Publicité
Actualités

Grands prix cyclistes de Québec et de Montréal : Et de 12!

25-08-2023

Micheal Woods entre officiellement dans la légende sur le podium du Tour

Les grands prix cyclistes de Québec et de Montréal se dérouleront les 8 et 10 septembre prochain. Comme d’habitude, on s’attend à un peloton relevé avec quelques coureurs canadiens prêts à briller.

Cette année, 23 équipes sont attendues soit les 18 World Tour et 5 invitées pour un peloton de 161 coureurs. On aura comme d’habitude une équipe nationale canadienne, mais aussi Israël Premier Tech avec Michael Wood, Guillaume Boivin et Hugo Houle, Loto Dstny, une des plus anciennes équipes pros, Tudor Pro Cycling Team dirigé par Fabian Cancellara et Novo Nordisk, une équipe composée uniquement de coureurs diabétiques.

Pas de grand changement pour le magnifique parcours de Québec avec 16 tours, soit 201 km et 2976 m de dénivelé. Celui de Montréal sera un poil plus long avec 221 km en 18 tours et surtout 4842 m de dénivelé.

Michael Woods attendu à Montréal

Le coureur canadien qui a gagné une étape du Tour de France cette année ne s’en cache pas lors d’une visioconférence cette semaine : les Grands Prix de Québec et Montréal font partie des courses importantes de son calendrier, particulièrement celle de Montréal avec son relief conséquent. « À Québec, Corbin Strong sera le meneur dans notre équipe, il a tout ce qu’il faut pour gagner, souligne-t-il, à Montréal, j’espère être le coureur protégé, le sprint est difficile, mais un grimpeur peut gagner. » Comme il n’a pas couru depuis le Tour de France, il affirme avoir bien récupéré tout en se préparant soigneusement chez lui, en Andorre puis avec des entraînements explosifs avec temps de récupération toujours en suivant les conseils de son entraîneur personnel Paulo Saldanha.

Sa victoire d’étape au Tour de France a évidemment changé sa vie. Outre atteindre un des objectifs les plus importants de sa carrière (avec deux étapes à la Vuelta et le Tour de France, il lui manque l’étape au Giro pour son objectif des trois grands tours), il doit se plier à quelques demandes de photos quand il pédale en Andorre et il est accueilli fièrement quand il laisse sa fille à la garderie! À la veille de ses 37 ans, il affirme être au mieux de sa forme et n’entend pas prendre sa retraite. « Je suis bien et toujours capable de progresser, souligne-t-il, ce serait spécial d’aller jusqu’aux Championnats du monde à Montréal en 2026. »

© Tobrook Photography

Il n’y a pas que les Grands Prix

Sébastien Arsenault, directeur général de l’événement l’a rappelé. Il détient une 3e licence UCI World Tour et il espère bien l’utiliser, notamment pour une course éventuelle dans les Cantons-de-l’Est (le projet est discussion). Pas mal de ficelles sont encore à attacher pour atteindre cet objectif. « Les courses de vélo sont un sport gratuit qui n’amènent pas de revenue au guichet comme d’autres disciplines, précise-t-il, en plus, je dois assurer à mes frais la télédiffusion contrairement à d’autres organisateurs de course, cela me coûte près d’un million pour les courses de Québec et Montréal.

Sébastien Arsenault a un autre gros dossier sur son bureau : les Championnats du monde de cyclisme sur route 2026 de. Là encore, le budget n’est pas encore tout à fait ficelé. En attendant, rendez-vous le 8 septembre à Québec et le 10 à Montréal.

Publicité

Autres suggestions

Le blogue de David Desjardins

Incitation au crime sur les ondes?

D’un point de vue anecdotique (le mien), le climat général sur la route s’améliore. Grandement. Mon début de saison est un charme: sans blague. ...
David Desjardins 15-04-2024
Actualités

Les vertus du vélo à assistance électrique

Quelle est l’empreinte carbone du vélo à assistance électrique ? Excellente question à laquelle s’est attelée une étude des spécialistes de la ...
Le blogue de David Desjardins

Apprendre à ralentir

Je termine ma journée de travail. J’ai tellement passé de temps devant l’écran que j’ai la nausée. Maintenant, je dois descendre à la cave ...
David Desjardins 28-03-2024