Publicité
Entraînement

5 trucs pour être prêt pour votre objectif

15-03-2020
preparation evenement cycliste

Photo by Chris Graythen/Getty Images

Après des mois d’entraînement vient le moment tant attendu, celui de votre événement cycliste de l’année! Peu importe le genre d’épreuve, avoir une solide routine de préparation la veille de la course permet d’être plus détendu.

Ci-dessous, quelques ingrédients de ma recette gagnante.

Publicité

Un vélo propre et bien réglé

Inspectez votre vélo quelques jours avant la compétition, afin de déceler s’il y a réparation ou ajustement à faire. Refaites une inspection la veille ou le matin de la course, dans le but de vous assurer que tout est en place sur un vélo impeccablement propre à la fière allure.

Nutrition: avant, pendant et après

Soyez autonome: préparez vos collations de course et appliquez une stratégie assez précise à cet effet (par exemple, un gel toutes les 30 à 40 minutes). Ne changez rien à votre routine alimentaire habituelle; prévoyez votre déjeuner d’avant-course ainsi qu’un snack après la compétition en vue de maximiser la récupération.

Reconnaissance de parcours

Les jours précédant l’épreuve, jetez un coup d’œil au document technique, spécifiquement la carte du trajet et les instructions. Idéalement, parcourez la totalité du tracé à vélo, ou du moins les sections techniques (ou les montées) afin d’avoir des points de repère. Portez attention aux différents éléments, tels les rétrécissements de la chaussée, le vent ou tout autre facteur susceptible d’influencer votre action dans le peloton.

Logistique et détails d’avant-course

Gardez le moins de tâches possible pour le matin de l’événement; récupérez votre dossard la veille. Si vous êtes du type anxieux, élaborez un horaire détaillé du matin de la course: heure de départ vers le site de compétition, déjeuner, etc.

Plaisir entre amis: se divertir dans le but de mieux performer

J’ai réalisé mes meilleures performances quand j’étais détendue le matin de la course, et bien souvent la veille. Souper entre amis, regarder un film, lire: il est bénéfique de se distraire l’esprit si on veut mieux performer.

Le truc de Joanie

La visualisation

On le dit fréquemment : le sport, ça se passe entre les deux oreilles ! La visualisation consiste à recréer mentalement une succession d’images positives associées au succès. Débutez quelques semaines avant l’épreuve, et exercez-vous à visualiser quelques minutes par jour, le soir par exemple. Imaginez votre journée parfaite de compétition de la façon la plus détaillée possible, en incluant les sensations ressenties. C’est une habileté qui s’entraîne, et on s’améliore donc avec la pratique. Tous les athlètes de haut niveau le font. Pourquoi ne pas l’essayer ?

Publicité