Publicité
Actualités

Grand Prix Cycliste de Montréal : Un dimanche à la montagne

13-09-2023

© Jacques Sennéchael

Les coureurs étaient peu loquaces lors de la présentation de Louis Bertrand près de la ligne de départ du Grand Prix Cycliste de Montréal dimanche. Il faut dire que la pluie bien présente lors du départ allait compliquer la journée.

© Jacques Sennéchael


S’il y’en a un qui était content avant de prendre le départ, c’est bien Greg Van Avermaet. Il s’est vu remettre un maillot du Canadien à son nom. Un cadeau bien mérité. Après tout, il a gagné deux fois à Montréal et est monté neuf fois sur le podium. Le Grand Prix de Montréal était sa dernière course en dehors de l’Europe.


C’est le Belge Florian Vermeersch qui a montré le plus son maillot en passant 170 km seul en échappée. Il faut dire que ce n’est pas un inconnu et un habitué des conditions difficiles, 2e au Paris-Roubaix en 2021, il a eu plus de 5 minutes d’avance sur le peloton jusqu’à la mi-course. Un bel exploit dans une course aussi dure.

© Jacques Sennéchael


Le reste du peloton est resté bien groupé, que ce soit dans l’ascension de la montagne ou dans la descente. Michael Woods, le candidat au podium de l’équipe Israël Premier Tech, est resté bien protégé par ses coéquipiers au cœur du peloton pendant une bonne partie de la course.

© Jacques Sennéchael


Avec quelques tours à faire, l’équipe UAE Teams Emirates a mis la pression pour écrémer le peloton. Une vingtaine de coureurs ont résisté à la pression. Woods était encore bien présent.

© Jacques Sennéchael


Une situation parfaite pour Adam Yates qui a profité de la dernière ascension de Camillien-Houde pour s’échapper. Il faut dire qu’il connaît le terrain, il a terminé 4e l’année dernière sur ce même parcours. Rejoint par Pavel Sivakov, ils ont travaillé ensemble jusqu’à l’arrivée. Yates n’a eu aucun mal à remporter le sprint en partant à 250 m de la ligne.

© Jacques Sennéchael


Sur le podium, Yates est suivi par Sivakov et Alex Aranburu. Michael Woods est le premier canadien au 15e rang. La météo n’a pas été clémente pour ce 12e Grand Prix Cycliste de Montréal. Cela n’a pas empêché le public d’être bien présent aux abords du parcours. Cette course fait partie maintenant des classiques. C’est de bon augure pour les Championnats du monde de cyclisme sur route qui se dérouleront à Montréal en 2026.

© Jacques Sennéchael

Publicité

Autres suggestions

Le blogue de David Desjardins

Objectifs 2024 : aventure et formation continue

Je poursuis ici ma liste d’intentions pour l’année. Après vous avoir parlé de voyage et de mécanique, je vous explique pourquoi je souhaite être ...
David Desjardins 19-02-2024
Le blogue de David Desjardins

Laurent Gervais : de retour chez les pros

Après un hiatus de quelques années, Laurent Gervais revient chez les professionnels, porté par le vent de dos de la gloire locale. Ça faisait plaisir ...
David Desjardins 15-02-2024
Reportage

Sans les yeux

Je dois rejoindre une poignée de cyclistes au centre Claude-Robillard, dans le nord de Montréal, pour une balade vers l’est de l’île. Ces cyclistes ...
Gabrielle Anctil 13-02-2024