Publicité
Entraînement, Santé

Et si on apprenait à mieux gérer son énergie ?

10-09-2021

© Angel Santos -Unsplash

La saison de cyclisme est bien entamée et une certaine fatigue se fait sentir ? Se présentant souvent de manière physique par une sensation
de lourdeur ou des douleurs persistantes, celle-ci peut aussi se traduire par de la lassitude, une baisse de la motivation ou une humeur
perturbée. Comment prévenir la fatigue et éviter qu’elle ne gâche les sorties à vélo ?

La gestion adéquate de l’énergie repose sur le délicat équilibre entre la charge d’entraînement (en intensité ou en volume) et la récupération. Pour qu’il y ait progression et amélioration de la performance, l’entraînement doit générer de la fatigue : c’est le principe de surcompensation. Un entraînement adéquat impose une certaine surcharge qui sera compensée dans les heures ou les jours suivants par la récupération à la suite de l’effort et le repos. Cela permettra de dissiper la fatigue saine et normale alors ressentie.


À lire aussi : Retrouver le plaisir !


Il arrive toutefois, par exemple lors d’un camp d’entraînement intensif ou d’un long voyage de vélo, que la surcharge d’entraînement soit maintenue pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Ce type d’effort nécessiterait une récupération de plus longue durée, laquelle n’est pas toujours possible. Cela rend l’athlète susceptible de développer un syndrome de surentraînement. Celui-ci se manifeste lorsque les entraînements dépassent la capacité maximale de l’athlète, entraînant une accumulation de fatigue. Les courbatures perdurent, la performance diminue, l’humeur est altérée, l’appétit et le sommeil sont perturbés.

La fatigue peut également survenir en l’absence d’une surcharge d’entraînement. La pression et le stress ressenti (au travail, par exemple) ou la présence d’inquiétudes excessives et de ruminations sont des situations énergivores dont il faudra éventuellement récupérer, faute de quoi la fatigue s’installera. L’athlète risque alors un syndrome d’épuisement.


À lire aussi : La fameuse question de l’efficacité du coup de pédale


Afin d’empêcher que la fatigue ne prenne le dessus, la prévention reste la meilleure solution et elle passe entre autres par la mise en place au quotidien de stratégies de récupération tant passives qu’actives.

Les stratégies de récupération passives incluent notamment :

• Un sommeil en quantité et en qualité suffisantes. On vise une nuit de 8 à 9 heures de sommeil sans perturbation et dans un endroit frais (environ 18 ou 19°C).
• Une alimentation variée et saine de même qu’une hydratation suffisante.

Parmi les stratégies de récupération dites actives, on retrouve :

• Adopter des techniques de gestion du stress efficaces, comme la relaxation ou la méditation.
• Maintenir des relations interpersonnelles positives et valorisantes avec les gens de l’entourage qui sont significatifs.
• S’investir dans des projets ou des activités de loisir qui passionnent et font éprouver du plaisir et de la satisfaction.
• Passer du temps en nature et profiter de moments au grand air.
• S’accorder des soins corporels tels que la massothérapie ou la chiropractie.
• Explorer des loisirs contemplatifs comme la lecture, la musique et les arts en outre des activités physiques.

***
Finalement, afin d’éviter que la fatigue ne freine, il est primordial d’apprendre à bien gérer son énergie en portant à la planification du repos et de la récupération la même attention qu’à celle de l’entraînement lui-même.


À lire aussi : La bonne cadence


 

Publicité

Autres suggestions

Nutrition, Santé

Manger pour vieillir en santé

S’entraîner pour vieillir en santé, c’est important, mais ce qu’on met dans son assiette le serait tout autant. Des composés alimentaires précis ...
Catherine Lepage 01-02-2024
Entraînement

Quand la culture du risque fait mal

Lorsque je parle de ma passion du vélo de montagne à des personnes qui n’ont jamais eu la chance de rouler en sentiers, leur réaction est ...
Santé

Tout savoir sur le sommeil du cycliste

Si, dans la liste de vos priorités, le sommeil vient après magasiner des roues de carbone, distribuer des kudos sur Strava et vous raser les jambes, ...
Maxime Bilodeau 14-07-2023