Publicité
Actualités

Le vélo en vedette à Taïwan

30-08-2023

Musée Giant © Jacques Sennéchael

Le Taipei Cycle est le grand rendez-vous de l’industrie cycliste à Taïwan. Il a retrouvé sa splendeur prépandémie en accueillant à nouveau cette année de nombreux acteurs internationaux. Voici quelques éléments clés glanés dans les allées du salon et au cours de quelques visites effectuées chez des fabricants nationaux.

1 • LA TENDANCE VÉLO CARGO

On les voyait pointer leur nez depuis quelques années. La tendance se confirme : un espace leur était destiné au salon de Taipei. Plusieurs fabricants généralistes de vélo comme Giant et Trek en proposent, et les équipementiers s’y mettent aussi avec des produits spécifiques comme des chaînes (KMC) et des moteurs (Bosch).

© Jacques Sennéchael

2 • LE MUSÉE DE GIANT

En 2020, Giant a ouvert son propre musée, à Taichung. Dans un bâtiment ultramoderne, on peut s’instruire sur l’histoire du vélo et sur les technologies mises au point au fil du temps. Certes, le fabricant taïwanais n’oublie pas de présenter ses propres produits, mais l’endroit est tout indiqué pour saisir l’importance de la chose cycliste dans cette partie du monde.

3 • LA BATTERIE RÉPARABLE GOUACH

L’édition 2023 du salon était très ouverte aux nouvelles idées favorisant le développement durable. L’entreprise Gouach, qui a lancé la première batterie réparable, a d’ailleurs remporté le Taipei Cycle Gold Award. Non seulement les cellules et les composants usés des batteries peuvent être changés facilement, mais les connectivités Bluetooth et Wi-Fi permettent le diagnostic et le dépannage à distance. C’est ce qu’on appelle une belle façon de lutter contre l’obsolescence programmée.

4 • LE GÉANT DU PNEUMATIQUE KENDA

Le fabricant compte 14000 employés répartis dans trois pays: Taïwan, Chine et Vietnam. On y fabrique 230000 pneus et 300000 chambres à air par jour. Les ventes de ces composants se divisent comme suit : vélo de montagne, 50%; hybride-ville, 30%; enfants, 15%; vélo cargo et gravelle, 5%. Le patron de Kenda, Jimmy Yang, est particulièrement fier de la robustesse de sa nouvelle chambre à air Airolution. Il rêve aussi de concevoir un pneu connecté, qui indique la pression et l’état de la route afin d’améliorer la sécurité des cyclistes.

© Jacques Sennéchael

5 • LES SUPERCHAÎNES KMC

L’objectif principal d’un fabricant de chaînes est d’augmenter la durée de vie de celles-ci. « C’est important d’avoir des superchaînes, robustes, offrant une meilleure résistance en torsion, notamment pour les vélos à assistance électrique et les vélos cargos », explique Adrian Bleiler, directeur principal du développement des ventes chez KMC. Il nous a confirmé qu’en matière de lubrification, le moyen le plus efficace est d’utiliser de la cire plutôt que de l’huile.

6 • LES VÉLOS HORS NORMES PACIFIC CYCLES

Kain L. Galliver dirige la Section Zero de Pacific Cycles. D’entrée de jeu, il précise « qu’il n’y a rien de standard chez Pacific. » Il faut dire que sa division conçoit surtout des vélos hors normes:

pliants, couchés, cargos… L’entreprise répond à toutes les pratiques cyclistes avec ses propres marques, mais aussi pour d’autres compagnies. Il faut visiter son musée à Taoyuan, un véritable hommage à l’innovation sur deux roues (ou plus) et à pédales.

7 • LES VÉLOS EN LIBRE-SERVICE YOUBIKE

Ils appartiennent à la grande famille Giant et comptent pas moins de cinq millions d’unités en circulation. Chaque vélo fait environ neuf trajets de 2,5 km par jour. Leur durée de vie est de sept ans. «Les vélos en libre-service remplacent aisément les scooters dans les rues asiatiques, indique Vicky Yang, la patronne de YouBike. Et les utilisateurs sont de plus en plus civilisés », tient-elle à préciser.

© Jacques Sennéchael

8 • L’ÉQUIPEMENTIER AUTOMOBILE… ET CYCLISTE VALEO

Très présent dans le monde de l’automobile, Valeo se diversifie en proposant des produits dans d’autres secteurs d’activités. Sa maîtrise technique en matière de moteurs électriques ainsi que son immense réseau de distribution ont incité le fabricant à concevoir un moteur pour vélo à assistance électrique. Sa particularité: une puissance généreuse, un calibrage qui s’adapte aux besoins et, surtout, une boîte de vitesse intégrée. Vingt-cinq marques de vélo regardent ça de près, notamment du côté des vélos cargos.

© Jacques Sennéchael

Ce reportage a été rendu possible grâce à Taiwan Excellence, qui met en lumière les produits les plus innovants de l’industrie taïwanaise.


QUELQUES CHIFFRES

LE SALON

Après trois ans de pandémie, alors que le salon n’était ouvert qu’aux Taïwanais, le Taipei Cycle rouvrait aux exposants et visiteurs internationaux, sauf les Chinois, qui avaient de la difficulté à obtenir un visa.

• 4200 membres de l’industrie du vélo venus de 81 pays

• 33 000 visiteurs • 3050 stands

• 14 800 visiteurs de l’industrie cycliste locale

L’INDUSTRIE TAÏWANAISE

23 % valeur des exportations de vélos complets en 2022 comparativement à 2021

• 1 million de vélos à assistance électrique exportés en 2022

Malgré ces chiffres plutôt encourageants, l’ambiance était morose. Les membres de l’industrie que nous avons rencontrés s’entendaient tous pour dire que le marché du vélo était à la baisse.

Ce n’est pas faute de produits, comme dans les dernières années, car les entrepôts des fabricants et les boutiques des détaillants sont plutôt pleins. Les nouveautés doivent attendre que de la place se libère.

Les plus optimistes voient un retour de la normalité à la fin de 2023 ou en 2024.

Publicité

Autres suggestions

Le blogue de David Desjardins

Alors, c’est fini ou pas, ce Tour de France?

Je ne vois pas vraiment comment on pourrait demander mieux. Quel Tour splendide! Nous sommes au second et dernier jour de repos et nous n’avons eu à ...
David Desjardins 15-07-2024
Le blogue de David Desjardins

Tour de France : la méthode champenoise

Anthony Turgis semblait complètement incrédule après avoir passé le premier la ligne d’arrivée à Troyes. À ses côtés, Pidcock, Gee et consorts ...
David Desjardins 08-07-2024
Le blogue de David Desjardins

L’empereur Romain, le roi Biniam, le preux Kevin et le chevalier Tadej

Wô, quel début de Tour quand même. L’an dernier, les premières étapes au Pays Basque étaient à couper le souffle. Cette année, l’introduction ...
David Desjardins 03-07-2024