Publicité
Québec

Parcs nationaux du Québec : Les plus beaux campings Bienvenue Cyclistes !

01-07-2021

© Mathieu Dupuis / Sépaq

Adeptes du cyclotourisme, voici une manière peu dispendieuse et sans contrainte de profiter des parcs nationaux le long de votre itinéraire : opter pour des emplacements Bienvenue Cyclistes dans le réseau de la Sépaq.

Plusieurs établissements proposent des emplacements réservés exclusivement aux voyageurs à vélo. Ils ont été aménagés pour être faciles d’accès et sont disponibles sans réservation pour un coût minime de 9,75$ par personne par nuit. Ils offrent généralement un confort sommaire mais bien pensé avec des tables à pique-nique, des trous à feu, un support à vélo et l’accès au bloc sanitaire (pas toujours).

Cette entente entre la Sépaq et Vélo Québec est un pas de plus vers la mise en valeur d’un vaste réseau cyclable, dont 700 km traversent les parcs nationaux et parmi lesquels plusieurs tronçons sont reliés à la Route verte.


À lire aussi : Les parcs provinciaux et la place réservée au vélo


On vous propose une liste des plus beaux campings Bienvenue Cyclistes du réseau :

© Mathieu Dupuis

1. Parc national du Bic

Situé à un peu plus d’un kilomètre de l’entrée principale du parc, ce petit camping réservé aux cyclistes se trouve dans une paisible prairie, le long de la piste cyclable qui traverse le territoire du Bic. Le parc national du Lac-Témiscouata voisin accueille également les cyclistes, ce qui permet de réaliser une belle boucle à vélo à travers le Bas-Saint-Laurent.

2. Parc national du Fjord-du-Saguenay

Vous aurez le choix entre deux secteurs pour poser votre vélo : deux emplacements au camping de la Baie-Éternité (rive sud du parc) ou quatre emplacements au camping de la Baie-Sainte-Marguerite (rive nord du parc). Idéal si vous parcourez la Véloroute du Fjord en plusieurs jours.

3. Parc national de la Gaspésie

Les cyclistes audacieux qui réalisent la traversée du parc de la Gaspésie peuvent faire étape au camping de la Rivière, à proximité du centre de découverte et de services et du départ du sentier du mont Albert. À noter : seuls deux emplacements sont disponibles (premier arrivé, premier servi).

4. Parc national des Grands-Jardins

En séjour dans la magnifique région de Charlevoix, surnommée les Alpes du Québec par plusieurs cyclistes ? Direction le camping Pied-des-Monts, situé à environ 2 km du mont du lac des Cygnes, pour un repos bien mérité dans un petit camping partagé avec les autres campeurs (4 emplacements pour les cyclistes).

© Mathieu Dupuis

5. Parc national des Iles-de-Boucherville

Accessible aux cyclotouristes via les navettes fluviales de Montréal, Longueuil et Boucherville, le camping Gros-Bois propose de dormir dans un écrin de verdure à deux pas seulement de la métropole. Beaucoup de services sont disponibles sur place (dépanneur, toilettes, douches, location d’embarcations nautiques, sentiers de randonnée, modules de jeux pour enfants, activités de découverte, etc.).

6. Parc national du Mont-Orford

En mode cyclotourisme ou bikepacking dans la région d’Orford, arrêtez-vous sans contrainte au camping du Lac-Stukely (4 emplacements pour cyclistes). Il s’agit d’un très grand camping familial à proximité d’une plage, d’un centre de location d’embarcations nautiques et des sentiers de randonnée.

© Steve Deschenes

7. Parc national du Mont-Tremblant

Souvent bondés, les campings du parc national du Mont-Tremblant accueillent les cyclistes sans réservation au Lac-Provost (secteur Pimbina-Saint-Donat) et au Lac-Monroe (secteur La Diable). Six emplacements dans chacun de ces lieux sont disponibles avec blocs sanitaires à proximité.

8. Parc national d’Oka

Si l’envie vous prend d’emprunter la Route Verte qui longe le fleuve dans les Basses-Laurentides, pensez à dormir au camping du parc national d’Oka qui accueille les cyclistes de passage une ou plusieurs nuits. Il y aura toujours de la place pour vous et de nombreuses activités à faire dans le parc.

9. Parc national de Plaisance

Petit parc d’Outaouais plutôt méconnu, Plaisance mérite un arrêt lors de votre parcours à vélo le long de la rivière des Outaouais, entre Montréal et Ottawa. Deux emplacements sont réservés aux cyclistes de passage dans le camping Les Berges situé dans le secteur des Presqu’Îles.

© Mathieu Dupuis

10. Parc national de la Pointe-Taillon

Au cours de votre boucle sur la Véloroute des Bleuets, faites un arrêt au magnifique camping Les Castors, doté de quatre emplacements pour les cyclistes, sur le bord du lac Saint-Jean. Vous pourrez profiter des rives sablonneuses et de l’eau chaude du lac après une bonne journée de pédalage.

Publicité

Autres suggestions

Actualités, Destinations, Québec

VAE : Le Québec branché

Les vélos à assistance électrique deviennent incontournables au Québec, en ville comme à la campagne. En préparation de vos vacances, nous vous ...
Destinations, Québec

Aventures gourmandes en Montérégie

La Montérégie est pour cela une terre d’accueil exceptionnelle pour les cyclistes en quête de séjours aux mille saveurs.
Destinations, Québec

Bikepacking : La réserve faunique des Laurentides sur deux roues

Les cyclistes, persona non grata dans la forêt boréale de la réserve faunique des Laurentides ? Plus depuis peu, et c’est tant mieux. Shimano est ...
Maxime Bilodeau 05-04-2024