Publicité
Pratico-pratique

Pression des pneus – La bonne mesure

06-05-2020
calculateur de pression

Illustration: Alexis Cartier

Jadis, la marche à suivre prédominante pour déterminer la pression idéale des pneus était simple. Étape 1 : regarder sur le flanc du pneu l’annotation « pression max ». Étape 2 : gonfler à cette pression.

Sachez que cette manière de faire est maintenant obsolète!

Publicité

Bien que révolue, la méthode de gonflement consistant à se fier uniquement au nombre inscrit sur le pneu de vélo est encore bien ancrée dans les habitudes de nombre de cyclistes. Mais d’où provient ce mythe?

Dans les années 1990, un test de résistance au roulement des pneus a confirmé l’idée que plus la pression est élevée, plus faible est la résistance. Mais ce test comportait une énorme faille méthodologique: le processus consistait à faire rouler le pneu sur un cylindre métallique à la surface de roulement parfaitement lisse puis à mesurer la résistance du pneu à la déformation. À quand remonte la dernière fois où vous avez roulé sur une surface dépourvue de toute imperfection?… Cette procédure faisait totalement abstraction de la perte de suspension. En effet, un pneu à haute pression cogne et sautille sur les imperfections de la route, engendrant une perte d’énergie considérable.

FACE À SA POPULARITÉ, NOTRE CALCULATEUR N’A PAS PU SOUTENIR LA PRESSION. IL EST MALHEUREUSEMENT HORS D’USAGE.

VOUS POUVEZ VISITER SILCA POUR VOUS DÉPANNER D’ICI SON RETOUR.

MERCI DE VOTRE COMPRÉHENSION!

Calculateur de pression

Avant que vous ne vous découragiez à l’idée saugrenue de mesurer la déflexion de vos pneus à l’aide d’un pied à coulisse, j’ai un cadeau pour vous. Consultez notre site velomag.com, où vous trouverez le «calculateur de pression». Il vous suffira d’entrer le poids total (cycliste, vélo et équipement) et la largeur des pneus pour voir apparaître les nombres magiques en livres par pouce carré (psi) pour vos pneus avant et arrière.

Voici quelques exemples.

Un cycliste de 75 kg avec équipement de 8 kg sur pneus 700 x 25C: • 82 psi à l’avant • 100 psi à l’arrière

Le même cycliste passe à des pneus 700 x 28C: • 68 psi à l’avant • 83 psi à l’arrière

Puis il perd 3 kg de masse corporelle et se procure un vélo 2 kg plus léger (donc en tout, -5 kg): • 64 psi à l’avant • 78 psi à l’arrière

Facteurs pour établir la pression idéale!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par SILCA (@silca_velo) le

Le poids du cycliste (et de son équipement)

Il est illogique qu’une personne de 50 kg utilise la même pression qu’une autre de 100kg. La pression recommandée est proportionnelle au poids que les pneus doivent supporter. On recherche environ 15% d’écrasement du pneu.

Le volume des pneus

Si on passe de pneus de 23 mm de largeur à d’autres de 25 mm, on obtiendra une meilleure traction en diminuant le gonflement. La pression suggérée est inversement proportionnelle au volume des pneus.

La répartition du poids

On a, à des proportions différentes, moins de poids sur la roue avant que sur la roue arrière. Une pression plus faible du pneu avant, en comparaison du pneu arrière, est tout indiquée.

Le terrain

Comme mentionné ci-dessus, sur une surface de roulement lisse, une haute pression contribuera positivement à la performance; sur une surface imparfaite, des pneus plus mous amélioreront l’adhérence et réduiront la résistance au roulement.

Publicité