Publicité
Le blogue de David Desjardins

Les nouveaux héros du Giro

26-05-2023

De l’avis de la plupart des observateurs, le combat pour le classement général de ce Giro s’est avéré passablement ennuyeux. La faute à la météo exécrable? Aux abandons pour cause de Covid ou de chute? Peu importe, le feu d’artifice qu’on n’attendait ne s’est pas souvent manifesté.

 

 

Mais à l’avant, dans les échappées, ça a bataillé ferme, ce qui nous a permis de découvrir ou d’approfondir notre connaissance de nouveaux joueurs qui ont rivalisé de bravoure et de forme pour offrir le véritable spectacle de ce Tour d’Italie.

 

Qui sont-ils?

 

Derek Gee de Israel – PremierTech

Pour un premier grand tour à sa première saison en division WorldTour, on peut dire que le Canadien Derek Gee a impressionné tout le monde. Il a passé au moins la moitié (sinon plus) de ce Giro dans les échappées, a donné lieu à un des témoignages de fan les plus épatants, survivant aux pires conditions météo et au rythme ahurissant des purs grimpeurs dans les Dolomites pour atterrir 3 fois sur la seconde marche du podium. Cinq fois dans le top 5. En entrevue après la 18e étape, alors que le commentateur lui disait qu’il semblait à l’aise sur le plat comme en montagne, il a répondu en riant : « it’s all bike racing, no? » Issu de la piste, le Canadien de 25 ans est, de loin, le coureur le plus constant et le plus spectaculaire de l’épreuve cette année.

 

Nico Denz de BORA – hansgrohe

L’Allemand de 29 ans qui est passé chez BORA – hansgrohe après deux années chez DSM n’avait pas beaucoup à montrer sur son palmarès jusqu’ici. Une étape du Tour de Suisse l’an dernier, le Tour de Vendée en 2018 et une étape du Tour de Slovaquie et une seconde place au générale de cette même épreuve en 2020. Pas mal, quand même. Mais bien peu en comparaison des deux victoires d’étapes éclatantes qu’il a connues, dont une, crève-cœur pour Gee, battu par quelques centimètres à la ligne. Deux victoires solides, pleinement méritées, qui montrent que Denz sera à surveiller dans les échappées à l’avenir, parce qu’il est redoutable pour « closer ».

 

Ben Healy de EF Education-EasyPost

Le petit irlandais de la EF Education-EasyPost connait une saison remarquable. Pratiquement inconnu au bataillon jusqu’ici (avec une victoire au Tour de l’Avenir en 2019), le superbe puncheur-grimpeur de 22 ans s’est hissé sur la seconde marche du podium à l’Amstel et à La Flèche branbançonne au printemps avant de remporter une étape du Giro (et une seconde place) cette année. Toujours à l’attaque, stratégiquement solide, il n’a pas à pâlir d’avoir terminé derrière l’Américain Brandon McNulty à la 13e étape. Dans un final à trois, puis à deux, puis à trois (avec l’excellent Marco Frigo, un autre nouveau visage, italien celui-là, de chez Israel – PremierTech), il s’est incliné au sprint en disputant la bataille jusqu’à la toute fin, accordant à McNulty sa première victoire sur un grand tour.

 

Publicité

Autres suggestions

Le blogue de David Desjardins

L’amour des Strade Bianche

Les routes blanches (ou strade bianche) sont encore plus belles lorsqu’on y est. Surtout à l’automne, quand le vert des arbres et des moissons ...
David Desjardins 28-02-2024
Le blogue de David Desjardins

Objectifs 2024 : aventure et formation continue

Je poursuis ici ma liste d’intentions pour l’année. Après vous avoir parlé de voyage et de mécanique, je vous explique pourquoi je souhaite être ...
David Desjardins 19-02-2024
Le blogue de David Desjardins

Laurent Gervais : de retour chez les pros

Après un hiatus de quelques années, Laurent Gervais revient chez les professionnels, porté par le vent de dos de la gloire locale. Ça faisait plaisir ...
David Desjardins 15-02-2024