Publicité
Actualités

25 bougies pour le P’tit Train du Nord

27-09-2021

Le plus long parc linéaire au Canada est aussi l’un des plus anciens. À l’occasion du 25e anniversaire du P’tit Train du Nord, Vélo Mag s’est entretenu avec Jean-Sébastien Thibault, directeur général de la Corporation homonyme, et Diane Pilon, responsable des célébrations.

Vélo Mag : Quelle est la recette du succès du P’tit Train du Nord depuis son inauguration, en 1996 ?
J-S. T. : C’est un projet qui est porté, depuis le départ, par les 26 communautés adjacentes à la piste multifonctionnelle. Il est impossible de recenser tous les membres fondateurs tant il y en a ! S’il y a aujourd’hui plus d’un million d’utilisateurs qui empruntent chaque année le P’tit Train du Nord, c’est en raison du travail acharné de centaines de visionnaires qui ont donné un coup de pouce sur le plan des infrastructures, de l’économie, de la protection du patrimoine, etc. Ce qui fait l’unicité de notre circuit, ce sont les gares qui ont été préservées, entretenues et restaurées, ne l’oublions pas.

VM : Comment comptez-vous marquer le coup ?
D. P. : Pandémie oblige, nous ne tiendrons pas de fête comme cela a été le cas lors du 20e anniversaire. Nous avons plutôt décidé de mettre en valeur le riche passé du sentier. En collaboration avec les MRC et les sociétés historiques concernées, nous avons rassemblé différentes informations ici et là, puis nous les avons intégrées à une carte interactive qu’il est possible de consulter sur le site web de la Corporation. Cela permet entre autres de s’entendre sur une version commune de l’histoire. Auparavant, selon la personne à qui on le demandait, la même gare avait brûlé à des dates différentes !

VM : Où en sera le P’tit Train du Nord dans 25 ans, en 2046 ?
J-S. T. : Bien malin celui qui est en mesure de répondre à cette question ! Ce qu’on sait, en revanche, c’est que le tracé original de l’œuvre du curé Antoine Labelle sera de nouveau praticable d’ici quelques années, peut-être même aussi tôt qu’en 2025. Nous travaillons actuellement à remettre en fonction le lien entre Sainte-Thérèse et Montréal, en passant par Laval. Les cyclistes pourront donc pédaler de la métropole à Mont-Laurier, sans arrêt. Le projet est bien entamé ; nous sommes en appel d’offres pour les études de coûts.


À lire aussi : Du bitume dans ma cour


Carte interactive
Ce n’est pas parce que le parc linéaire du P’tit Train du Nord a l’âge vénérable de 25 ans qu’il n’est pas au goût du jour. Une carte interactive est maintenant offerte. Outre se localiser, il suffit de quelques clics pour trouver les commerces et services qui bordent la piste. En prime, on peut découvrir l’histoire de la région. Un bel outil qui permet de bonifier l’expérience des usagers. ptittraindunord.com

Publicité

Autres suggestions

Le blogue de David Desjardins

Objectifs 2024 : aventure et formation continue

Je poursuis ici ma liste d’intentions pour l’année. Après vous avoir parlé de voyage et de mécanique, je vous explique pourquoi je souhaite être ...
David Desjardins 19-02-2024
Le blogue de David Desjardins

Laurent Gervais : de retour chez les pros

Après un hiatus de quelques années, Laurent Gervais revient chez les professionnels, porté par le vent de dos de la gloire locale. Ça faisait plaisir ...
David Desjardins 15-02-2024
Reportage

Sans les yeux

Je dois rejoindre une poignée de cyclistes au centre Claude-Robillard, dans le nord de Montréal, pour une balade vers l’est de l’île. Ces cyclistes ...
Gabrielle Anctil 13-02-2024