Publicité
Le blogue de David Desjardins

Les petits flics (qui haïssent les vélos)

27-06-2024

diana.grytsku @ Freepik

Le village de Château-Richer, sur la Côte de Beaupré, a récemment adopté un règlement interdisant l’accès aux cyclistes à l’une des plus célèbres grimpes de la région de Québec : la montée St-Achillée.

Une décision qui pose problème, d’une multitude de manières. À commencer par l’effet que cela aura sur un climat déjà passablement difficile sur les routes secondaires du secteur.

Parmi les motifs invoqués, la municipalité avance que la dégradation de la chaussée est dangereuse pour les cyclistes. Et c’est vrai, le revêtement est parfois dégueulasse. De là à interdire l’accès? À ce compte-là, il faudrait aussi empêcher les propriétaires voitures sportives au plancher abaissé… Et aux motos.

Mais bon, même si je doute de la véritable nature de cette interdiction (qui, à mon avis, vise surtout à limiter les passages à vélo fréquents qui irritent les résidents du secteur), il y a autre chose qui m’énerve, et c’est la manière de ne pas faire appliquer le règlement.

Je m’explique.

Dans le journal local, le maire de Château-Richer détaille que cette interdiction « ne sera pas formalisée » immédiatement. Mais on a installé des affiches pour « sensibiliser » les cyclistes.

Donc en gros, c’est pas vraiiiiiiment interdit… mais juste assez pour donner envie aux résidents de faire la loi eux-mêmes et d’enguirlander les cyclistes qui s’aventurent là.

Si vous me trouvez un peu parano, c’est que vous n’avez pas roulé dans le secteur récemment. Parce qu’il est clair que l’affluence des cyclistes sur l’Avenue Royale est loin de faire plaisir aux résidents locaux.

Il y a bien quelques matamores sur deux roues qui grillent les arrêts sans regarder, mais les automobilistes ont soudainement développé un désir d’application intégriste du code de la route pour tous les autres utilisateurs qu’eux-mêmes. Peu importe le contexte de l’infraction (par exemple : ne pas faire un arrêt complet à un stop, même si la seule voiture sur la route est… derrière vous; rouler à deux de large dans une zone de 30km/h, en allant à 30km/h, quand il n’y a personne derrière), les résidents du coin se sentent de plus en plus investis de la mission de vous dire que vous êtes dans le tort.

Si nécessaire, on vous coupera et vous bloquera la route pour vous expliquer les choses de la vie (vécu cette année deux fois), on fera semblant de vous foncer dedans en arrivant de face (vécu trois fois, c’est pas mal épeurant, en passant), et le plus souvent, on vous hurlera que vous êtes dans le tort.

Apparemment, quelqu’un a distribué des petites étoiles de shérif à tout ce beau monde. Chacun se sent investi du devoir de faire la leçon aux contrevenants.

Enfin, ça dépend lesquels.

Les motos qui pétaradent à 150 décibels? Aucun problème. Les voitures qui ne font pas leur arrêt ou à moitié? Ben correct. Un cycliste dans le chemin au lieu d’emprunter la piste cyclable : on s’empresse de lui dire de décamper.

Qu’importe s’il y a une route qui permet de circuler à haute-vitesse pour les voitures, s’il y a des enfants sur la route, des tracteurs, les cyclistes sont les seuls considérés comme une forme de nuisance dans le coin.

Et c’est exactement ce que vient amplifier la décision de Château-Richer : empirer un climat social déjà pénible en confirmant, d’une certaine manière, que les cyclistes sont en tort dès qu’ils empruntent la route -c’est évidemment faux- et que les infractions qu’ils commettent sont plus graves que celles qui sont couramment pratiquées par les automobilistes qui ne respectent à peu près jamais la limite de vitesse, négligent l’espace de dépassement sécuritaire des cyclistes et s’arrêtent une fraction de seconde aux arrêts obligatoires.

Merci Château-Richer.

Publicité

Autres suggestions

Le blogue de David Desjardins

Tour de France : la méthode champenoise

Anthony Turgis semblait complètement incrédule après avoir passé le premier la ligne d’arrivée à Troyes. À ses côtés, Pidcock, Gee et consorts ...
David Desjardins 08-07-2024
Le blogue de David Desjardins

L’empereur Romain, le roi Biniam, le preux Kevin et le chevalier Tadej

Wô, quel début de Tour quand même. L’an dernier, les premières étapes au Pays Basque étaient à couper le souffle. Cette année, l’introduction ...
David Desjardins 03-07-2024
Le blogue de David Desjardins

Le Tour de France en 5 questions

C’est parti pour une autre Grande Boucle qui débute avec beaucoup de questions concernant les prétendants au titre. En voici une poignée. J’ai ...
David Desjardins 28-06-2024