Publicité
08-05-2023

Du nord au sud, d’est en ouest, l’Outaouais est une destination tout indiquée pour faire du vélo ! La région est dotée d’un vaste réseau cyclable offrant un accès rapide à la nature et à de charmants villages où l’on termine la journée avec un arrêt gourmand. 

Les paysages contrastés et les cours d’eau de l’Outaouais se dévoilent magnifiquement au cours d’une balade à vélo. Cinq circuits sont accessibles à tous les cyclistes et permettent de découvrir les secrets bien gardés de la région. 

Circuit urbain

Partez à la découverte de la ville de Gatineau ! À elle seule, elle compte près de 300 km de pistes cyclables, dont un circuit qui longe la rivière des Outaouais : Sur les rives de la capitale. Au fil du trajet, vous céderez à l’envie de multiplier les arrêts tant il y a de choses à voir, comme le Musée canadien de l’histoire, le plus important musée consacré à l’histoire humaine du Canada. Le parcours de 12 km, connecté à trois autres boucles, se réalise d’ailleurs très bien en famille. Profitez de l’occasion pour découvrir les cafés, restaurants et microbrasseries de Gatineau.

Collines-de-l’Outaouais

Cap sur le parc de la Gatineau, un des joyaux du Québec, où on peut admirer le paysage le long du circuit Cuisses en feu, 80 km parsemés de bons dénivelés qui combleront les cyclistes en quête de défis. De Gatineau à Wakefield en passant par Chelsea, le parcours emprunte d’abord le parc de la Gatineau puis bifurque vers l’est pour longer la rivière Gatineau. Au cœur du parc, le domaine Mackenzie-King fusionne le charme de la nature avec l’architecture canadienne d’époque. Chelsea mérite un arrêt pour explorer ses cafés, boutiques, galeries d’art et bonnes tables. Envie de faire le circuit en deux jours ? Direction le Moulin Wakefield Mill Hotel & Spa ou les Lofts du village, pour un séjour qui combine paysages enchanteurs, plein air et restaurants aux accents du terroir. 

Vélo en famille à Gatineau © Lévy L Marquis – Tourisme Outaouais

Petite Nation

Sur la route de Papineau : voilà un circuit de 129 km, classé intermédiaire, qui plonge le cycliste dans le patrimoine historique de la région. Il borde la rivière des Outaouais, la plus importante voie navigable de la région, qui sépare le Québec de l’Ontario. Découvrez la multitude d’offres agrotouristiques de ce secteur : chocolaterie, vignobles et fromagerie artisanale pourront agrémenter votre balade. Afin de faire durer le plaisir, les jolis villages ne manquent pas, tels Montebello ou Saint-André-Avellin, où l’on peut dormir dans la superbe demeure historique du gîte Gil-Ann. Ou, pour un séjour douillet mémorable, pourquoi pas au Fairmont Le Château Montebello, la plus grande construction en bois rond du monde. 

Circuit Sur la route de Papineau © Richère David

Vallée-de-la-Gatineau

Ce vaste territoire renferme de nombreux espaces naturels où on prend plaisir à s’arrêter pour contempler les paysages époustouflants, notamment dans le parc régional du Mont Morissette, du haut de sa tour d’observation. Si on désire s’immerger dans la nature luxuriante de la Vallée-de-la-Gatineau, on emprunte le circuit cyclable Les Draveurs du Nord (158 km de calibre intermédiaire), qui relie Low à Maniwaki, traversant au passage autant de richesses naturelles que de lieux de villégiature accueillants, comme à Blue Sea, où on peut admirer les eaux cristallines du lac du même nom. À Bouchette, porte d’entrée du magnifique parc régional du lac 31 milles, une pause s’impose au restaurant L’Huile d’olive, pour sa fine cuisine et sa célèbre cave à vin. Ne manquez pas de faire aussi un arrêt chez Carpe Diem Aventures afin de profiter pleinement de votre séjour en pleine nature. 

Circuit Draveurs du Nord © Richère David

Pontiac

Bien que cet immense territoire ne soit pas le plus connu de la région outaouaise, il possède tant d’attraits irrésistibles qu’on voudra y faire une escapade estivale. Pour ce faire, on emprunte l’itinéraire cyclable Le Pontiac : tous à l’ouest afin d’arpenter des paysages ponctués de vieilles granges, de vignobles et d’une cidrerie invitante. Ce parcours cyclable linéaire de 164 km est connecté à une boucle d’une centaine de kilomètres et longe, par moments, la rivière des Outaouais. Campings, chalets et autres hébergements en nature y sont offerts à la location, comme les élégants chalets Prunella, d’inspiration scandinave, ou les yourtes du Parc aventure des chutes Coulonge, au nord de Fort-Coulonge. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas essayer une descente en tyrolienne ? Inoubliable. 

Pour permettre aux visiteurs à vélo de vivre une expérience optimale et de se déplacer aisément sans rien manquer, une carte des circuits est téléchargeable. En prime, des stations libre-service de réparation de vélos, les bicibornes, sont mises à la disposition des cyclistes le long de certaines pistes cyclables. 

Publicité

Autres suggestions

Destinations, Québec

Les belles routes du Québec

Que l’on soit cycliste du dimanche ou rouleur invétéré, on cherche toujours de nouvelles idées de sorties pour s’entraîner ou simplement pour le ...
Québec, Reportage

Club cycliste : vélo de gravelle avec Ceci n’est pas un club

Dans chaque édition, notre collaborateur Jonathan B. Roy part à la rencontre des membres des clubs de vélo. C’est par un clin d’œil au titre ...
Jonathan B. Roy 16-06-2023
Présenté par Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Québec

Explorer l’Abitibi-Témiscamingue à vélo par ses chemins de traverse

Avez-vous déjà pensé à rouler dans le grand Ouest québécois ? Là où les épinettes côtoient les lacs et les champs à perte de vue ? On vous propose cet été d’enfourcher votre monture afin d’aller rouler sur la Cyclovoie de la Ligne du Mocassin, un parcours de 43 km d’Angliers à Ville-Marie, reconnu pour ses grands espaces et ses petits villages d’étape du Témiscamingue.
Vélo Mag 15-06-2023