Publicité
Hors-Québec, Québec

8 endroits où rouler cet automne

23-08-2018
Vélo route

Personne n’en doute, l’automne est une des plus belles périodes de l’année pour pédaler au Québec et dans l’est de l’Amérique du Nord. Voici 8 destinations qui le prouvent.

Sainte-Émélie- de-l’Énergie

Ce coin méconnu de la faune cycliste du Québec promet de mettre à rude épreuve votre forme physique. De Saint-Norbert, situé dans les contreforts des Laurentides, vous gagnez le petit village de 1600 âmes au prix d’une ascension progressive mais constante. Chemin faisant, vous déambulerez dans un paysage lanaudois enchanteur, ponctué ici et là de lacs majestueux. Une fois rendu à destination, vous pouvez étirer le plaisir en passant par les municipalités de Saint-Côme puis de Saint-Alphonse-Rodriguez, pour une boucle costaude de quelque 120 km.

cyclomur

Lacs Saint-Joseph, Sergent et Sept-Îles

Ces trois grandes nappes d’eau au nord-ouest de la ville de Québec se prêtent bien à une randonnée de fin de saison modérément longue (75 km), en partance de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Le tour de chacun des lacs exige de jouer légèrement du dérailleur, mais sans plus. Idéalement, on effectue ce circuit à la fin de septembre ou au début d’octobre, histoire de circuler dans un paysage qu’on dirait en feu à ce moment de l’année. La saison des couleurs sur deux roues, en somme.

 

Lake Placid

La ville doublement olympique sise au beau milieu des montagnes Adirondacks, dans l’État de New York, accueille depuis 1999 la fameuse épreuve de triathlon longue distance Ironman. Son parcours de vélo, une boucle de 90 km à emprunter deux fois et parsemée de longues montées, est reconnu comme étant l’un des plus difficiles de ce circuit de courses. S’y attaquer pour le plaisir, comme Vélo Mag vous le suggère, est un défi en soi! On relève le challenge pour la beauté du décor ainsi que pour la relative proximité de Montréal (environ deux heures de voiture).

 

Chemin du Chenaldu-Moine

Cette route paisible relie la ville de Sorel-Tracy à la municipalité attenante de Sainte-Anne-de-Sorel, côtoyant à l’aller comme au retour l’archipel du Lac SaintPierre. Cette incursion au cœur du pays du Survenant étant plutôt courte – 30 km tout au plus –, pourquoi ne pas la combiner à une petite mise en jambe sur la piste cyclable La Sauvagine? Mieux encore: pédaler de Berthierville jusqu’à SaintIgnace-de-Loyola afin de prendre le traversier en direction de Sorel. Un incontournable, surtout à l’automne, parole de Sorelois.

 

Tour du lac Memphrémagog

Un classique parmi les classiques. Certes, cette randonnée qui fait grosso modo 120 km exige un bon niveau de forme physique. En contrepartie, elle garantit de propulser les cyclistes dans l’une des plus riches campagnes du Québec. De Magog, gagnez Newport, aux États-Unis, par la rive ouest, du côté de l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, où un arrêt gourmand s’impose. Revenez à votre point de départ par le village-relais de Stanstead en prenant bien soin de continuer à longer le lac Memphrémagog à partir du hameau de Fitch Bay. La pente qui y mène, dernier obstacle majeur du jour, débouche sur un point de vue grandiose. La cerise sur le sundae, comme on dit.

 

Cycloroute de Bellechasse et ses environs

La passerelle cycliste Harlaka, ouverte en juin dernier, permet (enfin) de traverser l’autoroute 20 à même le réseau de pistes cyclables de Lévis. Grâce à ce chaînon qui n’est plus manquant, il est désormais possible de pédaler en tout ou en partie sur la Cycloroute de Bellechasse à partir de la ville de la Rive-Sud, dans Chaudière-Appalaches, sans quitter les voies réservées aux cyclistes. Notre conseil: poursuivez jusqu’à SaintHenri avant de bifurquer dans les champs en direction de Beaumont, en bord de fleuve. De là, empruntez la route 132 en prenant bien soin de tourner la tête dans la bonne direction afin d’admirer le littoral sud de l’île d’Orléans. Une boucle d’une cinquantaine de kilomètres.

LAKE PLACID bike2

Lake Placid

Prévost–SainteAgathe-des-Monts

Si vous n’aimez pas grimper, la topographie chatouilleuse de ce circuit d’une centaine de kilomètres aura tôt fait de vous décourager! De Prévost jusqu’à Sainte-Agathedes-Monts en passant par Saint-Hippolyte, Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson et Sainte-Lucie-des-Laurentides, le parcours monte graduellement mais sûrement. De quoi maudire la gravité! Le retour, toutefois, vous fera vous réconcilier avec cette dernière puisque dès Saint-Adolphed’Howard, on ne fait que descendre jusqu’au point de départ. Doit-on vraiment souligner que la palette de couleurs de ce coin du Québec est à se rouler par terre à l’automne?

 

Rivières de la Petite Nation et La Lièvre

Bienvenue au pays de Louis-Joseph Papineau, là où tous les types de cyclistes trouvent leur compte! Les mollets bien galbés se paient une virée sportive d’une quarantaine de kilomètres sur le pourtour du lac Simon et ses côtes nombreuses. Les contemplatifs optent plutôt pour la berge de la rivière des Outaouais, qui borde le majestueux parc national de Plaisance, propriété de la Sépaq. Finalement, les gourmands se font un point d’honneur de s’arrêter dans la municipalité de Montebello. Le chocolat, le fromage et la bière qui y sont produits localement sont divins. De quoi se renflouer en prévision de l’hiver.

Publicité

À lire aussi

Hors-Québec

Puerto Vallarta – Pas juste de la bronzette

Quoi? Une semaine sans vélo? Pas question. Ce n’est pas parce que vous avez réservé quelques jours de vacances à Puerto Vallarta que le trio...
Destinations, Québec

Victoriaville Coup de cœur dans les Appalaches

Il y a les très connues, des régions qui semblent avoir une tradition cycliste autant sur sentiers que sur route. Il y a aussi celles quimériteraient...
Hors-Québec

La voie du dénuement

Il est intéressant de rappeler ici une pensé de Dostoïevski : « Le secret de l’existence humaine n’est pas uniquement de vivre, mais de savoir...