Publicité
Hors-Québec

Destination l’Alpe d’Huez

09-07-2019
alpes france cyclisme

Photo: OISANS TOURISME

Nous voici au pied du plus célèbre col des Alpes françaises, figure emblématique du Tour de France. Le peloton est passé ici pas moins de 30 fois, depuis Fausto Coppi en 1952, et la légende dit que le coureur en jaune le soir de l’étape de l’Alpe sera vainqueur à Paris. À vrai dire, c’est arrivé 21 fois.

Virage 21. C’est ce qu’indique l’affiche dans le premier lacet. Toutes les courbes sont numérotées en ordre décroissant et dédiées à un coureur et à une nation. Ça commence raide, avec une pente à 10%. Au gré de l’effort, on ne peut s’empêcher d’imaginer la scène les jours de course, l’adrénaline et l’acide lactique (sans compter les autres substances) bouillant dans les artères des meneurs obligés de foncer dans le mur des spectateurs qui s’ouvre au dernier instant dans une clameur de hurlements hystériques.

alpes france cyclisme

Photo: Gilles Morneau

Publicité

Virage 16. Nous approchons du passage de la Garde, qui accorde un répit bienvenu: après 3km à 10%, la pente s’adoucit autour de 7%. Une fois sortis de la forêt, nous zigzaguons dans des alpages. Les vaches, couchées dans l’herbe, semblent indifférentes à la splendeur des pics enneigés qui constituent la toile de fond. Des torrents descendant droit des glaciers longent la route et donnent envie de s’y jeter pour se rafraîchir.

Virage 7. Voici le fameux «virage des Hollandais», et ceux-ci sont au rendez-vous pour faire la fête. Au son de haut-parleurs qui crachent un douteux mélange de disco et de polka, des supporteurs néerlandais encouragent leurs compatriotes qui s’échauffent en vue de la rencontre sportive prévue cette semaine (voir page suivante). Une petite clownerie à la Peter Sagan, et les voilà qui s’enflamment !

Virage 1. Dernier lacet. Le village est en vue, après pas moins d’une heure de grimpe. L’ultime récompense approche, cette affiche qui tient lieu de ligne d’arrivée, au-delà de laquelle on est autorisé à mettre pied à terre, à reprendre son souffle devant un café en regardant les autres cyclistes savourer leurs derniers mètres. Ils sont trois centaines chaque jour à relever ce défi.

L’Alpe d’Huez, c’est toutefois bien davantage que ces 15 km mythiques. Notre petit groupe de journalistes, invité ici par Polar à l’occasion d’un lancement de produit, aura tout le loisir de découvrir les environs au gré de quelques randonnées programmées.

Les pays d’en haut

alps france huez

Photo: TOURISME D’OISANS

À une bonne heure de Grenoble en voiture, le village de Bourg d’Oisans, au pied du célèbre col, se situe au carrefour de routes départementales peu fréquentées qui laissent découvrir des paysages incroyables, toujours à flanc de montagne. La 526 qui mène à La Toussuire (station de loisirs à Fontcouverte-la-Toussuire), la 219 qui conduit à Villard-Notre-Dame et la 1091 qui dirige vers les Deux Alpes (station de sports à Mont-de-Lans) sont à ne pas manquer.

L’ambiance la plus fascinante se cache toutefois dans les minuscules chemins de montagne dissimulés derrière les stations de ski. Notre groupe s’offre une boucle absolument magnifique au départ du village alpin, quittant la civilisation par la route du col de Sarenne, à peine indiquée, qui donne accès à un autre monde, verdoyant et sauvage, où trône seul un mince ruban d’asphalte s’élevant en pente douce vers le ciel.

alps france huez

Un peu d’ombre pendant la montée
Photo: Gilles Morneau

À l’approche du col, une affiche déglinguée prévient que cette « route pastorale» est aux «risques et périls » des usagers, avec passages à gué et vitesse limitée à 20 km/h. Facile de respecter cette vitesse en montant, mais personne ne boude son plaisir dans la descente en lacets qui suit et s’étire à n’en plus finir !

