Publicité
Pratico-pratique

Cinq conseils pour nettoyer son vélo comme un pro

20-06-2020
Logica_VanHorneMontRoyal

Photo: @Refinedmoment

Venons-en droit au but : le nettoyage est une partie essentielle du maintien de votre vélo. Il en est davantage ainsi en considérant la réalité actuelle dont nous avons été exposés : notre vélo pourrait être une surface porteuse d’entités microscopiques potentiellement menaçantes envers notre santé.

Cyclochrome offre le service-course pour l’équipe cycliste l’équipe Logica Sport Cycling team présentée par Biemme

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CycloChrome (@cyclochrome) le

Or, l’objectif du nettoyage est loin d’être uniquement hygiénique ou esthétique; la tâche est élémentaire pour assurer le bon fonctionnement à long terme de votre deux-roues. Cela dit, il arrive même aux pros du vélo de délaisser ou de méconnaître certains détails et astuces lors de cette étape du maintien qui pourraient vous sauver d’un malheur inattendu ou tout simplement vous rendre la tâche plus facile. Voici donc cinq conseils venant de nos spécialistes chez Cyclochrome afin de compléter vos connaissances de base sur le nettoyage hebdomadaire de votre vélo. N’hésitez pas à consulter d’abord l’article Nettoyage 101 pour des étapes claires et nettes sur le nettoyage de base de votre vélo.

Nettoyage rime avec… Inspection?

Logica_VanHorneMontRoyal

Photo: @Refinedmoment

Il est fondamental de reconnaître que le nettoyage du vélo et son inspection vont de pair. Le nettoyage est l’occasion idéale pour observer scrupuleusement chaque pièce de votre vélocipède pour s’assurer de l’absence de débris, de fissure ou d’usure. 

Or, en commençant avec la roue et le pneu, on veut s’assurer que la tension des rayons est adéquate, ainsi que l’état du moyeu et la pression du pneu.  Assurez-vous également qu’il n’y ait pas de débris ou de craque sur le pneu qui pourraient causer une future crevaison.  Lorsqu’on va nettoyer la chaîne, il faut tout d’abord confirmer que ce nettoyage en vaut effectivement la peine, quitte à remplacer la chaîne en raison de son usure. Pour ce faire, servez-vous d’un identificateur d’usure de chaîne. Si vous possédez un frein à jante, vérifiez l’usure de la jante.

Ensuite, on peut fixer notre attention vers les câbles et les gaines, en guettant de possibles fissures en surface.

2. La vertu de la simplicité

On pourrait croire que pour compléter un nettoyage satisfaisant de son vélo, il est absolument nécessaire de se procurer des produits haut de gamme. Toutefois, certains produits ménagers font un tout aussi bon travail. 

Par exemple, il est fort probable que votre cadre soit victime des vilaines incrustations produites par les éclaboussures sucrées de votre boisson ou gel énergétique que vous trimbalez avec vous lors d’une course. Dans ce cas, la solution se démarque de par sa simplicité : l’eau savonneuse. D’ailleurs, l’eau savonneuse remplace également le dégraisseur en situation de dépannage. 

De même, l’alcool à friction du plus haut degré est un ami fiable pour le nettoyage de certaines parties du vélo, notamment le frein à disque et le disque. 

Finalement, pour déloger les résidus de produits collants, par exemple si vous avez retiré un autocollant du cadre ou vous changez votre guidoline de guidon, ou encore si vous désirez enlever des taches de goudron, l’essence à briquet fait un travail solide. Pas sorcier!

Logica_VanHorneMontRoyal

Photo: @Refinedmoment

3. Des outils qui vous donneront un coup de main

nettoyage chaine poulie

Certains outils ont le but louable de garder les pièces intactes au cas où vous démontiez votre vélo pour le nettoyer. 

 

Un outil particulièrement important pour ceux qui possèdent un vélo avec des freins à disque est le séparateur de plaquettes. Lorsque les roues sont retirées du cadre, celui-ci permet de maintenir un espace entre les plaquettes de l’étrier du frein afin d’éviter que celles-ci se resserrent trop dans l’éventualité où les leviers du frein soient engagés involontairement lors du nettoyage.À noter qu’un morceau de carton de la taille adéquate fait également l’affaire. Un autre outil avec une fonction similaire est la poulie de nettoyage. Celle-ci assure que la chaîne reste en place si vous retirez la roue pour la nettoyer, afin qu’elle ne s’accroche pas et abîme le câble ou qu’elle se noue sur elle-même.

4. Précautions lors de la lubrification

Logica_VanHorneMontRoyal

Photo: @Refinedmoment

Une fois que votre vélo est bien nettoyé vient l’étape de la lubrification des parties. Il est crucial que le vélo soit complètement sec avant de poursuivre cette étape, notamment la chaîne, suite à avoir été nettoyée avec des solvants. Or, pour accélérer l’évaporation de ces solvants qui risquent de diluer l’huile lors de son application, vous pouvez sécher la chaîne à l’aide d’un chiffon ou bien d’un ventilateur.

Lors du processus de lubrification, il est très important de couvrir et ainsi protéger le disque ou la jante du frein afin de ne pas huiler ces éléments, surtout le disque qui devient pollué seulement au contact de doigts un peu graissés. Faites attention lors de la manipulation du disque! Celui-ci peut être coupant.

5. Ni vu ni connu

Ne tombez pas dans le piège du nettoyeur hâtif! Si vous avez démonté certaines parties du vélo lors du nettoyage, comme les roues, il faut se proposer de les remonter comme un ninja, sans laisser de trace qui puisse indiquer que les pièces ont été manipulées. Par exemple, dans le cas d’un frein à disque, le disque devrait être bien centré lorsque vous remontez la roue afin d’éviter que celui-ci frotte contre l’une des plaquettes. Dans le cas des freins à jantes, assurez-vous que la roue est bien centrée entre ces jantes. Votre vélo sera alors prêt pour la touche finale!

Les chiffons en microfibre sont excellents pour donner un aspect neuf et fini à votre vélo une fois le nettoyage finalisé. 

P.S. Dernier petit conseil 

Logica_VanHorneMontRoyal

Photo: @Refinedmoment

Dû à la situation actuelle liée à la propagation du COVID-19, il nous semble opportun de vous conseiller de prendre des précautions additionnelles pour réduire le risque que votre vélo ait été contaminé lors d’un de vos voyages, particulièrement si vous avez été en ville avec celui-ci. Il est donc recommandé de désinfecter les surfaces du vélo que vous touchez fréquemment, notamment le guidon et les manettes de frein, avec un produit à base d’alcool à 70% ou plus, après vos voyages. 

Publicité