Publicité
Pratico-pratique

La juste pression

27-07-2018

Dans les sentiers

En vélo de montagne, il est opportun de vérifier et ajuster la pression des pneus avant chacune des sorties en fonction du type de terrain et des conditions de la journée. Premier constat: la grande majorité des cyclistes utilisent une pression trop élevée. Pourtant, un pneu plus mou épousera mieux le contour des obstacles, exerçant une meilleure traction et réduisant du même coup la résistance au roulement.

Il n’existe malheureusement pas de formule exacte afin de déterminer la pression optimale, car de nombreux facteurs influencent cette dernière: largeur et qualité du pneu, largeur de la jante, montage (tubeless ou non), style de pilotage, terrain, poids du cycliste… Le meilleur moyen de trouver la pression appropriée reste l’expérimentation et l’évaluation du changement de comportement du vélo. Pour ce faire, un bon point de départ est d’investir une vingtaine de dollars dans une jauge de pression adaptée (0-50 psi). Comme référence, un cycliste de 75 kg roulant sur des pneus 27,5 x 2,3 po sur des sentiers typiques du Québec devrait maintenir une pression du pneu arrière entre 21 et 25 psi, et entre 19 et 22 psi dans le pneu avant. Un poids plume de 57 kg dans des conditions semblables fera baisser les valeurs d’environ 2 psi. En ce qui concerne le gros volume des pneus de fat bike, il faut être encore plus chiche en matière d’air, avec une base de 6 ou 7 psi. Et surtout, prenez note de vos observations: la mémoire a cette faculté d’oublier !

Sur la route

En vélo de route, bien que l’impact soit moindre, une pression trop élevée ne fera toutefois pas accélérer. Le vélo aura tendance à sautiller, d’où une certaine perte d’énergie. Une bonne méthode consiste à gonfler en fonction de son poids. Même si on dépasse les 85 kg, un 123 psi sera suffisamment dur. Pour les poids plume (en dessous de 60 kg), il est préférable de ne pas descendre en dessous de 87 psi de pression pour éviter les pincements de chambre à air. Entre ces deux variables, on peut faire des essais pour trouver la formule idéale alliant confort et efficacité. Toutes ces indication valent pour un pneu de 700 x 23, mais il sera judicieux de moins gonfler un pneu plus large. Si on prend l’exemple d’un pneu de gravel bike chatouillant une mauvaise route humide, entre 3,5 et 4 bars (de 50 à 60 psi) sera un bon choix. Dans tous les cas, outre la pompe à pied indispensable pour atteindre la juste pression, la précision d’un manomètre sera utile.

Publicité

À lire aussi

Pratico-pratique

Martin Gilbert, un pro qui voyage

Martin Gilbert est un des cyclistes de l’heure au Canada. Découvert sur le fameux quadrilatère de Lachine, qu’il a remporté trois fois, ses...
Mathieu Fagnan 23-04-2010
Pratico-pratique

Défi Vélo Mag – conseil entraînement

Par Guy Thibault, docteur en physiologie de l’exercice AU FIL DES SEMAINES, augmentez votre kilométrage en évitant les changements brusques de volume...
Vélo Mag 16-04-2013
Pratico-pratique

Fatbike – Faites-vous de la haute pression ?

Votre médecin vous a prévenu des risques encourus si votre pression artérielle est trop haute, mais également si elle est trop basse. C'est pareil...
Gilles Morneau 14-12-2018