Publicité
En test

Trek Émonda ALR 5 Disc – L’alu, toujours d’actu

14-08-2020
trek road bike

Photo: ©kramon

Bien que le carbone soit omniprésent dans le marché des vélos de route, quelques fabricants croient toujours aux vertus de l’aluminium. Trek pense exploiter un filon intéressant avec le Émonda ALR. Voyons si c’est réaliste.

trek-emonda-alr-5

Publicité

Le Émonda tel qu’on le connaît n’a pas subi de profonde refonte depuis son lancement en 2014. Le freinage sur disque est venu se greffer à l’offre existante, et différentes qualités de carbone ont permis de proposer ce vélo à toute une panoplie d’acheteurs. Quant à la version en alu, elle est là pour charmer les adeptes de la première heure.

EmondaALR5Disc

Un tube de direction haut fait gagner en confort.

C’est un vélo tout de mauve vêtu que nous avons reçu, incontestablement original et, au premier coup d’œil, hautement réussi. Les lignes du cadre reprennent celles de son grand frère en carbone. Les soudures sont discrètes grâce au thermoformage, un procédé qui permet la fabrication de tubes aux formes plus précises, limitant au minimum le volume des jointures du cadre. Certains cyclistes croisés ont été surpris d’apprendre que le cadre était en aluminium.

Trek utilise un concept fort simple dès qu’on parle de position de pilotage, trois choix étant possibles : H1, H1.5 et H2. Plus le chiffre est élevé, plus le vélo est orienté confort. Dans le cas qui nous concerne, le Émonda est un H2. En résumé, c’est pas mal la hauteur du tube de direction qui favorise une position plus relevée.

Le cadre profite des mêmes caractéristiques techniques que son aîné en carbone: câblage interne, module/capteur intégré aux bases (DuoTrap), fixation Flat Mount pour freins à disque. Les périphériques portent le sceau de la marque maison Bontrager.

Prévisible et agréable à piloter

Nous avions déjà fait l’essai en 2015 de la version haut de gamme du Émonda, le SLR, qui nous avait laissés bouche bée en raison de son poids plume et de son comportement dynamique. Ce modèle en aluminium, qui reprend la même géométrie que celui en carbone, est surprenant.

Le confort au guidon reste tout à fait acceptable pour un alu qui, plus souvent qu’autrement, est reconnu pour cogner dur. Merci à la géométrie H2 (triangle avant surélevé) et à la colonne de direction de la fourche tout carbone. La selle est un peu molle, mais elle plaira probablement à certains utilisateurs.

EmondaALR5Disc

Les freins hydrauliques de nouvelle génération permettent de rouler en toute confiance peu importe les conditions météo.

Nous avons enfilé , au total, près de 750 km sur les pentes du mont Royal et le circuit GillesVilleneuve, à Montréal, ainsi que dans les côtes des Laurentides. Asphalte, gravier et zones de construction n’ont pas abîmé du tout les pneus 700×25 Bontrager R1 Hard Case, irréprochables et résistants, quoiqu’un peu lourds (340 g). Souplesse et adhérence s’améliorent grandement en remplaçant ces derniers par des Continental GP 5000 ou des Vittoria Rubino Pro de même dimension.

EmondaALR5Disc

Le groupe Shimano 105 s’est montré exemplaire.

À 1750 g, les roues de la maison, des Bontrager Affinity Disc, sont parfaitement taillées pour la polyvalence du vélo. Sans être hyper légères en relance, elles prennent bien le vent latéral et ont su encaisser de bons impacts.

Le freinage est assuré par l’impeccable groupe Shimano 105 avec freins hydrauliques de nouvelle génération. Les cocottes sont vraiment plus confortables que celles du premier de la lignée.

Même sous une pluie soudaine dans une descente sur Camillien-Houde, les freins ont su répondre pleinement à la confiance accordée. Pour ce qui est de la précision des changements de vitesse, rien à redire; le groupe complet est une valeur sûre, et il n’y a pratiquement pas eu d’ajustement à faire une fois le vélo monté. Le Émonda ALR 5 Disc s’est avéré docile, prévisible et agréable à piloter. Le plaisir éprouvé il y a quelques années en testant son grand frère est revenu en force.

Équilibré sur toute la ligne

EmondaALR5Disc

Il a tout ce qu’il faut pour recevoir vos instruments de mesure électroniques.

La qualité du cadre est remarquable. Les composantes du vélo tiendront la route pendant de nombreuses saisons, et vous n’aurez donc pas besoin de casser votre cochon pour les remplacer. Gageons qu’une nouvelle combinaison roues-pneus dynamisera encore davantage la monture la saison prochaine. Fait intéressant à noter : le cadre avec freinage sur jante est offert dans le catalogue 2020, histoire de vous monter une bête de grimpe classique rudement efficace !

ON AIME

● La finition et le poids du cadre

● La couleur

● La possibilité de choisir un freinage sur jante

ON AIME MOINS

● Le poids de l’ensemble (avec freins à disque)

Publicité