Publicité
Le blogue de David Desjardins

Le vrai début de saison

26-02-2016

Après les épreuves désertiques, c’est le début de la saison de course en Europe pour les pointures avec l’Omloop Het Nieuwsblad (autrefois Het Volk) et Kuurne-Brussels-Kuurne.

Appelons-les les pré-classiques. C’est le moment de mesurer la forme de plusieurs spécialistes du genre, avant les grands rendez-vous à venir à la fin mars et en avril.

La première est une course pour les puncheurs, la seconde se termine souvent au sprint groupé (Cavendish l’a remportée deux fois en trois ans). Mais dans les deux cas, on conjugue très hautes vitesse, parcours techniques et météo belge. C’est-à-dire dégueulasse.

Pour Omloop, la course a été remportée par le britannique Ian Stannard les deux dernières années. Une victoire particulièrement humiliante pour les Etixx-Quick-Step qui, l’an dernier, étaient trois en échappée avec Stannard, avant que celui-ci ne les largue pour terminer en solo.

Et c’était ma-gis-tral.

Heureusement pour les gaillards de Patrick Lefevere, l’homme fort des classiques de la Sky passe son tour cette année pour se concentrer sur d’autres courses plus tard ce printemps.

Histoire de discuter du début de saison et de chiquer la guenille, j’ai appelé François Parisien, qui joue encore cette année les analystes à RDS. Comme moi, il ne conçoit pas que quiconque d’autre que Tom Boonen ou un de ses coéquipiers puisse remporter cette première épreuve belge.

« Peut-être Sagan, aussi, par contre », ajoute-t-il.

Je déconne en lui disant qu’avec les couleurs de champion du monde vient généralement la guigne. Proverbiale malédiction du maillot arc-en-ciel. « C’est pas une malédiction. C’est surtout que tu as la pancarte, et chaque fois que tu bouges, tout le monde réagit très vite », objecte François.

« Reste qu’avec Tinkoff Saxo qui se retire à la fin de la saison, il va devoir bien faire. Surtout qu’il est parmi les coureurs les mieux payés du peloton. Philippe Gilbert aussi est en fin de contrat. Faut pas oublier que ces situations-là influencent beaucoup les performances. »

On ne s’engueulera pas beaucoup côté prédictions. Je suis presque déçu. Parisien voit lui aussi Alexander Kristoff (Katusha) dans sa soupe concernant dimanche. Et toute une poignée d’autres classiques d’ailleurs. « Il a prouvé à Oman qu’il est encore en super forme ».

Parmi les coureurs les plus constants depuis deux ans, le Norvégien pourrait bien ravir quelques gros titres.

Mais il est encore tôt pour statuer de tout cela. Même pour Strade Bianche, Parisien demeure prudent. La fin de semaine sera un bon indicateur des choses à venir.

« Et ceux qui n’ont pas la forme ont encore amplement le temps de se mettre à niveau avant les grandes flandriennes qui sont dans cinq ou six semaines ».

En attendant, c’est parti. La vraie saison commence. Dans les conditions misérables du nord de l’Europe, là où l’on façonne la légende cycliste avec de la boue et des pavés.

 

Publicité