Publicité
20-05-2021

Une expérience à vélo, c’est comme un bon vin, ça se déguste. Au Saguenay par exemple, on pédale bien sûr, sur une ou plusieurs journées, mais on fait aussi régulièrement étape pour découvrir les charmes de la région. Suivons le meilleur ambassadeur cycliste du Saguenay, Pierre Lavoie, célèbre triathlète et fondateur du Grand Défi Pierre Lavoie, pour une dégustation sur deux roues.

© Macphotographie.com

« Ce que j’aime le plus du Saguenay, c’est qu’on peut y rouler des kilomètres, sur des bordures asphaltées et sécuritaires, entre fjord et montagnes, sans jamais passer deux fois par la même route », explique Pierre Lavoie. « Les choix d’itinéraires sont incroyables et pour tous les goûts. Et le plus beau d’entre eux, c’est incontestablement la Véloroute du Fjord du Saguenay. Un grand cru encore méconnu en termes de pratique cycliste. »

Pour poursuivre dans l’analogie œnologique, si le Saguenay offrait une sélection de vins, il y aurait le corsé, avec des parcours cyclo sportifs variés présentant du dénivelé. Le robuste, avec ses 8 centres de vélo de montagne et plus de 180 km de sentiers.  Puis le doux, avec ses pistes cyclables qui transportent toute la famille à travers la beauté du Fjord. Que l’on soit amateur ou connaisseur, tout le monde y trouve son compte sur les deux rives du fjord du Saguenay.

Paradis du cyclotourisme

© JM Descotes

Par ailleurs, ce qui distingue la région, idéale pour le cyclotourisme également, c’est sa dizaine de villages accrochés aux rives du fjord et dont plusieurs font partie des plus beaux du Québec.

« On peut partir de Saguenay pour pédaler en direction de la baie des Ha ! Ha ! Le fjord nous accompagne le long de sa rive sud en roulant sur les belles courbes de la route jusqu’aux villages de Rivière-Éternité et l’Anse Saint-Jean », suggère Pierre Lavoie.

 

« Après quelques heures à pédaler, on s’arrête au cœur de l’un d’eux et on prend le temps d’y rencontrer des habitants extrêmement chaleureux, de dîner aux bonnes tables de la région et de contempler la vue, bien sûr. Sans oublier de recharger éventuellement la batterie de son vélo à assistance électrique. Le lendemain ou le surlendemain, après avoir pris Les Navettes maritimes du Fjord jusqu’à Tadoussac ou Sainte-Rose-du-Nord, on poursuit sur la rive nord avant d’arriver à Saint-Fulgence et de boucler la boucle à Saguenay. »

Grâce aux services de transport de bagages, de navettes maritimes et au grand choix d’hébergements Bienvenue cyclistes !, il est possible de se créer un itinéraire sur-mesure, en fonction de son rythme et de ses envies.

« On décroche vraiment quand on passe du temps dans la région. On se sent en vacances, sans la foule des destinations trop connues. La Véloroute du Fjord est une expérience incomparable à vivre dans la vie d’un cycliste. »

© JM Decoste

Infos pratiques sur la Véloroute du Fjord du Saguenay :

  • Type de parcours : Linéaire
  • Longueur : 435 km
  • Type de voie : Route avec accotements, piste cyclable, chaussées partagées
  • Le circuit rejoint la Véloroute des Bleuets à l’ouest. À l’est, il se rend jusqu’à Tadoussac et Charlevoix.

Publicité

Autres suggestions

Actualités, Destinations, Québec

VAE : Le Québec branché

Les vélos à assistance électrique deviennent incontournables au Québec, en ville comme à la campagne. En préparation de vos vacances, nous vous ...
Destinations, Québec

Aventures gourmandes en Montérégie

La Montérégie est pour cela une terre d’accueil exceptionnelle pour les cyclistes en quête de séjours aux mille saveurs.
Destinations, Québec

Bikepacking : La réserve faunique des Laurentides sur deux roues

Les cyclistes, persona non grata dans la forêt boréale de la réserve faunique des Laurentides ? Plus depuis peu, et c’est tant mieux. Shimano est ...
Maxime Bilodeau 05-04-2024