Publicité
Pratico-pratique

Nettoyage 101

21-04-2019
entretien cycling

Vous n’êtes pas le seul qui se salit lors de la pratique de votre sport préféré: votre fidèle destrier est lui aussi soumis aux aléas de la route, des sentiers et de la ville. Petit guide en cinq étapes pour nettoyer votre vélo et ainsi lui redonner son éclat, synonyme de longévité et de fiabilité.

1 – Le choix des lieux

Trente minutes top chrono: c’est le temps que vous devriez normalement consacrer au nettoyage de votre vélo. Il importe donc de vous aménager un environnement de travail propice. Jetez votre dévolu sur un lieu où la crasse noire de dérailleur et les saletés collées à un vélo sont tolérées – le salon, la chambre à coucher et la salle commune ne se rangent pas dans cette catégorie, alors que l’atelier et l’entrée de garage, si.

Une fois ce choix arrêté, délimitez la surface sur laquelle vous opérerez et rassemblez-y l’ensemble des outils, objets et produits dont vous aurez besoin. N’oubliez rien, sinon vous serez contraint d’interrompre votre séance de nettoyage pour aller à la quête d’une brosse ou d’un chiffon. Ce faisant, vous risquez de maculer vos étagères avec vos doigts sales – et de mériter le titre de Petit Poucet!

2 – La transmission: la nettoyer d’abord

Une fois votre vélo accroché à un support portatif et votre tablier de mécano enfilé, commencez par enlever le gros de la saleté sur les dérailleurs, la chaîne, les pignons et les plateaux. Utilisez un arsenal de brosses à poils rigides et de formes diverses, d’éponges et de chiffons pour combattre la contamination. Allez-y joyeusement sur l’application d’eau savonneuse chaude, et laissez-vous aller sur le rinçage à jet doux et à débit d’eau modéré.

Envie de décrasser votre vélo et ses composantes à l’air comprimé? Réfrénez vos ardeurs. Vous risquez de faire plus de mal que de bien avec ce truc glané aux mécaniciens d’équipes professionnelles. Puisque ces derniers travaillent avec des flottes de montures nombreuses et constamment démontées, ils se permettent certaines libertés quant aux outils et méthodes utilisés.

Publicité

3 – La transmission: la dégraisser ensuite

nettoyage transmission bicyclette axs

C’est le moment de purger chacune des composantes énumérées ci-haut de la poussière qui y est profondément incrustée Appliquez un dégraisseur spécifique au vélo – en faisant usage d’un produit inadapté comme du diluant pour peintures, vous risquez d’endommager la transmission, voire le cadre. Frottez le tout avec un jeu de brosses à poils rigides différent de celui employé à l’étape précédente.

Idéalement, vous enlèverez votre chaîne pour la nettoyer comme il faut dans un bassin ou un évier. Assurez-vous toutefois d’avoir en votre possession une maille patente réutilisable afin de la réinstaller. Renseignez-vous auprès de votre vélociste.

4 – Au tour du vélo

Reprenez l’étape du nettoyage et de dégraissage, mais cette fois-ci pour l’ensemble de votre deux-roues. Ayez recours à des brosses à poils doux plutôt que rigides pour brosser votre cadre et ne pas le rayer. Prenez garde de ne pas vous servir des mêmes chiffons et éponges que précédemment – gardez-les plutôt pour un prochain nettoyage. Redonnez du lustre à votre guidoline à l’aide d’un chiffon et de savon doux, frottez les jantes de vos roues lorsque votre système de freinage en est un à étriers et jetez un coup d’œil à vos pneus. Essuyez l’ensemble du vélo avec une serviette absorbante plutôt que de le laisser sécher à l’air libre. Vous gagnerez ainsi un temps précieux.

5 – Lubrifier le tout

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Finish Line Lube (@finishlinelube) le


Roulements des galets, pédales, chaîne, pivots, gaines: tout ce qui bouge sur votre bicyclette – bref, qui est doté d’un mécanisme – devrait être lubrifié. Comme pour le dégraisseur, recourez à une huile spécifique au vélo et fuyez comme la peste les produits multiusages. Si vous roulez la plupart du temps sur des surfaces et dans des conditions sèches, choisissez des huiles sèches ou liquides plutôt que celles, plus épaisses, qui sont adaptées à la pluie. Puisque trop, c’est comme pas assez, appliquez-les avec parcimonie: quelques gouttes suffisent

Voilà, votre vélo est propre!… mais pour combien de temps? Le vélo de montagne exige un nettoyage à chaque sortie ; celui de route, chaque semaine. Pour l’urbain, c’est au besoin

Publicité