Publicité
Le blogue de David Desjardins

Des bébelles pour Noël (suite et fin)

20-12-2018

Photo: Redbull

Des choses hors de prix, des souhaits, du bonheur et un peu d’humour. La liste de mes envies cyclistes s’étale sur ce second et dernier texte de Noël. Pour réfléchir, vous divertir et vous créer des besoins.

Des bottes de récupération

Mon coach, Bruno Langlois, m’a prêté ses bottes de compression pneumatiques Podium Legs pendant la saison de cyclocross. Au début, j’étais un peu sceptique, mais je me suis vite rendu compte que, le lendemain de leur utilisation, mes jambes étaient beaucoup plus fraîches et que je me sentais prêt à refaire un important effort. Plusieurs compagnies, dont Normatec, proposent des produits analogues. Comme leur coût est souvent prohibitif, je ne risque pas d’en acheter, alors ne vous gênez pas pour me les offrir en cadeau.

Sky ne trouve pas de commanditaire pour 2020

La nouvelle est tombée il y a quelques jours : le principal commanditaire de l’équipe de Dave Brailsford tirera la proverbiale plogue sur l’escouade la mieux financée du peloton professionnel. À moins qu’un conglomérat chinois ou qu’une autre pétromonarchie ne vienne à la rescousse, on peut espérer voir le cyclisme pro retrouver un semblant d’équilibre.

Un nouveau vélo de montagne

Après quelques années de veille, j’ai retrouvé le plaisir du vélo de montagne. Cela a beaucoup à voir avec ma fiancée, qui se passionne pour les gros pichous (elle m’aime même si je suis devenu tout maigre, ceci dit). Et comme elle vient de s’acheter un Juliana absolument superbe, j’aurai désormais l’air d’un pauvre à côté d’elle dans les sentiers. Je suis ouvert aux commandites. J’ai plein de suiveux sur Instagram. Je suis une grosse guidoune un influenceur, après tout.

Du temps pour rouler

Bon, on fait bien des blagues, mais c’est encore le plus précieux qu’on peut s’offrir : du temps. T’as beau avoir la plus rutilante des montures, si elle dort dans le garage, t’es pas plus avancé. Je nous souhaite donc un meilleur équilibre dans nos vies. D’accepter de laisser les enfants à la pratique de soccer et d’en profiter pour aller rouler une heure. Moins de temps au Costco, et plus de kilomètres à vélo. En cette époque où le stress nous ronge et l’angoisse nous étouffe, il serait temps qu’on refasse un peu l’ordre hiérarchique de nos priorités, non?

Publicité