Publicité
Hors-Québec

Taipei – La plus cyclable des cités asiatiques

25-01-2019
Taipei velo

Le «U» du logo de YouBike forme un large sourire, parfaite introduction au vélo libre-service de Taipei, la capitale taïwanaise. Reste à savoir si cela ne cache pas l’habituelle circulation anarchiste qu’on trouve dans les grandes cités d’Asie du Sud-Est.

Chevaucher un YouBike, rien de plus facile: on sort sa carte bancaire ou, encore mieux (et surtout moins cher), l’EasyCard qu’on acquiert dans les dépanneurs de style 7-Eleven ou FamilyMart. Cette carte sert à payer le bus, le métro, le taxi, le stationnement, certains commerçants et, bien sûr, le vélo en libre-service. Un petit bip, et vous détachez votre monture en sachant parfaitement combien de sous il reste sur votre carte. À 20$ TW l’heure les quatre premières heures, c’est plutôt bon marché – ah oui, 25 dollars taïwanais correspondent à notre huard. Pour voir la disponibilité des vélos, il suffit d’aller faire un petit tour sur le site de YouBike.

Dihua_Street_Taipei

Quelques vélos sont disponibles à proximité du mémorial Tchang Kaï-chek érigé en mémoire de celui qui a mené Taïwan d’une main de fer de 1949 à 1975 après avoir fui la Chine. D’ailleurs, Taïwan a un statut politique quelque peu flou, considéré à la fois comme faisant partie de la Chine par l’ONU et comme république autonome par son propre gouvernement. Il faut voir le changement de garde devant la statue de l’ancien chef d’État: martèlement de bottes, cliquetis de fusils, un bel exemple de rigidité militaire d’un autre temps.

En filant vers la rivière Danshui par de grosses artères, on se rend compte que le vélo fait ici partie du quotidien. Pistes cyclables sur le trottoir et marquage sur rue montrent qu’il a sa place, qui est d’ailleurs reconnue par les automobilistes, plutôt courtois. On effectuera avec intérêt une courte visite au Red House, un ancien théâtre d’inspiration japonaise devenu aujourd’hui marché artisanal. Toujours en direction du cours d’eau, un arrêt ravitaillement/magasinage du côté de la zone commerciale Ximending n’est pas un luxe: en juin, il fait très chaud à Taïwan, et un jus gingembre-citron glacé est bienvenu.

RedHouse taipei

Enfin le bord de la rivière. Une large piste cyclable la côtoie sur toute sa longueur. Elle est séparée de la ville par un haut mur apportant une certaine quiétude. Il semblerait que l’endroit soit le point de rencontre des sportifs de la capitale taïwanaise. On y court, pédale, patine – heureusement, la piste est assez longue et large pour permettre cette fréquentation. On ne doit pas hésiter à la quitter de temps en temps en vue d’explorer les rues de la ville. Sur Dihua Street, un temple bouddhiste accueille les passants. C’est le quartier chinois et sa succession de boutiques en tout genre: herboristes, marchands de thé et vendeurs d’autres produits qui se mangent mais que nous, Occidentaux, ne connaissons guère. En poursuivant vers le nord en bordure de la rivière, vous aurez la possibilité d’arrêter votre périple au Shilin Night Market pour déguster une omelette aux huîtres. S’il vous reste un peu d’énergie, continuez jusqu’au district de Beitou, où vous finirez en beauté votre journée de vélo par un bain dans les sources chaudes.

Les trucs pour circuler dans Taipei

Les vélos ont le droit d’emprunter les allées pour scooters, et au moins vous n’êtes pas gêné par les voitures. En outre, à certains feux, une zone avancée pour cyclistes et une autre pour les scooters donnent la chance de s’élancer avant les voitures ; allez-y, vous aurez une longueur d’avance sur la meute. Les trottoirs sont également largement empruntés par les cyclistes.

YouBike_18

La bouffe

Ne vous privez surtout pas de goûter de tout dans les divers marchés ou restaurants. Les Taïwanais aiment manger et le font à toute heure. À essayer : le hot pot, un bouillon aussi chaud que parfumé (attention, quelquefois très piquant !) dans lequel vous cuisez vos aliments; les fruits de mer dans les marchés; les dumplings de Din Tai Fung au pied du gratte-ciel Taipei 101, d’une finesse et d’un goût incroyables, et en plus vous verrez l’armada de cuisiniers en pleine action.

REPÈRES

Le YouBike est le vélo en libre-service taïwanais.

163 stations
5350 vélos
40 millions de déplacements par année

taipei.youbike.com.tw

Publicité

À lire aussi

Hors-Québec

Un printemps à Washington

Explorer la capitale états-unienne et ses environs à vélo, pourquoi pas? Washington est certes une destination privilégiée des férus d’histoire et...
Hors-Québec

4 suggestions pour rouler loin de l’hiver québécois

Découvrir, garder la forme et fuir les bancs de neige sont tous d’excellents prétextes à aller pédaler sous d’autres cieux lors de la saison...
Maxime Bilodeau 11-01-2019
Hors-Québec

Roue libre à Cuba

Le dégel des relations entre Cuba et les États-Unis des dernières années change en profondeur la petite île cubaine. En attendant la fin de la...