Publicité
En test

Gizmo, transports et… lampes frontales!

05-06-2018

Dispositif | SmartHalo

Smart Halo

Le SmartHalo est le meilleur ami du cycliste. Il vous salue quand vous sautez sur votre vélo et vous mène à destination en proposant d’emprunter des rues calmes et des pistes cyclables ou, si vous le préférez ainsi, en pointant la direction. En même temps, il en profite pour mettre en mémoire tous vos exploits cyclistes sans même un clic de votre part. Une fois la nuit tombée, il éclaire votre chemin. Comble de fidélité: il retentit bruyamment (100 dB) si quelqu’un de mal intentionné s’attaque à votre monture.

SmartHalo est en fait constitué d’un boîtier fixé au guidon de votre vélo accompagné d’une application sur votre téléphone. Oubliez la carte sur mini-écran, le SmartHalo vous guide à l’aide de directions lumineuses: gauche, droite, légèrement à droite, demi-tour jusqu’à bon port. Outre son design irréprochable, ce mode de navigation discret et agréable est incontestablement la force du Halo. Les geeks à pédale montréalais qui l’ont inventé ont parfaitement compris que pour circuler en ville, l’œil du cycliste ne doit pas s’éterniser sur un écran. Cette idée géniale a d’ailleurs propulsé le SmartHalo comme une fusée lors de son lancement sur Kickstarter

Ah oui: l’engin ne se prive pas de vous informer si vous recevez un texto ou un appel sur votre appareil téléphonique logé dans votre poche arrière de maillot. Aussi, on découvre de chouettes trajets dans des villes qu’on croit bien connaître; emporté au sud de la frontière, l’ami fixé au guidon a proposé des routes tranquilles.

Détails techniques: il s’installe facilement et n’a pas à être rechargé trop souvent (toutes les trois semaines dans le cas d’une heure d’utilisation quotidienne). Quant à l’application, elle se perfectionne régulièrement grâce aux mises à jour. Notez qu’une fois votre trajet téléchargé, il n’est pas nécessaire d’être connecté à internet. Reste à équiper tous les Bixis de Montréal: la ville sera à la fois connectée et cycliste.

149 $ | smarthalo.bike
Nicolas Olijnyk

Cyclomètre Elemnt Bolt | Wahoo

Wahoo element
L’ordinateur de vélo GPS Elemnt Bolt se veut un concurrent notamment de Garmin et son fort populaire modèle Edge 520. Comme arguments en sa faveur, il propose une simplicité d’utilisation, une cartographie détaillée préinstallée, une connectivité totale wifi et Bluetooth, des alarmes visuelles à DEL et un aérodynamisme soigné.

Tout le concept de simplicité de l’appareil est basé sur l’utilisation d’un téléphone intelligent (iOS ou Android) avec compatibilité Bluetooth. Sans ce lien, les manipulations sont moins aisées et certaines opérations deviennent impossibles. En téléchargeant l’application Wahoo Elemnt, seules quelques secondes sont nécessaires pour établir le profil d’utilisateur, lier différentes applications, configurer l’écran, lier des capteurs ANT, etc. Télécharger un parcours a exigé quelques essais, mais la tâche est assez élémentaire.
Le montage sur le vélo est d’une remarquable simplicité, et le support fourni est solide (quoiqu’incompatible avec les guidons de très gros diamètre, comme un 35 mm). L’intégration du module GPS du support est impeccable, d’un design aéro réussi.

Sur la route, un des points forts du Bolt est son écran: bien qu’en noir et blanc, il est aisément lisible, et la simple pression d’un bouton permet de voir de une à neuf données à la fois (vitesse, moyenne, pente, etc.). Évidemment, plus nombreuses sont les données, plus le lettrage rapetisse, cependant la lisibilité reste excellente. Constat identique en ce qui concerne la visualisation des cartes en mode navigation. Les alarmes visuelles à DEL donnent de l’information (navigation, performances par rapport à Strava) mais sont moins perceptibles en plein soleil.

La fonction Strava Live Segments tentera les aficionados de cette application: à partir de segments choisis sur Strava, le Bolt vous avertit quand commencer votre effort, vous indique votre progression durant celui-ci et vous donne immédiatement votre résultat à la fin; pour profiter de cette fonction, vous devrez cependant payer un abonnement à Strava Premium.

360 $ (unité et support seulement)| wahoofitness.com
Luc Belley

Lampe frontale XEO 19 R | Ledlenser

led lenser
Une lampe ou un canon? C’est certain qu’en matière de prix, la XEO fera exploser votre portefeuille. Qu’est-ce qui peut justifier un tel coût pour une lampe frontale? C’est sans doute que cette lampe-ci se trouve parmi les modèles les plus puissants au monde, et aussi qu’elle est dotée de deux faisceaux DEL réglables individuellement. Une autre des fonctions de la XEO est que plus vous êtes performant (comprendre «rapide»), plus elle fournira des lumens et éclairera loin: à 2000 lumens, son maximum, elle illuminera votre route sur 300 m.

