Santé

Yoga : l’arme secrète du cycliste

Joanie Caron - 26/10/2016
-
Dernière heure d’une sortie : vous ressentez des tensions à la nuque, et le bas de votre dos vous fait souffrir dans les montées… Un de vos collègues cyclistes suggère la pratique du yoga, qui a été la solution à ses problèmes. Comme il n’est pas le premier à vous faire cette suggestion, vous êtes cette fois déterminé à l’essayer ! Coup d’œil sur un allié de taille du cycliste, et ce, à tous les niveaux.
 

En quoi consiste le yoga ?

Un esprit sain dans un corps sain est un principe mis en œuvre dans le yoga. Signifiant « union », le terme yoga est d’origine indienne, de même que sa pratique millénaire. Sa pratique en Occident, beaucoup plus récente, a connu un boom ces dernières années.

En effet, l’objectif du yoga est d’unir le corps et l’esprit par le biais de l’adoption de postures, à vitesses d’enchaînement variables. L’enchaînement dynamique de certaines formes de yoga en fait une alternative intéressante aux étirements traditionnels (souvent négligés par les cyclistes). Grâce à la respiration, le relâchement musculaire est plus complet et la conscience du mouvement, accrue.
 

Les effets bénéfiques du yoga

Contrairement à la croyance populaire, les vertus bienfaisantes du yoga vont au-delà des côtés ésotérique et méditatif, et elles préservent la santé sous divers aspects :
-Santé musculo-squelettique : augmente la force, la souplesse musculaire et la mobilité articulaire ;
-Santé générale : favorise la circulation sanguine et améliore le fonctionnement de plusieurs systèmes (lymphatiques, digestif et hormonal) ;
-Santé mentale et cognitive : réduit le stress et l’anxiété, bonifie la concentration et contribue à une aisance du mouvement ; aussi, votre sommeil ne s’en porte que mieux et vous évitez les insomnies.
 

Le yoga chez le cycliste

Bien que ces bénéfices pour la santé soient attrayants, le cycliste en retire des avantages supplémentaires. De nombreux cyclistes professionnels ont d’ailleurs intégré le yoga à leur entraînement quotidien ; c’est le cas notamment de l’ex-gagnant du Tour de France Bradley Wiggins.

Sur le plan biomécanique, la position voûtée vers l’avant combinée à une répétitive flexion de la hanche entraîne des modifications structurelles qui génèrent des tensions et prédisposent aux blessures. La pratique régulière du yoga assure un équilibre musculaire de même qu’un coup de pédale souple et efficace. En outre, l’accent mis sur le contrôle de la respiration dans cette discipline est extrêmement profitable dans les ascensions difficiles ou en contre-la-montre, en plus de faciliter la concentration. Finalement, le renforcement des muscles abdominaux et dorsaux optimise le transfert de puissance.

Quant à la fréquence de pratique, un principe s’applique : « Un peu, c’est bien ; plus, c’est mieux. » Chose certaine, la constance prévaut sur la longueur des séances, et mieux vaut opter pour des séances courtes et fréquentes.
 

Le yoga sous toutes ses formes

Bien que chacun des types de yoga comporte des avantages, une pratique régulière de yoga de rythme plus soutenu, tels ashtanga, power ou kundalini, risque de plaire davantage au sportif. Cependant, une forme plus passive comme le hatha, permet un étirement en profondeur associé au maintien de positions pendant une plus longue durée. À considérer pour ceux et celles qui peinent à se motiver au stretching classique. La plupart des studios offrent une variété de styles et de niveaux, d’où l’importance de s’informer auprès de l’instructeur au préalable. Il est recommandé d’y aller progressivement, afin d’éviter les courbatures excessives et d’y prendre plaisir.
Le yoga chaud se pratique quant à lui dans un local à température et humidité élevées (40 °C et 40 % d’humidité) et permet une plus grande amplitude de mouvement. Il faut toutefois être prudent et ne pas aller au-delà de ses limites. À déconseiller aux cyclistes en pleine saison de compétition, à moins d’en être déjà un adepte et de rester vigilant quant à son hydratation.
Vraiment, il existe du yoga pour tous les goûts. Excellent complément à votre pratique cycliste, il ne requiert qu’un minimum d’équipement et de temps.
 

Le truc de Joanie

Le yoga est excellent pour la récupération. Intégrez une séance à votre routine hebdomadaire, idéalement dans votre journée de repos, particulièrement si c’est le lendemain d’une longue sortie. Vous vous sentirez revigoré et prêt  à reprendre le rythme dès le jour suivant !

 


motCle_url: Sante
motCle_url2:
souscategorie:
type_activite:
type:
saison: