Publicité
12-09-2018

Loin du cliché des cowboys à cheval gambadant dans les champs, plusieurs villes du Texas surprennent par leurs accents dynamiques et branchés. C’est le cas de Houston, tournée vers la culture, les arts, la gastronomie et la préservation des grands espaces. La cité se découvre à vélo, de bayou en bayou tout d’abord, puis en empruntant les sentiers conduisant aux limites de son vibrant centre-ville.

Bayou

On le dit d’emblée: Houston n’a jamais été reconnue comme étant foncièrement agréable pour les cyclistes. L’association touristique peut bien vanter la météo parfaite ainsi que les 480 km de pistes cyclables majoritairement interreliées parcourant la cité, il semble que la H-Town ait encore pas mal de défis à relever si elle veut s’élever au rang des villes bike friendly telles ses cousines Austin et Portland.

Les accidents de la route impliquant chaque année des cyclistes restent nombreux: entre 2013 et 2016, près de 1700 cyclistes ont été frappés par des voitures dans les rues de Houston. Maints cyclistes et fonctionnaires municipaux y déplorent le manque d’infrastructures sécuritaires pour les vélos (et en outre celles qui sont en place n’ont pas été mises à jour depuis le début des années 1990). On se rend compte que les notions de respect des cyclistes et de partage de la route chez les automobilistes texans sont loin d’être acquises.

La preuve: depuis mai 2013, une ordonnance de safe passing autorise les policiers de Houston à sanctionner par des contraventions les conducteurs ne maintenant pas une distance d’au moins 1 m entre leur véhicule et les cyclistes lors d’une manœuvre de dépassement.

Pour avoir pédalé à Houston et avoir discuté avec d’avides cyclistes membres de Bayou Bikers, une des associations de vélo de la ville, je sais qu’il y a pourtant de l’espoir – ne serait-ce qu’en raison de l’impressionnante liste de regroupements de cyclistes: Blue Line Bike Lab, Bohemeo’s Badass Bike Ride, Critical Mass Houston, Crucial Matter, ou encore HTX Bike Social. Et aussi parce que le 22 mars 2017 marque l’adoption du Houston Bike Plan par le conseil municipal. L’objectif derrière ce plan: que Houston porte le sceau de bicycle friendly community de niveau or d’ici 2027 (la ville détient pour le moment le niveau bronze de la certification accordée par The League of American Bicyclists). Les façons d’y arriver : en misant sur l’éducation, l’amélioration des installations, la sécurité et la création d’un réseau plus accessible reliant les différents quartiers, de même que sur l’application de politiques et de programmes encourageant la pratique du vélo et le choix d’un mode de vie plus actif. Austin, la voisine texane, détient la certification or. Elle a vu le nombre de ses cyclistes doubler, voire tripler au cours des ans grâce à son réseau cyclable qui procure aux usagers un niveau de confort supérieur. À Houston, l’augmentation est moindre, mais le potentiel est là

Houston 2

Les clés de Houston

4e plus grande ville des États-Unis
Population : 2,38 millions d’habitants
Langue parlée : anglais

Bayou City Bike Tours organise des balades privées et d’autres à thème : Buffalo Bayou Park (2 heures, 50$ par personne), Downtown Historical, Cruise the Heights. Chacune inclut la location d’un vélo Beach Cruiser, une bouteille d’eau et la présence d’un guide. Casque disponible sur demande et obligatoire pour les cyclistes de moins de 18 ans. bayoucitybiketours.com

Le système de vélos en libre-service Houston BCycle, instauré en 2012 par l’organisme sans but lucratif Houston Bike Share, pourrait contribuer à cette augmentation. Il comporte 51 stations et près de 430 bicyclettes. Moyennant 3$ par tranche de 30 minutes ou 9$ par mois, les cyclistes profitent d’un service de vélopartage calculant les distances voyagées, les calories brûlées ainsi que les émissions de carbone préservées à chaque sortie, le tout répertorié sur le profil BCycle personnel de chaque utilisateur. Seule contrainte pour les moins de 18ans: porter un casque, puisqu’il est obligatoire. En comparaison, le réseau Bixi Montréal dispose de 540 stations et 6250 vélos ainsi que d’une application mobile. On comprend qu’il sera plus facile d’emprunter un vélo à Montréal!

devoir de plaider en faveur de routes plus sécuritaires. Le projet Bayou Greenways 2020 propose quant à lui de transformer plus de 1200 ha de terrain bordant les bayous – soit environsept fois la taille du parc du Mont-Royal – en voies vertes et en espaces verts ; d’ici 2020, Houston pourrait ainsi compter 130 km de sentiers cyclables additionnels.

Publicité

À lire aussi

Hors-Québec

Puerto Vallarta – Pas juste de la bronzette

Quoi? Une semaine sans vélo? Pas question. Ce n’est pas parce que vous avez réservé quelques jours de vacances à Puerto Vallarta que le trio...
Hors-Québec

Un printemps à Washington

Explorer la capitale états-unienne et ses environs à vélo, pourquoi pas? Washington est certes une destination privilégiée des férus d’histoire et...
Hors-Québec

On the Road 7: de ce mystérieux facteur R…

KYOTO, JAPON. OCTOBRE 2006. Vous est-il déjà arrivé d'avoir besoin d'une vis, d'un écrou ou d'un collier de serrage, de regarder par terre et de...
Pierre Bouchard 05-04-2007