Publicité
Le blogue de David Desjardins

Des belles bébelles pour Noël

18-12-2018

Envie de m’offrir des cadeaux de vélo? Vous êtes trop gentils. Mais il y a quelques trucs que vous risquez d’avoir de la difficulté à dénicher. Ma liste est composée d’objets autant que de souhaits. Partie 1 de 2.

Un bracelet Whoop

J’ai 44 ans, mais je pète le feu comme si j’en avais 30. La seule différence, c’est que je dois mieux gérer ma récupération pour m’entraîner efficacement. Cela veut dire de monitorer mon sommeil, mais aussi de m’assurer que mes journées de récupération sont profitables, malgré le stress dû au travail et à la vie personnelle. Pour tout ça, le bracelet Whoop permet de surveiller la variabilité du rythme cardiaque et la qualité de la récupération afin de vous dire quand vous entraîner, et quand vous reposer.

Des sacs de bikepacking

Ça fait longtemps que je caresse l’envie de descendre la côte ouest à vélo. Avant, j’aurais dû m’acheter une machine de cyclotourisme. Aujourd’hui, je peux simplement munir mon vélo de cyclocross d’un ensemble de sacs de voyage. Ceux d’Apidura ont fait leurs preuves. J’en prendrais un pour faire des essais par ici, et aller jouer sur des routes moins fréquentées. De chez nous à Bromont, en faisant un détour par la Beauce, tiens.

Le maillot Nissa la bella de Café du cycliste

J’aime bien l’idée qui habite le tailleur niçois Café du Cycliste : créer des vêtements stylés que vous voudriez porter au café, mais qui sont aussi performants. J’ai acheté un bib et un maillot l’an dernier : ce sont mes favoris, je les porte aussi souvent que possible. Leur maillot Nissa la bella est plus prêt du vêtement de plein air que des habituelles vestes de vélo : son tissu de polar idéal pour grimper le col de la Madone par temps froid.

Romain Bardet qui gagne le Tour

Plus ça va et plus j’aime Bardet. Il m’a grandement impressionné sur Strade Bianche l’an dernier. Avec un Tour plutôt mince côté chrono, c’est enfin sa chance de briller. Il y aura sans doute un Yates pour venir l’embêter. Et la machine Sky, évidemment. Mais cette année, c’est sa chance. Est-ce que j’y crois? Non. À la paix dans le monde non plus, mais je ne l’espère pas moins. Utopistes, debout!

Un vélo cargo

J’essaie de prendre mon auto le moins souvent possible. L’hiver, je marche le plus souvent (m’habiller et me déshabiller constamment pour le vélo, je l’avoue, ça m’embête). Je fais de plus en plus les courses à vélo l’été. Mais les grosses épiceries, les achats massifs à la quincaillerie et autres trucs du genre sont problématiques. Bon, est-ce que j’ai VRAIMENT besoin d’un nouveau vélo? À ceci, je répondrai que mon souci de décroissance est à géométrie variable. N+1, gang.

Publicité

À lire aussi

Le blogue de David Desjardins

Des bébelles pour Noël (suite et fin)

Des choses hors de prix, des souhaits, du bonheur et un peu d’humour. La liste de mes envies cyclistes s’étale sur ce second et dernier texte de...
David Desjardins 20-12-2018
Le blogue de David Desjardins

Grandeurs et misères à mi-parcours du Tour

C’est vraiment un étrange Tour, même s'ils le sont tous un peu, chacun à sa manière. Toute cette frénésie dans l’été où la chaleur convoque...
David Desjardins 14-07-2017
Le blogue de David Desjardins

2016 à vélo (suite)

Parce que 2016 n'a pas été que drames et larmes, mais aussi une année remplie de rebondissements en matière de cyclisme, nous la revisitons pour mieux...
Vélo Mag 21-12-2016