Publicité
Actualités

De nouveaux sentiers à explorer…

16-08-2019
Mont-Sainte-Anne all mountain

Mont-Sainte-Anne et sa nouvelle piste all-mountain

La quasi-centaine de centres de vélo de montagne que compte la province ne cesse d’innover. À commencer par celui du Mont-Sainte-Anne, qui a récemment inauguré une piste all-mountain de 4,5 km (421 m de dénivelé) avec départ au sommet, de niveau débutant à intermédiaire.

Publicité

Les Circuits Frontières, près de Sherbrooke, ont ouvert trois pistes additionnelles: deux descentes pas piquées des vers et une montée qui permet d’accéder au sommet du mont Hereford en passant par une section surnommée le Dos du dragon.

À Sherbrooke, 13 km supplémentaires seront ajoutés au réseau de la montagne, et on travaille également sur un projet de pavillon d’accueil pour le parc des Sommets, qui chapeaute l’ensemble des sentiers de la ville.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Parc régional du Massif du Sud (@parcmassifdusud) le


Le parc régional du Massif du Sud continue pour sa part de bonifier son réseau avec deux sentiers: la Long Jeu (2,2 km de niveau intermédiaire) et la Chute Libre (0,3 km de niveau avancé).

Dans Charlevoix, la municipalité de Saint-Urbain travaille depuis cet été sur la première phase du sentier du Gouffre, un sentier single track rustique, sur surface naturelle, qui s’étendra sur 12,5 km à partir du poste d’accueil de la Traversée de Charlevoix. Il sera en outre possible d’y pratiquer le fatbike en hiver.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par B I A N C A_lgd (@bianca_lagrandederoute) le

… et des sentiers qui disparaissent.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pleinairsainteadele (@pleinairsainteadele) le

Les Adélois perdront l’accès aux sentiers de vélo de montagne du Chantecler à partir de 2020. Dix années de plaisir et d’accès gratuit dans cet immense domaine privé devront laisser la place à un mégaprojet immobilier. Des unifamiliales remplaceront progressivement les trails et les joyeuses corvées de bénévoles qui ont fait la renommée de l’endroit et contribué à d’importantes retombées économiques. «Oui, nous sommes tristes quand nous pensons à tout le travail accompli, mais nous remercions le propriétaire, qui nous a permis de profiter des lieux pendant toutes ces années», précise Philip Malette de Plein-air Sainte-Adèle, l’organisme qui entretient les sentiers.

La nouvelle tombait le jour d’une rencontre publique sur le projet de parc du mont du Loup-Garou de la Ville de Sainte-Adèle, renforçant ainsi la nécessité d’un espace de pratique du plein air dûment protégé. Selon Philip Malette, les visiteurs du Chantecler (88 000 annuellement) migreront progressivement vers les autres sentiers des Laurentides en attendant qu’un tel parc soit aménagé.

Publicité