Publicité
Reportage

L’éditeur-araignée

02-04-2019
origine velo mag velo quebec editions

En 1987, Pierre Hamel, Lyse Savard et Germaine Salois sont au cœur du magazine Vélo Québec.

Livres, guides, cartes, publications techniques, magazines… Vélo Québec Éditions ne lésine pas quand vient le temps de tisser sa toile.

Un jour, Pierre Hamel, journaliste, militant cycliste, mais aussi entrepreneur dans l’âme, suggère à Guy Rouleau, qui dirige Vélo Québec, de transformer en magazine le Cyclo-nouvelles, une sorte d’infolettre en format 8 ½ x 11. Guy Rouleau lui répond: «Ben vas-y, fais-le, qu’est-ce que t’attends?» Cela donnera naissance, en 1981, au magazine Vélo Québec, qui deviendra quelques années plus tard Vélo Mag, le point central de la toile d’araignée éditoriale que tissera Vélo Québec pendant près de 40 ans.

«Très vite, Vélo Mag s’est imposé comme une référence, entre autres grâce à la présentation de son guide d’achat », raconte Pierre Hamel, qui a été le premier journaliste québécois à couvrir le Tour de France. Il dirige aujourd’hui sa propre maison d’édition, Orinha Média, qui publie notamment KMag et le magazine Nature sauvage, qu’il avait créé à Vélo Québec.

« Cette crédibilité et celle de Vélo Québec dans son ensemble nous ont permis de maintenir un fragile équilibre entre journalisme et commerce. Les annonceurs ne pouvaient pas nous acheter. Nous tenions à notre objectivité, entre autres quand il s’agissait d’évaluer des produits ou des pratiques pour nos lecteurs. Il n’y a jamais eu un annonceur devant ma porte pour me demander de mettre son produit en évidence. La pression de l’impartialité, nous nous l’imposions à nous-mêmes»

Pierre Hamel
Publicité

Le développement de Vélo Québec Éditions n’a pas été un long fleuve tranquille. Au fil des ans, son parcours a été truffé d’essais, certains moins concluants que d’autres. Par exemple, la création de Canadian Cyclist, en complément canadien à Vélo Mag, ne portera pas ses fruits. A contrario, les guides Les voies cyclables au Québec et La Route verte du Québec, réédités régulièrement, connaîtront un grand succès.

CycloNouvelles fleur de lysLe déploiement

Des éditeurs comme Pierre Hamel et Pierre Sormany, et des rédacteurs en chef comme Françoix Marcil, Marie Anne Rainville, Lyse Savard et Jacques Sennéchael à Vélo Mag, Simon Kretz, Nathalie Schneider et Alain McKenna à Géo Plein Air, Raymond Lemieux et Marie Lambert-Chan à Québec Science, se succéderont dans ce qui est devenu une maison d’édition reconnue profitant à la fois aux cyclistes et à Vélo Québec. «Je dirais que les années 1990 ont été de grandes années de développement. C’est à ce moment que les guides se sont multipliés, que nous avons fait l’acquisition de Géo Plein Air, qui était un complément direct à ce que nous faisions. Ensuite, ç’a été Québec Science. C’était une période assez folle. Tout ça était un mélange d’idéalisme, d’entrepreneuriat et, surtout, de recherche de rentabilité par la diversification. Certaines périodes ont été plus difficiles que d’autres, mais nous savions tous que les Éditions servaient la cause et Vélo Québec – que ce soit les voyages, la Route verte ou les différents événements», relate Pierre Hamel.

L’avenir sera-t-il numérique?

«Évidemment, tout ce que nous avons bâti en 40 ans est présentement mis à rude épreuve compte tenu de la révolution numérique, explique Suzanne Lareau, PDG de Vélo Québec, qui assume aussi le rôle d’éditrice depuis 2016. Nous avons entrepris de nous adapter à cette nouvelle réalité. À quelle vitesse? À partir de quels investissements? En empruntant quels chemins? Voilà les défis de l’avenir. Le papier n’est pas mort, et les lecteurs habitués à certaines bonnes vieilles méthodes de communication continuent d’affluer chez nous. Mais jusqu’à quand? Je n’ai pas de boule de cristal. Ce que je sais, par contre, c’est que peu importe les véhicules que nous utiliserons, le but de notre travail restera le même qu’à nos débuts: rendre service aux cyclistes et soutenir nos actions dans tous les domaines relatifs à notre mission.»

Vélo Québec Éditions, c’est :

Près de 35 livres, guides et cartes

Des guides techniques

Les magazines Vélo Mag et Québec Science

velo.qc.ca

Publicité