Publicité
Actualités, Vélos et accessoires

Guide d’achat 2020 – Tendances vélo de montagne

14-05-2020
tendances mtb 2020 vtt

Le vélo de montagne comme outil d’exploration

La pratique du vélo de montagne connaît une véritable explosion dans la Belle Province. La multiplication des sentiers y contribuent mais aussi des vélos plus adaptés à tous les terrains.

Publicité

Une assistance électrique très discrète

Inévitablement, les vélos de montagne à assistance électrique poursuivront leur développement. Différents marchés se préciseront.

D’abord, il y a le vététiste qui gagne en âge et perd en forme tout en disposant de davantage de temps pour s’amuser en plein air. Il désire une machine lui permettant de faire de l’exercice sans vider ses batteries. Possédant souvent un pouvoir d’achat supérieur, il est prêt à mettre le prix dans un vélo qui lui permettra de continuer à jouer dehors. Lui siéront les trail bikes au débattement variant entre 130 et 150 mm.

Dans une autre tranche de la population, plus attirée par l’adrénaline que par les endorphines, parions que le style enduro, au débattement allant de 150 à 170 mm, séduira une clientèle grandissante, qui profitera de l’assistance électrique pour franchir davantage de dénivelés, probablement plus rapidement qu’en télésiège. D’ailleurs, est-ce le début de la fin des remontées mécaniques? Comme sur les vélos de route, l’assistance électrique se fait plus discrète, avec une incidence réduite sur le comportement de la monture ; on veut bien un coup de pouce pour monter, puis oublier le moteur quand il n’est pas nécessaire.

Des jeunes dans les sentiers

Bien que phénomène déjà en vogue depuis quelques années, le créneau VTT pour enfants se développe aussi considérablement. Diverses marques commercialisent de vrais vélos de montagne adaptés à la morphologie des jeunes, avec une transmission à 11-12 vitesses, une suspension simple ou double à air (plus sensible et moins lourde que celles à ressorts hélicoïdaux) ainsi que des freins hydrauliques répondant puissamment aux petites mains. De plus en plus, ces vélos incluent aux pédales, à la selle et aux poignées des points de contact correctement dimensionnés aux anatomies menues. Ils sont vendus dans une variété de diamètres de roue (20, 24, 26 et 27,5 po), histoire de suivre la croissance des sportifs qui poussent vite. Il suffit de fréquenter les réseaux de sentiers de la province (et du Vermont) pour constater la popularité montante de la montagne auprès des familles. En prime, ces familles se pointent lors des corvées d’entretien ; c’est là une belle façon d’apprécier les pistes, de faire de nouvelles rencontres et d’assurer l’avenir de ce sport.

Des vélos qui pardonnent

Côté vélo pour tous, le pur cross-country comme nous l’avons connu (débattement de 100 mm et moins, angles du cadre se rapprochant de ceux du vélo de route, pneus d’un maximum de 2 po) vit ses derniers moments. Même les VTT typés course XC possèdent ordinairement près de 120 mm de débattement, une tige de selle télescopique et des angles plus progressifs. Aussi, les fourches aux plongeurs de 32 mm se raréfient sur ces vélos, privilégiant une version 34 mm allégée qui augmente la rigidité de l’avant pour un pilotage gagnant en précision.

L’épine dorsale du développement actuel du VTT est sans conteste le trail bike. Celuici offre au cycliste récréatif de bonnes performances autant en montée qu’en descente. Typiquement bâti autour de 120 à 150 mm de débattement et d’une géométrie progressive (aux angles autrefois réservés aux vélos de descente), il est à l’aise sur maints terrains. Proposée avec des roues de 27,5 ou 29 po (ou une combinaison des deux) et des pneus de 2,4 à 2,6 po de section, la nouvelle génération permet une position adéquate de pédalage et est très leste dans les segments raides et techniques. Il n’y a aucune raison de rouler sur un vélo hyper-léger… sauf si vous êtes un coureur, bien entendu!

Visions d’avenir

En 2019, Shimano a breveté un système novateur de boîte de transmission, nous indiquent nos confrères de BikeRadar. Est-ce l’annonce de la démocratisation d’une transmission interne qui se passerait de dérailleur? Cela pourrait changer bien des choses. À part la pénalité de poids, ce design est techniquement intéressant en montagne. On se rappelle le vélo de descente Honda équipé d’un tel système bien caché. Une chose est certaine: Shimano aura tout intérêt à s’assurer de la complicité des constructeurs de vélos, ces derniers devant adopter les cadres à ce changement. Gageons que 2020 nous apportera des nouveautés côté transmission… à moins que ce ne soit prévu en 2021 pour fêter dignement les 100 ans de l’entreprise nipponne.

Sinon, ce qui se développera davantage en 2020, ce sont les fourches à membrures telles celles fabriquées par Trust Performance: en lieu et place du type plongeurs et fourreaux que nous connaissons tous, des fourches composées de plusieurs membrures et se déformant selon deux axes (haut-bas et avant-arrière), un peu sur le modèle des plateformes de suspension arrière. Sur papier, elles présentent des avantages techniques par rapport aux fourches classiques. Pour l’instant, l’exclusivité est accompagnée d’un prix élevé. Espérons que cette technologie progresse et se démocratise dans les prochaines années. Voilà qui serait une amélioration significative dans le monde du VTT!

Publicité