.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par WATA (@watavt) le

Publicité