Publicité
Québec

Parc national de la Jacques-Cartier : un terrain de jeu taillé pour le gravel bike

11-03-2024

Parc national de la Jacques-Cartier © Sépaq – Charles Boutin

Le parc national de la Jacques-Cartier sur deux roues, on ne connaît pas vraiment. C’est pourtant un terrain de jeu taillé sur mesure pour le gravel bike.

C’est seulement à partir du treizième kilomètre du chemin du Parc-National que la vallée glaciaire de la Jacques-Cartier, l’une des plus belles du Québec, dévoile ses charmes. Et pour cause : une fois franchi le pont de la Sautauriski, le bitume laisse la place à une route de terre sinueuse et à peine vallonnée qui se prête à merveille à une escapade de gravel bike. Les nouveaux membres de la confrérie de la garnotte y trouveront particulièrement leur compte : le tracé donne l’occasion de s’initier en douceur à la discipline tout en tutoyant un superbe théâtre naturel.

L’aventure débute au Centre de découverte et de services (km 10) du secteur de la Vallée du parc national de la Jacques-Cartier. Il s’agit de rouler jusqu’à l’extrémité ouest de la vallée (km 33) en longeant la rivière Jacques-Cartier. Chemin faisant, portez attention aux hauts plateaux couronnés par la forêt boréale. Lors de la saison des couleurs, le contraste avec le fond de la dépression allongée, où domine une forêt de feuillus, est saisissant, à l’instar des dégradés flamboyants sur les parois encaissées. Et dire qu’il a été question, dans les années 1970, de submerger ces lieux pour mieux harnacher la rivière !

Plusieurs options

Hormis pour vaincre quelques rares passages plus sablonneux – ça dérape ! –, le chemin d’accès n’exige guère d’être un as du guidon. Au pont des Douze-Milles, trois options s’offrent à vous. La première implique de poursuivre pendant quelques bornes la chevauchée sur le chemin d’accès, qui devient passablement tape-cul. La vallée s’y pare de ses atours les plus sauvages – il va sans dire que le réseau sans-fil et la couverture cellulaire sont alors de lointains souvenirs. Pour les plus dégourdis à la recherche d’une expérience plus « engagée » seulement !

Le deuxième plan relève quant à lui de l’ordre de la micro-aventure, avec la logistique que cela sous-entend, c’est-à-dire qu’il faut prévoir un cadenas pour verrouiller sa monture au départ du sentier du Scotora qui s’élance tout près. Longue de 16 km (aller-retour), cette randonnée pédestre de niveau difficile – pensez à emporter une bonne paire de souliers de marche, voire de course en sentier – permet d’accéder au sommet du mont Andante, nommé en hommage au titre d’une des premières œuvres littéraires du célèbre Félix Leclerc. Du belvédère qui s’y trouve se déploie une vue spectaculaire sur les gorges de la vallée.

Autrement, en troisième lieu, détricotez l’itinéraire en revenant sur vos pas. L’impression de rouler tempête n’est pas qu’entre vos deux oreilles : le retour s’effectue dans le sens de l’écoulement de la rivière, donc de l’amont vers l’aval. Au pont Blanc, à mi-chemin, franchissez la Jacques-Cartier pour vous engager sur le sentier du Draveur Sud, lequel est partagé avec les randonneurs. Un brin technique, ce sentier forestier, étroit par moments, requiert certes de sortir de sa zone de confort, présence de racines et de roches oblige, mais il constitue une finale parfaite à une sortie de gravélo bien équilibrée.


Fiche technique

Longueur : 46 km
Durée : approximativement 2 heures
Non asphalté : 95 %
D+ : environ 430 m
Revêtement : un savant mélange de chemins de terre, de gravier et forestiers
Pneus recommandés : 700 x 38c et plus


À savoir

Comme c’est la Sépaq qui gère le parc national de la Jacques-Cartier, prévoyez des frais pour y entrer (tarification d’accès de 9,25 $ par jour, taxes incluses). Par ailleurs, il vous faut savoir que le chemin d’accès est fréquenté par des automobilistes tout aussi ébahis par ce site enchanteur que vous l’êtes –une information de première importance lors de la sortie de certains tournants sans visibilité… Finalement, des travaux majeurs sont prévus du 28 août au 21 septembre 2023 sur le chemin du Parc-National, qui sera complètement fermé à partir du pont de la Sautauriski pour la reconstruction de ce dernier. 

Publicité

Autres suggestions

Destinations, Québec

Corvée bénévole dans les sentiers

Hommage aux créateurs de bonheur   Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais chaque fois que je découvre un réseau de sentiers, j’ai toujours ...
Destinations, Québec

Microaventures : s’initier aux charmes des aventures à vélo à petite échelle

Enchanter son quotidien, redécouvrir sa cour arrière, collectionner les expériences mémorables à peu de frais: la microaventure à vélo coche toutes ...
Maxime Bilodeau 16-07-2024
Destinations, Québec

La Beauce versant garnotte

Envie de vivre une première expérience de mangeur de gravier et de faire connaissance avec un coin méconnu du Québec? Inscrivez-vous à La Voie ...