Une traversée de villages alpins, puis la piste s’élargit en aboutissant au lac du Chambon, que nous surplombons à partir du barrage qui l’a créé. Au retour, nous devons grimper vers la D211, superbe route de corniche, souvent creusée dans le roc de la montagne, qui domine la vallée de la Romanche. L’itinéraire nous ramène à la montée de l’Alpe d’Huez, dans le coin du virage 5. Nous nous coltinerons donc l’ascension pour revenir à notre point de départ.

alps france huez dutch corner

Virage #7

La montagne des Hollandais

Le mont Ventoux est surnommé la montagne des Belges. Pareillement, une histoire d’amour lie l’Alpe d’Huez et les Pays-Bas, d’abord parce que cette nation domine le palmarès des victoires d’étape du Tour, avec un total de huit. Aussi parce que les Néerlandais colonisent la montagne au complet à l’occasion du passage de la Grande Boucle, et particulièrement le virage 7, où l’ambiance est complètement folle. L’endroit fait également partie des habitudes des cyclotouristes néerlandais, notamment lors d’Alpe d’HuZes, une activité caritative où 4000 participants grimpent le col 6 fois (zes signife «six», en néerlandais). Depuis 12 ans, ce happening a permis d’amasser au-delà de 160millions d’euros pour la lutte contre le cancer. Alpe d’HuZes, 2 au 7 juin 2019.

https://www.opgevenisgeenoptie.nl/

L’Alpe version hors route

alpe_dhuez_tour_france_21_virages

Vingt et un virages au menu

Séjourner ici en se limitant aux voies goudronnées serait une erreur, tellement les pistes hors route y abondent. Question vrai vélo de montagne, les sentiers de la station Alpe d’Huez Grand Domaine VTT conviennent à toutes les pratiques: 36km de pistes de descente pure, 10 circuits enduro s’étendant sur 92 km, et 13 itinéraires cross-country ou vélo électrique se déployant sur plus de 135 km. Des liaisons en bus et neuf remontées mécaniques permettent de boucler les randonnées.

La célèbre course Megavalanche passe non loin de la crête qui domine le village, sur laquelle est perché le restaurant Signal 2108. Depuis la terrasse, nous distinguons un segment du parcours. Après avoir dégusté une fondue aux fromages locaux, nous enfourchons des VTT, comme on dit dans cette contrée, et descendons vers le village, éclairés par le soleil couchant puis par nos lampes frontales, dans un panorama à couper le souffle.

L’aventure hors route se poursuit le lendemain matin. Les chemins empruntés ne comportent aucun défi technique intéressant, mais, encore une fois, le décor vole la vedette. Du haut du col de Cluy, nous basculons vers la vallée de la Romanche, surplombée par la station Les Deux Alpes. Notre guide, Éric Vuillemin, nous apprend que les alignements de pierres au bord du chemin sont les vestiges d’une ancienne voie romaine. Questionné sur les plus beaux itinéraires longs de la région, il nous vante la Traversée de l’Oisans, une épopée de niveau «très difficile» qui s’étire sur 137km, reliant le col du Galibier à Bourg d’Oisans via le Plateau d’Emparis, le vallon sauvage de La Buffe et la vallée du Ferrand. On recommande de l’effectuer en trois jours, quoiqu’Éric l’accomplit en une journée. Ceux qui doutent d’eux-mêmes n’auront qu’à louer un VTT électrique, ils sont offerts partout. Il faudra revenir juste pour ça, car c’est probablement le moyen de transport idéal quand on veut pleinement jouir de l’immensité du terrain de jeu qu’abrite la région!

L’alpe d’Huez en chiffres

• Nombre de virages: 21

• Distance: 14,5 km • Dénivelé: 1121 m

• Pente moyenne: 7,9 % • Pente maximale: 14 %

• Record de la montée: 37 min 35 s, par Marco Pantani en 1997 chargé à bloc, avec vitesse moyenne de 23,08 km/h! (Chiffres tirés du site officiel bike-oisans.com.

Le Pirate possède aussi un record à 36min 50s, mais sur une distance plus courte, sur une autre portion de route de l’Alpe d’Huez.)

L’Alpe d’Huez a accueilli pour la 30e fois une étape du Tour de France le 19juillet 2018.

Publicité