Le jet de lumière qu’offre la XEO a l’immense mérite de pouvoir s’élargir, ce qui évite l’effet de tunnel lumineux. Quatre éclairages sont à votre disposition (power, low power, boost et blink). On trouve sur le même commutateur facile d’utilisation un variateur ajustable et une lampe d’urgence. Aussi, l’autonomie de la lampe varie de 4 à 20 heures suivant l’éclairage utilisé.

Le nombre d’accessoires compris dans la boîte participe au prix élevé de la XEO: à la lampe frontale et sa batterie (le tout pèse tout de même 478 g… la lumière a un poids!) s’ajoutent des adaptateurs pour guidon, pour casque et pour GoPro, de même qu’une prise USB sur la batterie, qui permet d’utiliser son énergie pour un autre appareil.

La XEO conviendra merveilleusement aux amateurs de 24 heures de vélo de montagne ou à ceux que la nuit bien noire n’empêche pas de rouler. Il leur faudra cependant y mettre le prix
446 $ | ledlenser.ca
Jacques Sennéchael

Porte-vélos sur attelage DoubleTrack Pro | Thule

Thule double track

Un vélo de route, un petit vélo de montagne, un grand à double suspension, un fat bike, alouette… Quand vient le temps d’installer son vélo sur le support de la voiture, encore faut-il que ce soit compatible et, mieux: facile. C’est le cas avec le DoubleTrack Pro, qui peut recevoir n’importe quel type de vélo, et ce, quelle que soit sa taille. On n’a qu’à faire pivoter, glisser, cliquer les divers accessoires. Les vélos sont solidement ancrés, notamment au niveau du cadre sur lequel se ferment les verrous – suffisants pour la durée d’un dîner au restaurant, un peu justes si on vise à sécuriser les vélos toute une nuit dans une zone à risque.

Une fois effectué l’ajustement en fonction de votre vélo, installer et enlever ce dernier devient facile; si vous changez de monture, réajuster sera toutefois nécessaire. Lorsque le porte-vélos n’est pas utilisé, il se plie afin de prendre moins de place

Le DoubleTrack fera parfaitement l’affaire des cyclistes qui possèdent plusieurs vélos. On apprécie sa légèreté, ce qui ne l’empêche pas d’être robuste. Facile à installer, il portera vos vélos sans risque pendant des milliers de kilomètres.

420 $ | thule.com
Jacques Sennéchael

Sac de transport AeroComfort Road 3.0 | Scicon

Scion

Son jeune frère, le 2.0, nous avait impressionnés par sa facilité d’utilisation relativement à la mise en sac du vélo et au remontage. Ce nouveau modèle offre la même aisance: on enlève les deux roues, on fixe le cadre sur le support métallique du fond du sac, on dévisse le dérailleur arrière (à moins de le préserver au moyen du protecteur métallique joint), on glisse les roues dans les poches de côté, on tend les sangles de maintien au niveau de la selle et du guidon, et l’affaire est faite. C’est en cette matière le produit le plus efficace sur le marché des sacs de transport.

Le 3.0 est en quelque sorte une version améliorée du modèle précédent. Outre sa toile plus résistante encore assurant une meilleure protection, il est maintenant compatible avec axe traversant plutôt qu’uniquement avec quick release, les roulettes du sac tournent à 360° – le rendant plus maniable dans le labyrinthe d’un aéroport – un gear bag reçoit les accessoires, et du matelassage supplémentaire vient enrober votre fidèle destrier.

Le 3.0 plaira à ceux qui promènent fréquemment leur vélo à travers le monde. Les quelques améliorations de ce modèle par rapport au précédent s’accompagnent, disons-le, d’une augmentation non négligeable du prix. Aussi, une version presque aux couleurs des Maple Leafs est offerte; on attend la version aux couleurs des Canadiens!

949 $ | ca.sciconbags.com
Jacques Sennéchael

 

Publicité

À lire aussi

En test

SwiftCarbon présente le Ultravox

Visionnez une vidéo du Ultravox de...
Vélo Mag 10-10-2014
En test

E Tap

Il y avait l'électromécanique. Il y a maintenant le sans...
David Desjardins 19-02-2016
En test, Vélos et accessoires

8 FATBIKES TESTÉS POUR VOUS

Voici quelques notes inspirées par les grosses bécanes chevauchées dans toutes les conditions l’hiver dernier et qui nous ont fait vivre de beaux...
Vélo Mag 02-11-2014