Publicité
Destinations

La route des vendanges

14-11-2012

On entame cette balade depuis Stanbridge East, plus précisément  du chemin Ridge, une route bordée de gros arbres centenaires et maintes fois empruntée par quelqu’un du coin, un fou de pédales nommé Pierre Foglia. Deux vignobles ont pris racine dans cet environnement champêtre, soit les Domaines du Ridge et de l’Ardennais. En toile de fond, les monts Sutton et Jay Peak découpent l’horizon.

Au bout de cette route idyllique, virez à gauche sur le chemin des Sapins, au revêtement de terre battue couleur de craie. Quelques battements de cœur plus loin, sur un lopin de terre, on cultive des olivettes, ces tomates de forme oblongue communément appelées tomates italiennes. Les tons rougeâtres enflamment le vaste carré de verdure qui le ceinture.

À Frelighsburg, où il fait bon flâner sur une terrasse, enchaînez sur la route 213 Nord. À la suite d’une ascension plutôt sèche, reprenez votre souffle tout en admirant Le Pinacle, une belle grosse colline de feuillus un peu méconnue et légèrement en retrait de la chaîne appalachienne.

Rapidement, vous rejoignez Dunham, la capitale viticole du Québec. C’est en ces lieux que la culture de la vigne dans la Belle Province a fait ses premiers pas vers une production commerciale. Les débuts ont été ardus, mais de multiples expérimentations et, surtout, de la ténacité ont permis à nos vignerons de s’adapter aux rigueurs du climat en optant pour des cépages appropriés. Plusieurs vignobles prospères ont maintenant pignon sur vigne à Dunham, dont l’un des pionniers, l’Orpailleur, et le vignoble Gagliano, propriété de l’ancien politicien Alfonso Gagliano aujourd’hui heureux maître de chai.

Après l’enfilade de vignobles de la route 202, tournez à droite dans le 2e Rang Nord en direction de Saint-Ignace-de-Stanbridge. À l’entrée de cette municipalité, ménagez-vous une pause à la halte qui jouxte la mairie. Continuez sur le rang de l’Église Nord au milieu d’infinis champs de maïs et vous croiserez le vignoble Les Pervenches.

À Farnham, dirigez-vous sur le chemin du Curé-Godbout. Cette section du parcours, tout en beauté, emprunte la route ancestrale reliant les municipalités de Farnham et de Lac-Brome (anciennement nommée Knowlton, patrie de la cycliste Lyne Bessette). Vous longerez un bras de la rivière Yamaska pour ensuite prendre de la hauteur dans le piémont appalachien.

À la municipalité de Brigham, où une coquette halte routière donne sur la rivière, le Vignoble de la Bauge déploie des hectares de fécondes vignes. Vous êtes invité à y pique-niquer et y déguster le Brise, un rosé issu de l’assemblage de frontenac gris et de frontenac noir, deux cépages parfaitement adaptés à notre climat. Faites-y un sympathique tour de carriole dans le vignoble et le parc animalier principalement composé de ruminants!

À la sortie de Brigham, la route se dresse et le paysage prend une tout autre allure. Le terrain peu accidenté fait place à de gros vallons arrondis où quelques petits plans d’eau reposent sur des courbes verdoyantes. Le seul hic est le revêtement en gravier qui n’était pas dans un état de grande fraîcheur lors de mon passage. Encore quelques kilomètres de ce cru, et vous voilà à l’intersection du chemin de Brome. À bâbord toute! Roulez sur cette route suspendue aux flancs du mont Brome. Le vignoble du Domaine Les Bromes étale sa robe vermeille sur une pente douce.

Poursuivez sur la piste cyclable L’Estriade, toutes voiles dehors vers Granby. Cette portion de la Route verte 1 se faufile à travers un bouquet de verdure et de marais habité par différentes espèces de tortues. À Granby, mettez le cap sur la piste cyclable la Route des Champs, une piste combinant passages agricoles et boisés.

À Saint-Paul-d’Abbotsford, sortez de la piste et faites un crochet vers les vignobles Coteau St-Paul et les Artisans du Terroir, tous deux blottis au pied du mont Shefford, une colline montérégienne plantée au beau milieu de la plaine. Finalement, revenez sur la piste cyclable et filez jusqu’à Rougemont pour une dernière coupe au vignoble Coteau Rougemont. À votre santé et bonne fin de saison!

Publicité

À lire aussi

Québec

Îles de la Madeleine • Le vent du bon côté

« Aux Îles, c’est pas pareil », ont l’habitude de dire les Madelinots aux visiteurs venus de la grand’terre (du continent). L’été...
Maxime Bilodeau 14-08-2017
Hors-Québec

On the Road 7: de ce mystérieux facteur R…

KYOTO, JAPON. OCTOBRE 2006. Vous est-il déjà arrivé d'avoir besoin d'une vis, d'un écrou ou d'un collier de serrage, de regarder par terre et de...
Pierre Bouchard 05-04-2007
Destinations

Les Hautes-Laurentides en formule tout inclus

La région des Hautes-Laurentides dispose de tout ce qu’il faut pour attirer les cyclistes, et elle ne se prive pas de le proclamer haut et...
Patrice Francoeur 07-11-2013